Home / Avis / Rohan Lockhart / Le pavillon des chimères, tome 1 : Golden Chains

Rohan Lockhart / Le pavillon des chimères, tome 1 : Golden Chains

Quelques infos sur le livre :

Golden Chains

  • Auteur : Rohan Lockhart
  • Serie : Le pavillon des chimères
  • Genres : Fantasy, Homoromance
  • Editeur : Mxm Bookmark
  • Collection : Imaginaire
  • Publication: 14/ 05/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 267
  • Prix : 5,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Le Royaume du Feu, voit son roi mourir, de jour en jour…

Khin, second héritier de la couronne, est encore meurtri par la mort de son frère et se perd dans des plaisirs éphémères qui lui procurent un peu de réconfort. Il s’abîme dans sa cage dorée et ne trouve de véritable repos ni près de Kalei, son tendre ami, et encore moins auprès d’Aden, son futur époux qui veut l’enfermer dans un mariage sans amour.

Mais lorsque Shahram – à la recherche de son frère enlevé – passe les portes du palais, sa vie s’en trouve alors ébranlée. Bien plus qu’une nouvelle distraction, Khin trouvera en lui ce qu’aucun homme n’a jamais su lui donner et découvrira, derrière l’éclat de son regard, des sentiments qu’il n’aurait jamais cru éprouver.

Entre intrigues, trahisons et une guerre aux portes du palais, Khin devra se battre plus fort que jamais.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Blandine et les éditions Mxm Bookmark pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Je peux enfin dire que j’ai sauté le pas, il y a des lustres que je voulais découvrir la plume de Rohan Lockhart mais une chose en entraînant une autre je ne l’ai jamais fais. Alors lorsque Blandine a proposé les différents titres sortis au mois de mai, je me suis dit que c’est l’occasion ou jamais d’en lire un et que comme la chance est de mon côté c’est même une nouvelle série qui débute.

J’ai commencé ma lecture hier soir et dès les premiers mots, j’étais envoûtée. J’ai eu l’impression de me trouver dans un mélange de Prince captif de C.S Pacat (qui avait été mon énorme coup de coeur en homoromance fantasy ) et de Stigmata de C.J. Sterne (qui a été un autre coup de coeur pour moi) vous pouvez donc imaginez que celui-ci m’a tout autant séduite, tellement que j’ai pré-commandé la version illustrée sur la boutique tictail de l’auteur 😀 Avant de tirer la tronche parce que paypal a mis mon paiement en attente. Késako ?

Concernant les personnages, j’ai eu du mal à me décider celui que je préférais, au début de l’histoire Den faisait pencher la balance par rapport à Khin, avant que je change complètement d’avis et que je craque pour Khin parce que le comportement de Den me semblait très couard. Au final je n’avais réussi à cerner aucun des protagonistes et j’ai été bien surprise au fur et à mesure de la lecture. Aussi bien par la situation devenue compliquée du royaume de Fai, que par la romance ou même par les rebondissements si intenses dans ce premier opus.

Avec Rohan Lockhart, j’ai découvert une plume très captivante et très intense autant par sa richesse de vocabulaire que par la subtilité qu’elle a utilisé pour nous faire découvrir son univers et ses personnages. Tout est si bien étudié ! Vraiment je ne veux pas trop vous en révéler, mais je ne peux que vous dire de foncer et de découvrir ce premier tome. L’auteur sait vous réchauffer le corps, le coeur et le cerveau, mais pas que… J’ai vraiment pris plaisir à découvrir ce premier opus du pavillon des chimères et je sais que je prendrais plaisir à découvrir les suivants ainsi que d’autres titres de l’auteur.

Habituellement je ne suis pas trop attirée par les autres genres que la romance que je ne cesse de lire, mais je découvre qu’à chaque fois que je sors des sentiers battus, j’ai souvent un coup de coeur pour ma lecture. Alors merci Rohan Lockhart pour le bonheur que j’ai ressenti à découvrir votre univers.

Je dois dire aussi qu’une fois commencé j’ai rapidement terminé ma lecture car c’était évidemment beaucoup trop court. Je n’avais pas envie de me dire que c’était déjà la fin, alors j’espère vraiment que la suite arrivera très rapidement.

Extrait :

La chaleur écrasante et aride de l’été avait frappé le pays sans que les habitants s’y soient attendus. Jamais dans les registres historiques de la ville de Sifa une pareille canicule n’avait été notée. Les indicateurs de température ne cessaient de grimper jusqu’à cinquante degrés, un chiffre rarement atteint par le passé.

Tout le pays vivait au ralenti et la capitale, habituellement si animée, était totalement désertée. Il n’y avait ni vendeurs ambulants, ni mendiants, ni même enfants au rire éclatant. Sifa était sonnée par une torpeur, une lente fièvre qui commençait à faire des ravages sans précédent.

Au palais royal, l’activité était également réduite, même si demeurait une agitation qui lui était propre, et pour cause : si la vague de chaleur s’abattait sur les pauvres qui ne possédaient pas de toit, elle venait également de frapper celui qui était à la tête du pays. Urie El Khalaf, roi de Fai, était gravement malade.

Souffrant depuis des semaines de mystérieux maux, la fournaise n’avait cessé de détériorer sa santé. Dans la suite royale, tous retenaient leur souffle, les yeux rivés sur le mage Maïk qui ne parvenait pas à améliorer son état. L’homme, au service du souverain comme l’avait été son propre père, utilisait tous les sorts de sa connaissance pour soigner le roi. Mais voilà bien plusieurs semaines qu’il avait étudié tous ses grimoires sans qu’une solution apparaisse. Tout ce qu’il pouvait faire désormais était d’atténuer la souffrance du régent et prier Haim, leur Dieu, de faire preuve de clémence.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Emma Cavalier / Les trois talents, tome 1 : Le conteur d’histoire

Quelques infos sur le livre : Le conteur d’histoire Auteur : Emma Cavalier Serie : Les trois talents …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :