Accueil / Salon du Livre / Festival / RARE 2018 – London

RARE 2018 – London

Compte-rendu de SoSweety :

Cela fait plus d’une semaine que j’ai participé au RARE (Romance Author & Reader Events) et je dois dire que je ne suis pas encore descendue de mon petit nuage, j’ai encore et toujours des étoiles plein les yeux. C’est déjà mon 3ème événement de ce genre, en effet, j’ai déjà participé aux 2 derniers Festival New Romance mais là, je dois dire que le RARE c’est un cran vraiment au-dessus. C’est THE évènement de compétition !

Tout d’abord, je voudrais remercier toute l’équipe de la RARE qui ont tout fait pour que ce week-end soit inoubliable, c’est un boulot énorme pour tout organiser et gérer, et franchement je leur tire mon chapeau ! Bravo à tous et toutes !

La RARE c’est en général 3 évènements en 1 :

  • Une soirée pre-registatrion (gratuite) : où on récupère badges, bracelets et autres sésames pour participer
  • Une journée de rencontres/signatures avec les auteurs : en général de 11h à 16h avec possibilité de voir les auteurs) de 9h30 à 11h pour les chanceux qui auraient des billets intitulés Early Entry
  • Une after party en soirée avec certains auteurs

Cela fait quelques années que la RARE existe et je dois dire qu’à chaque fois je vis l’évènement par procuration, je rêve rien qu’en voyant les photos des participantes, en me disant qu’un jour j’aurais peut-être l’occasion d’y participer et de pouvoir rêver à mon tour. Et cette année j’ai eu la chance de pouvoir enfin y aller grâce aux copines qui ont su me convaincre de m’y rendre.

C’est sans doute la meilleure expérience que l’on puisse avoir en tant que lectrice/adoratrice de tous ces auteurs qu’on adore de loin et qu’on rencontre enfin.

Le vendredi soir a été un peu le rush pour ma part, après avoir testé tous les transports en commun de Londres, je rejoins les copines à la pre-registration au Sway Bar pour récupérer bracelets, badges et totebags pour être opérationnelle le lendemain. Malheureusement la fille de Ninie ne passe pas la sécurité et nous nous retrouvons à traverser toutes les salles à la recherche des Men of Rare pour quelques photos avant de retrouver la sortie.

Si vous ne connaissez pas les Men Of Rare (ben va falloir vous rattraper hein lol), ce sont 3 modèles anglais (avec THE accent) qui font de nombreuses couvertures de livres : Jase Dean, Franggy Yanez et Stuart Reardon. Ils sont beaux oui, mais avant tout, ce sont des garçons juste adorables et généreux et forcément on en garderait bien un à la maison 😉

Avec Ninie, Mary, Barbara et Hatori, on se donne RDV le lendemain matin de bonne heure pour affronter le froid polaire de Londres et la foule prévue (environ 1500 tickets vendus). Mary est la première et on est juste aux anges de pouvoir rentrer dans les premières. On papote, on chante, on se gèle , on élabore des stratégies avec le plan, cela pendant plus de 3h, bref on passe le temps. Les Men of Rare sont aussi de la partie pour faire l’animation : photos, dédicaces, discussion… Les pauvres ils n’étaient pas autant habillés que nous mais ils ont su nous réchauffer de par leur présence et leur gentillesse.

 

 

 

 

 

 

 

Il y a un peu de retard et nous rentrons enfin dans la salle après 11h30 et c’est juste l’excitation totale. On est toutes en mode fangirl à fond.  Pour ma part toute l’organisation et la stratégie partent en vrille devant la foule, les tickets à prendre à l’avance, se débarrasser des vêtements chauds aux vestiaires… Je me reprends vite et pars chercher avec Hatori les auteurs ticketed comme EL James et Tillie Cole. L’avantage de ces tickets c’est que nous attendons que notre numéro soit appelé durant la journée, cela permet de ne pas faire la queue pour des auteurs super connus et d’aller voir d’autres auteurs avant d’être appelé. C’est un gain de temps énorme.

Une fois les tickets récupérés, je commence mon tour en allant voir Jane-Harvey Berrick, j’ai précommandé 3 livres dont son nouveau Undefeated qu’elle a co-écrit avec Stuart Reardon (un des Men of Rare). Ce roman sera d’ailleurs bientôt disponible chez Hugo. c’est une auteur adorable et j’ai hâte que toutes ses histoires soient traduites.

 

 

 

 

 

Je continue avec Scarlett Cole qui se porte mieux (la veille elle était fiévreuse et on ne savait pas si elle participerait), on fait la pub du blog avec Mary et Hatori et on lui précise qu’on adore sa série Second Circle Tattoos et elle nous indique que ses autres séries devraient bientôt être traduites. Elle nous offre plein de cartes et signe plein de choses pour nous. Et on a même droit à plein de bonbons et autres douceurs, d’ailleurs ils n’ont pas fait un pli !

Je poursuis avec Sophie Jackson qui a écrit Pound of Flesh, une fanfiction à l’origine et qui a été publiée en 3 tomes. Je lui explique que je la suis depuis le début et elle me fait un gros câlin et me donne plein de goodies. J’ai plaisir à discuter avec elle et son mari mais elle ne sait pas si sa série sera une jour traduite en France, elle ne peut que l’espérer et moi aussi.

Dans la même allée, je vais voir JL Perry/Jodi Perry pour récupérer son dernier livre, je lui fais aussi signer mon édition de Bastard, histoire que j’ai vraiment adoré et espère que ses autres histoires seront un jour dispos en France.

Direction la file d’attente d’Amy Harmon, puis je passe à côté rencontrer Aleatha Romig et me laisse tenter par ses 2 dernières romances.

 

 

 

 

 

Une petite pause pipi s’impose et c’est à priori l’endroit VIP, on y voit passer Colleen Hoover, EL James, Staci Hart, Jodi Ellen Malpas… bref c’est the place to be, ce qui me fait bien marrer.

Au passage on y fait une agréable rencontre avec Meire, un des agents littéraires de nombreux auteurs en vue du moment. On connaît Meire depuis le 1er festival New Romance et on avait sympathisé dès le 1er soir à Bandol et on s’est revu à Cannes pour passer encore d’excellents moments, c’est une personne d’une extrême gentillesse et c’est toujours un plaisir de la voir et de discuter avec elle. On en oublie nos dédicaces du coup et on s’y remet rapidement, l’heure tourne et il nous reste encore du monde à voir.

EL James revient de sa pause repas et ayant été appelée juste avant, je me dirige dans sa file et là c’est un peu le travail à la chaîne, j’ai jamais vu une auteur dédicacé aussi rapidement, après je comprends qu’elle soit super connue mais j’aurais aimé discuté un peu, bref tant pis, on se dirige vers des tables moins fréquentées.

On se rend à la table de A Meredith Walters qui espère que ses prochaines histoires seront traduites. Cela fait d’ailleurs très peu de temps qu’elle a découvert la couverture de Butterfly Dreams en vf et elle l’adore et apprécie beaucoup la France.

 

 

 

 

 

La table des Men of Rare est un passage incontournable de la RARE, et heureusement que j’avais fait signé mes livres à l’entrée car l’attente est tout aussi important qu’un auteur hyper célèbre. Vu que j’ai mes totebags et des cartes à faire signer plus mon livre que Stuart Reardon a écrit avec Jane-Harvey Berrick, j’en profite pour papoter avec lui et lui demander de me parler un peu français. Je vous laisse imaginer ce charmant British et son accent trop sexy me parler dans notre langue, ya de quoi vous faire tourner la tête, j’ai jamais eu un sourire aussi grand tellement je suis ravie. Je garde le meilleur pour la fin avec Franggy Yanez, j’avoue je suis pas très grande mais face à lui je me sens riquiqui, en tout cas ses couvertures ne lui rendent pas justice il est mille fois plus beau en vrai et je lui fais signer aussi plein de choses.

 

 

 

 

 

Avec Mary et Hatori on s’accorde une petit pause repas express et hop c’est reparti pour un tour !

On est appelé à la table de Tillie Cole et on s’y rend très vite en sortant du déjeuner.

Je continue par Suzanne Wright. Si vous aimez la bit lit, je vous conseille fortement de lire ses séries la Meute du Phénix et la Meute Mercure, elle sont géniales ! J’avais amené les premiers tomes de chaque saga et elle adore les VF et participera très certainement au RARE de Paris. Elle nous fait plein de cadeaux, elle est hyper sympa et je la remercie pour ses super histoires. Elle pense venir à Paris avec plaisir.

J’ai presque terminé tous mes auteurs que je voulais voir. Il me reste Emma Hart chez qui j’ai fait plein d’emplettes. Dans la file, je retrouve Robert, le line ambassador d’Emma qui fait hyper bien sa pub en glissant discrètement des cartes dans les sacs/poches des lectrices. Il fait l’animation et s’amuse à faire peur aux personnes de la file, ça nous fait passer le temps. Emma me précise qu’elle sera à Paris et je lui promets d’être là avec tous mes livres (prenant l’avion je suis limitée au niveau du poids et je n’ai malheureusement pas pu prendre tous mes livres) et elle me dit qu’il faut que je prenne 2 valises et que j’oublie les vêtements car c’est surfait ! On se marre un bon moment avec son mari. Elle est super gentille ! C’est un de mes coups de cœur du RARE.

Je termine mes dédicaces avec Rebecca Donovan et je lui précise en plaisantant qu’il faut qu’elle arrête d’écrire des romans si longs car il sont hyper lourds et ça la fait bien rire.

 

 

 

 

 

On parvient à trouver des chaises et on s’installe dessus complètement épuisées en attendant Ninie et sa fille qui termine leur tour. J’avais pris 12 livres et je finis avec 19 et encore je me suis limitée car je vous garantis que ça finit pas être lourd…

On rentre tranquillement à l’hôtel avec des étoiles plein les yeux et une méga banane, on fait le tri de tous nos goodies et je dois dire qu’on a été méga gâtées. Malgré la fatigue et nos pieds qui nous font bien souffrir, on se prépare rapidement pour terminer la soirée au Hilton Park Lane là où se déroule l’After Party et les dédicaces d’une dizaine d’auteurs.

On se retrouve dans une immense salle de bal avec d’immenses lustres. On en profite pour découvrir les auteurs en dédicaces et on papote avec elles. On se repose autour d’un verre et on termine la soirée au photomaton où on fait quelques photos compromettantes. Mais ce qui se passe à Londres reste à Londres 😉 !

En bref, même si c’était trop court j’ai passé un week-end d’enfer et j’ai tellement aimé la RARE que je n’ai qu’une envie c’est y retourner !

Merci aux copines pour m’avoir incitée à venir avec elles et à tenter l’expérience RARE, merci de m’avoir supportée moi et ma patte folle durant ce week-end de folie. Merci aux organisatrices, aux auteurs, aux Men of Rare pour cet extraordinaire et inoubliable RARE !

A l’année prochaine ou peut-être plus tôt, qui sait ?

A propos de Sophie SoSweety

Hello, je suis Sophie, alias SoSweetySoCrazy, mais j'ai dû raccourcir le pseudo parce qu'on m'a soufflé que ça faisait un peu trop long ;-) Finalement on s'est arrêté à SoSweety, mais ne vous trompez pas, je garde quand même le "crazy" en permanence. Je suis avant tout folle de lecture, plus spécifiquement de romances, car il faut absolument que les histoires finissent bien, je suis une pro "happy end" et je le revendique haut et fort. Mes romans favoris sont en général des New Adult ou Young Adult. J'ai besoin de rêver et de m'évader et c'est ce que la lecture m'apporte au quotidien quand je n'ai pas l'occasion de profiter de ma deuxième passion : les voyages.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :