Home / Avis / S.C. Stephens / Toughtless, tome 4 : Sensible

S.C. Stephens / Toughtless, tome 4 : Sensible

Quelques infos sur le livre :


Sensible

  • Auteur : S.C. Stephens
  • Serie : Thoughtless
  • Genres : Romance, Contemporaine
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 02/ 06/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 625
  • Prix : 17€
  • Rating:  

Résumé :

La magnifique histoire de Kiera et Kellan racontée du point de vue du très sexy et sensible chanteur des D-Bags.
Le seul endroit où Kellan Kyle se sente bien, c’est sur scène. Avec sa guitare dans un bar obscur, il peut oublier son passé douloureux. Ces jours-ci, sa vie tourne autour de trois choses : la musique, ses copains et ses conquêtes. Jusqu’à ce qu’une femme vienne tout changer…

Kiera est le genre de filles auxquelles Kellan ne devrait pas s’intéresser – intelligente, gentille et sortant avec son meilleur ami. Persuadé qu’il ne mérite pas son amour, il cache son attirance… jusqu’à ce que le coeur tournenté de Kiera lui montre que ses sentiments sont probablement réciproques.

Désormais, quelles que soient les conséquences, Kellan est sûr d’une chose : il ne la laissera pas le quitter sans se battre.

Avis de Anne_B :

Sensible est le point de vue de Kellan Kyle, le chanteur emblématique des D-Bags. En version originale « Thoughtful » est le tome 1,5 des Thoughtless. Chez nous, c’est le tome 4. Ce n’est pas un problème en soi, il faut juste savoir qu’il ne couvre donc que le tome 1 de la série.

J’avais hâte de connaître le ressenti de Kellan car même après avoir lu toute son histoire dans les tomes précédents, il demeurait malgré tout quelqu’un de très secret. Toutefois, sa personnalité laissait présager un être tourmenté et c’est en lisant Sensible qu’il se révèle vraiment.
Au fil des pages, on s’aperçoit que son enfance sordide en a fait quelqu’un qui se dévalorise constamment, qui a un énorme besoin de contacts humains et qui se sert du sexe comme palliatif. Il sait que les coucheries d’un soir ne lui permettront jamais de combler son manque affectif mais il arrive plus ou moins à s’en contenter jusqu’au jour où il accepte de prendre de nouveaux colocotaires.

Denny vient s’installer chez lui avec sa copine Kiera. Kellan considère l’Australien comme son meilleur ami depuis que celui-ci est venu habiter un an chez ses parents quand ils étaient ados.
Le couple est très amoureux et Kellan est fasciné par leurs démonstrations de tendresse et l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
Kellan et Kiera se rapprochent, et l’attirance que Kellan éprouve pour Kiera va se transformer petit à petit en quelque chose de plus fort : il tombe amoureux. Il sait que c’est sans espoir, il ne veut pas trahir son ami. Le travail de Denny va être le facteur déclenchant de toute la suite de l’histoire…

Le style est très vivant, on a vraiment l’impression d’être dans la tête de Kellan. L’auteur décortique toutes ses émotions, ses ressentis, ses questionnements, c’est très prenant et très crédible.
L’ambiance est sombre avec quelques rares éclats de lumière quand Kellan est heureux, chose qui lui arrive rarement tellement Kiera le maltraite. Elle lui fait connaître les montagnes russes des émotions – il monte très haut et puis ensuite il sombre très bas. A chaque fois, il y croit, tellement il est amoureux, mais ensuite et c’est imparable, elle lui fait mal et il retombe alors dans la mésestime de lui-même.
Il est très touchant et attachant et j’ai ressenti comme une grosse envie de le câliner. Lorsqu’il se dévoile petit à petit, j’étais loin de m’imaginer à quel point il avait souffert dans son enfance et le comportement odieux de ses parents.
Il cache aussi une personnalité très romantique derrière son physique de mec à filles, en fait, il est quelqu’un de très tendre et sensible.
On ne peut pas dire qu’il ait eu beaucoup de chance dans la vie et Kiera est la seule fille qui lui montre de l’intérêt, qui voit celui qu’il est vraiment derrière sa façade de chanteur canon et sexy.
A côté de ça, l’image qu’elle renvoie est celle d’une égoïste, hypocrite, insensible et absolument pas courageuse – et cela du début à la fin. Dans le tome 1 – bien qu’énervante – grâce à son point de vue, on arrivait relativement à accepter son comportement. Mais là, cela passe beaucoup moins et j’en suis presque venue à la détester quand on voit son comportement par les yeux de Kellan.
Si l’auteur voulait démontrer combien elle est immature dans ce tome, elle a parfaitement réussi…

Et puis dans tout ça, il faut aussi citer les D-Bags. J’ai beaucoup aimé l’affection bourrue qu’il y a entre eux, avec une mention spéciale pour Evan que j’ai adoré dans son rôle d’ami fiable. Le groupe est très soudé et l’ambiance au Pete’s bar est très bien rendue, notamment lors des concerts. La ville de Seattle est omniprésente en toile de fond.

Au final, je dois dire que ce tome est mon préféré et je n’ai eu aucune hésitation à lui mettre 6 étoiles parce que Kiera, en apportant cette touche négative au ressenti, fait d’autant plus ressortir la personnalité très marquante et craquante de Kellan. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire son point de vue, SC Stephens a écrit là un tome génial !

Extrait :

– Viens ici, dit-elle en ouvrant les bras.

J’hésitai. Je voulais la serrer contre moi, plus que tout, mais les bruits que j’avais entendus un peu plus tôt ne me quittaient pas. J’avais l’impression d’avoir été électrocuté, et que les derniers volts étaient encore en train de me parcourir. Pourtant, j’avais besoin d’elle. Elle était la seule capable de combler ce vide dans mon cœur, un vide qu’elle avait elle-même créé. Je passai mes bras autour de sa taille et je blottis mon visage dans son cou. Je pouvais y arriver. Je pouvais l’aimer sans toutefois m’accrocher à elle. Elle me caressa le dos, un geste qui me réconforta tout en me faisant mal. Parce que ses mains venaient juste de caresser Denny.

– Je suis désolée, murmura-t-elle d’une voix pleine de regret.

Ses mots étaient simples mais ça fonctionna. Un petit pansement plein d’amour recouvrait maintenant ma blessure. Ça ne me guérissait pas mais au moins, ça m’évitait de continuer à saigner.

Je poussai un long soupir et hochai la tête.

Je t’aime et tu n’as pas à t’excuser, parce qu’il n’y a rien à pardonner. Tu n’es pas à moi…

About Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Check Also

Nalini Singh / Psi-Changeling : Chants de Chasse

Quelques infos sur le livre : Psi-Changeling : Chants de Chasse Auteur : Nalini Singh Serie …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :