Home / Avis / Penelope Ward & Vi Keeland / Cocky Bastard

Penelope Ward & Vi Keeland / Cocky Bastard

Quelques infos sur le livre :


Cocky Bastard

  • Auteur : Penelope Ward & Vi Keeland
  • Serie : 
  • Genres : Romance
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 02/03/ 2017
  • Edition: Broché
  • Pages : 360
  • Prix : 17€
  • Rating:  

Résumé :

Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu’ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.

Aubrey est sérieuse et sort d’une déception amoureuse. Et même si ce n’est pas son type d’homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n’a pas tout dit et, la fin du voyage n’est pas forcément ce qu’Aubrey avait prévu. Peut-être qu’ils auront une autre chance…

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Stéphanie, Déborah et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

J’aimais déjà énormément Penelope Ward, et c’était la même chose pour Vi Keeland, imaginez-vous la joie quand j’ai découvert qu’elles écrivaient ensemble. J’ai donc entamé ma lecture sans appréhension et je dois dire que je suis plus que comblée par la découverte de ce roman qui est un véritable coup de coeur pour moi.

Chance Bateman est un ancien footballeur reconverti en mannequin lingerie suite à une blessure, devant être de retour en Californie pour une date bien précise, il traverse différents états à moto afin de rentrer chez lui, lorsque celle-ci tombe en panne, il entreprend alors un road-trip avec une jeune demoiselle croiser lors d’une escale. Aubrey Bloom décide d’accepter de conduire Chance à condition qu’il lui change le pneu crevé à sa voiture. En route, il croiseront le chemin de Pixy / Méchoui / Flocon de neige, une chèvre aveugle et feront différentes haltes avant d’arriver à destination.

Aubrey est assez drôle mais elle est surtout très coincée, enfin disons surtout que son cerveau ne pense pas à la même chose que son corps 😉  Elle est pudique et face à ce jeune homme un brin dévergondé, elle ne résiste pas longtemps à l’attraction et à ce qu’elle a aperçu sur les photos sur google (j’ai fait la même recherche et je n’ai pas trouvé le même résultat, je suis super déçue).

Chance est un sacré personnage, il adore se faire remarquer, il est beau et sexy mais surtout il a un charme fou et est d’une gentillesse inimaginable. Je l’ai trouvé très amusant dans la première partie du livre pendant le voyage avec ses réparties très osées et très attachant dans la seconde partie après le voyage. Je ne m’attendais absolument pas à cet événement majeur dans l’aventure et ça ne m’en a fait que plus apprécier le personnage.

Ce roman est amusant et fun !! C’est un vrai régal de faire la route en compagnie de ces deux personnages haut en couleur, le voyage n’est pas ennuyeux, c’est même tout le contraire, c’est addictif de lire les deux auteurs qui se complètent à merveilles. Ce quatre mains est éblouissant donnant à l’histoire un ton cocasse et distrayant et rendant la lecture plaisante.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce road-trip endiablé. En attendant moi, je vous donne rendez-vous très prochainement pour le prochain roman des auteurs qui paraîtra le 13 avril 2017 « Avec toi, malgré moi ».

Extrait :

Je me demande quel effet produirait la vibration entre mes jambes.

Les rayons du soleil se réverbèrent sur le métal chromé d’une Harley Davidson garée à quelques pas de là et qui brille sous la chaleur étouffante de la mi-journée. J’attends que la chanson de Maroon Five qui passe à la radio se termine, et je fouille mon sac à main à la recherche de mon téléphone portable, sans quitter la bécane des yeux. Je ne sais pas pourquoi ce jouet de mec me fascine. C’est une moto banale, d’un noir profond avec des touches de gris métallisé et des sacoches en cuir usé sur lesquelles sont gravés un crâne et les initiales C. B.

Quel plaisir me procurerait-elle si je l’enfourchais ? J’imagine le vent s’engouffrant dans mes longs cheveux, agrippée à la taille d’un homme qui porterait un surnom de dur à cuire, le moteur ronronnant entre mes cuisses moulées dans mon jean. Horse ? Drifter ? Guns ? Non. Prez. Mon biker imaginaire s’appellerait forcément « Prez », et il ressemblerait à Charlie Hunnam.

Je baisse les yeux vers mon iPhone : une demi-douzaine de messages de Harrison m’attendent. Je souris pour moi-même. Je suis certaine qu’aucun Harrison au monde n’a jamais conduit une Harley.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Festival New Romance 2eme édition : Retour complet

Je suis rentrée il y a deux jours de mon weekend à Cannes à l’occasion …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :