Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Mélissa Senate / Célibataire à New-York

Mélissa Senate / Célibataire à New-York

Quelques infos sur le livre :

Célibataire à New-York

  • Auteur : Melissa Senate
  • Serie : 
  • Genres : Romance, Contemporaine
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : Hors collection
  • Publication: 01/ 01/ 2019
  • Edition: Broché
  • Pages : 360
  • Prix : 4,99€
  • Rating :   
2 étoiles

Voilà trois ans que je travaille dans une maison d’édition new-yorkaise où je passe mes journées à relire des biographies de pseudo-stars. Ma vie sentimentale ?

A presque trente ans, pas la moindre relation sérieuse en vue ! Et ma famille, au lieu de compatir, a les yeux braqués sur ma cousine Dana, une incorrigible peste qui, elle, s’apprête à vivre un vrai conte de fées en épousant l’homme le plus beau et le plus riche de la terre. Bref, pas facile d’être célibataire à New-York… Enfin, il y a bien Jeremy, mon patron incroyablement sexy. Max, mon ex que je n’arrive pas tout à fait à oublier. Ou encore Timothy, un ami d’ami avec qui j’ai bientôt un rencard. Et puis Ethan, que ma grand-mère veut absolument me présenter tant il est charmant et serviable. Mais l’homme de ma vie se trouve-t-il seulement parmi eux ?

Avis de Mela :

Avant de donner mon avis et mes ressentis sur Célibataire à New-York de Melissa Senate, je tenais à remercier les Éditions Harlequin et Mélanie, du service Communication Réseaux Sociaux, de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Tout me plaisait dans le résumé de ce livre et le titre me parlait car je suis célibataire, j’adore New-York – je rêve d’y aller un jour. Comme Jane, je recherche l’homme de ma vie – messieurs, je suis là – et si j’avais été plus assidue en cours, travailler dans l’édition m’aurait plu… bref tout correspondait pour que je passe un excellent moment de lecture en compagnie de Jane, de ses amies et de sa quête de l’homme parfait dans la Grosse Pomme.

Hélas… ce fut un échec pour moi !

Mais j’y reviendrai plus tard dans ma conclusion.

Célibataire à New-York a donc été ma première lecture de 2019 et j’y ai fait la rencontre de Jane Gregg, une assistante dans une maison d’édition, qui fait tout pour devenir une éditrice senior même si ses efforts ont du mal à payer.

Elle vit dans un petit studio dont les murs sont semblables à du papier à cigarettes et sait tout de la vie intime de ses voisins. C’est une fumeuse invétérée, ce qui lui attire souvent l’antipathie de la part d’inconnus. A le béguin pour Jeremy Black, un de ses supérieurs à la Posh Edition. A deux meilleures amies, avec qui elle organise les Nuits du Flirt, en général les vendredis, mais côté cœur, Jane est malchanceuse.

Et le sort va s’acharner quand elle va s’inventer un petit-ami imaginaire – afin de sauver les apparences face à ces femmes qui ont tout réussi et ont tout pour elles – qu’elle va devoir inviter au mariage de sa cousine, auquel elle est demoiselle d’honneur et qui a lieu dans deux mois.

Comment se sortir de cette situation sans perdre la face ?

Jane s’est embourbée dans les mensonges et cela ne va pas aller en s’arrangeant.

De rendez-vous arrangés en tête-à-tête foireux, sans oublier la pression à son travail, Jane pensait avoir trouvé le mec idéal en la personne de Timothy – jeune interne à l’hôpital – et qui l’accompagnerait donc au mariage. Mais la jeune femme va vite déchanter jusqu’à ce que…

Bref, comme je l’ai dit précédemment, cette première lecture de l’année ne fut pas une réussite et je la regrette déjà car je n’aime pas rester sur un échec. Que s’est-il passé ?

Mais peut-être que vous aimerez Célibataire à New-York, bien plus que moi, si vous avez l’occasion de lire cette histoire, qui était déjà parue en 2013 dans la collection Red Dress Ink.

-Je connais un endroit dans le Village qui n’a pas son pareil pour les desserts…
Dong ! Troisième round… Après le traditionnel pot, le dîner, et maintenant le dessert. Peut-être aurai-je droit ensuite à une longue promenade. Pas moyen d’imaginer que je vais devoir le quitter. Quand le nuit s’achèvera et qu’il sera temps de se dire au revoir, il va falloir me déloger avec un pied-de-biche !
Ou me pincer. Car tout cela ne peut être qu’un rêve…
En compagnie de Timothy, je longe la promenade de l’East River vers le nord. Le Triborough Bridge, pourtant si laid, prend des allures romantiques… Au-dessus de nos têtes, le tram de Roosevelt Island avance en se balançant doucement pour rejoindre la petite île située entre le Queens et nous. Nous nous effaçons pour laisser passer un groupe de joggers noctambules aux chaussettes phosphorescentes. Quelques couples se promènent, çà et là.
Comme nous. Comme moi qui ai tant rêvé de pouvoir marcher ainsi main dans la main dans la rue, dans un parc. N’importe où.
C’est enfin mon tour ! Nous ne nous tenons pas la main… pas encore. Si seulement il parvenait à lire dans mes pensées, et moi dans les siennes ! Que peut-il bien penser de moi, de ce rendez-vous ? A-t-il envie de me revoir ?


Hits: 66

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Saffron A. Kent / Amour à sens unique

Quelques infos sur le livre : Amour à sens unique Auteur : Saffron A. KentSérie : Genre : Romance Editeur : Juno …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :