Not made for love – Alfreda Enwy

Quelques informations concernant le livre chroniqué :

Titre : Not made for love

Auteur : Alfreda Enwy

Série : 

Genres : Romance contemporaine

Éditeur : Éditions Harlequin

Collection : Collection &H

Publication: Le 22 Avril 2020

Édition: Numérique

Pages : 384 pages

Prix : 6,99€

Rating : 

Résumé du livre :

Elle n’est pas prête à aimer, mais il est là pour lui apprendre.

L’amour, Avery y a renoncé. Elle ne peut donner à un homme ce qu’il désire, elle le sait. Alors quand Wade, le canon que la fac lui assigne comme tuteur, se dit prêt à tout pour la séduire, elle le prévient aussitôt qu’il perd son temps. Personne, pas même ce séduisant étudiant en art, ne peut changer celle qu’elle est devenue. Pourtant, avec son regard bleu océan qui rend dingues toutes les autres filles, il est loin de la laisser indifférente. Et, quand il propose de lui donner des cours particuliers à l’approche des partiels, elle sent combien il lui sera difficile de s’en tenir à sa résolution. Ça tombe mal : Wade ne reculera devant rien pour la faire craquer…

Votre avis :

Avant de partager avec vous, mon avis et mes ressentis concernant ma lecture de « Not made for love », je tiens à remercier les Éditions Harlequin, Milica et sa team de la collection &H, de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Au même titre que la plateforme NetGalley sur laquelle, j’ai obtenu ce titre et bien évidemment, Alfreda Enwy, l’autrice de cette magnifique histoire.

Ainsi Not made for love, le nouveau titre d’Alfreda est consacré à l’histoire d’Avery Falls, la petite sœur d’Autumn, l’héroïne de Ne crois pas que tu m’aimes, pour la petite anecdote.

Depuis la jeune fille timide que nous avions rencontré auparavant, a grandi et est désormais à l’université, l’une des nombreuses à Atlanta.

Elle suit un cursus d’arts appliqués, elle qui aime tant dessiner et créer des illustrations diverses et variées. Avery vit en colocation avec Robin, une nana aussi délurée qu’Avery est introvertie, et devenue sa meilleure amie depuis la rentrée en première année.

Avery adore lire où elle s’évade grâce à tous ces héros de papier, qu’elle aime ensuite croquer sur ses feuilles pour leur donner vie, mais surtout pour éviter de penser à ce qu’elle a vécu lorsqu’elle avait seize ans.

Âgée de vingt et un ans désormais, elle veut profiter de la vie, non sans oublier d’où elle vient et son passé.

Mais malheureusement si la jeune femme veut conserver la bourse, qui lui permet de suivre ses cours, elle va devoir remonter ses notes surtout celles concernant l’histoire de l’art et redoubler d’effort.

Suggéré par Robin, elle s’inscrit à des cours de soutien, tenus par un élève tuteur, ayant un niveau supérieur au sien. La seule chose que souhaite Avery, est que ce soit une fille qui lui dispense ces futures leçons.

Après le drame vécu et la violence de ce dernier, elle ne fait plus aucune confiance aux hommes et fait en sorte de ne jamais se retrouver trop proche de la gente masculine, qui désormais lui paraît malsaine et mal intentionnée.

Sauf que le destin en a choisi autrement car ce sont sous les traits trop séduisants et le sarcasme mordant de Wade Wheeler, que ce dernier a décidé de tourmenter Avery.

Ce jeune homme, qu’elle a déjà croisé lors d’un accident évité avec un arbre, sera son tuteur en histoire de l’art et il faut avouer qu’il a des méthodes bien à lui pour enseigner.

Comment va se passer cette collaboration ? Wade sera-t-il assez pédagogue pour permettre à la jeune femme d’améliorer ses résultats mais surtout compréhensif face à sa détermination à le repousser? Avery poursuivra-t-elle cette idée de tutorat et abandonnera t-elle cette option et ainsi sa bourse et ses études ?

Au delà du concept des cours de soutien, les deux jeunes vont se rapprocher mais pas trop car Avery met des distances et surtout ne se laisse pas marcher dessus. La jeune femme a du caractère et ce n’est pas sans déplaire à Wade, qui est vite sous le charme.

Il la provoque, flirte ouvertement avec Avery, l’amuse, la fait rire et va lui prouver que tous les hommes ne sont pas tous mauvais.

Grâce à ce type, qu’aux premiers abords, elle trouvait imbuvable malgré des traits physiques plus qu’intéressants, Avery se laisse amadouer et commence à apprécier ce qu’elle ressent. Wade a tout pour lui et il le sait.

Et en regardant de plus près, tous deux n’ont pas eu une enfance facile et cela va les rapprocher plus que prévu.

Mais Avery est-elle prête à réellement se dévoiler malgré l’attirance et l’alchimie qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

Peut-elle aller aussi loin qu’elle le souhaiterait avant que son passé vienne tout gâcher ?

Wade va-t-il accepter cette vérité, une fois qu’elle aurait éclaté ?

Et dans tout cela, Avery va-t-elle conserver sa bourse et voir ses rêves d’illustratrice prendre vie ?

Not made for love est une romance avant tout mais qui traite aussi bien de drame familial, de violences faites aux femmes, de soutien moral sans oublier l’amour, la confiance, le respect, la reconstruction et l’espoir. Bref de sujets importants tout en restant légers.

Avery et Wade m’ont embarqué dans leur jeu de séduction, de bon enfant où ils se lancent des piques à tout moment. Ils sont tous deux attachants, adorables et font preuve d’une belle force et d’un altruisme profond.

Évidemment, nous croisons Autumn, Dustin et Mao, et nous les voyons évoluer positivement depuis Ne crois pas que tu m’aimes et c’était plaisant de les entrapercevoir au travers de leurs interactions avec Avery et Wade.

D’ailleurs, j’ai une petite question pour Alfreda : Une histoire sur Dustin est-elle prévue ?

Pour conclure, je suis toujours aussi fan de l’univers et de la plume romanesque mais tout aussi réaliste de l’autrice, de la force qu’elle donne à ses personnages sans oublier la touche de folie pour certains.

J’ai adoré la petite note finale qui met les points sur les I et les barres sur les T.

Not made for love a frôlé le coup de cœur mais mérite grandement de faire partie de ma liste de diamant et sera relu sans hésitation.

Merci Alfreda et au plaisir de te lire avec de nouveaux mots et de te relire au travers d’anciens.

Extrait :

« -C’est loin d’ici ? je demande.

-Une petite dizaine de minutes en voiture. Tu as des projets dont je devrais prendre connaissance ?

-J’ai un rendez-vous, après toi.

-Dis donc, Falls, tu es plus coquine que je ne le pensais. Mais qui pourrait être plus intéressant que moi ?

-J’ai rencart avec mon livre et je ne suis pas une coquine.

-Tu ne trouveras pas de vrai mec dans un bouquin, ricane-t-il. C’est bien, de lire, mais tu devrais relever la tête de temps en temps pour voir le monde qui t’entoure.

Tiens, j’ai déjà entendu ça quelque part. Je ne réponds rien, je n’ai pas envie d’avoir cette conversation avec lui.

-Ta vie aussi est un bouquin, et tu le survoles sans profiter de l’intrigue. Tu ferais mieux de l’écrire, tu verras que c’est bien aussi.

-C’est ce que je fais ce soir, puisque je suis là avec toi. Et le chapitre où tu apparais est d’un chiant…

-C’est faux, et tu le sais, lance-t-il d’un air amusé. Ça devient toujours palpitant quand je suis là.

-Que tu crois, je grommelle.

Je regarde par la vitre. Il y a du monde dans les rues et, alors que Wade continue de rouler, mon ventre rompt le silence dans un bruit atroce. On dirait le grognement d’un ours.

-J’accélère ou tu es capable d’attendre sans me sauter dessus pour me dévorer? dit-il. Il y a un monstre dans ton ventre.

Les joues rouges, je jette un œil dans sa direction. Il me rend mon regard une brève seconde avant de se concentrer de nouveau sur la route.

-Ça devrait aller… »

Vues : 75

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Jane Austen / Northanger Abbey

Quelques infos sur le livre : Northanger Abbey Auteur : Jane AustenSérie : Genres : Littérature classiqueEditeur : Hauteville …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :