Grisha 1 – Les Orphelins du Royaume – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Les orphelins du royaume

Auteur : Leigh Bardugo

Série : Grisha tome 1

Genres : Fantasy – Jeunesse

Editeur : Le Livre de Poche

Collection : Jeunesse

Publication : Le 24 Juin 2020

Edition : Broché

Pages : 448 pages

Prix :  6.90€

Rating :

Résumé du livre :

OMBRE. GUERRE. CHAOS.

Un royaume envahi par les ténèbres.

Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.

Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. Parmi eux : Alina Starkov.

ESPOIR. DESTINEE. RENOUVEAU.

L’espoir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir. L’invocatrice de lumière.

Votre avis :

Ayant la série de livres dans ma PAL, bien avant que l’adaptation TV ne soit diffusée sur Netflix, je n’ai commencé à la lire après avoir bingewatché les huit épisodes que j’ai évidemment bien aimés et regardé à nouveau. Ben quoi, il est plus que charmant le Général Kirigan sous les traits de Ben Barnes, mon nouveau crush.

Mais penchons-nous plus sur la genèse et l’histoire des livres.

Ici dans le premier tome, Alina Starkov, orpheline de Keramzin, est cartographe dans l’équipe des Atlas de la Première Année de Ravka.

Ravka est un pays imaginaire, mais qui si on cherchait à le situer sur une carte pourrait se trouver niché à proximité de la Pologne et de la Roumanie. D’ailleurs la culture slave y est fortement présente et utilisée au travers du langage, des tenues, des habitations, des traditions et des expressions.

La série Grisha utilise tout un dialecte propre à son univers et j’en apprécie vraiment l’idée afin que l’on puisse réellement s’immerger dans ce monde créé par Leigh Bargudo.

Inséparable de son meilleur ami, Malyen Orestev dit Mal, traqueur dans le 36ème régiment des troupes de Ravka, Alina sait qu’elle pourra toujours compter sur ce dernier. Même si au fil des années passées ensemble, leur relation a changé et évolué.

Désignés parmi tant d’autres, les deux amis doivent rallier Ravka Ouest et la ville portuaire de Novokibrisk, à bord d’un skiff des sables, dirigés par les Grisha.

Les Grishas sont l’Elite de l’armée Ravkienne et composent ce que l’on appelle la Seconde Armée. Ils possèdent divers pouvoirs magiques, souvent détectés à l’enfance, et autres habilités étranges qui leur évitent d’utiliser des armes, étant eux-mêmes ces fameuses armes.

Tels des galons comme dans l’armée traditionnelle, il existe des Corporalkis, ordre des morts et de la vie, avec les soigneurs, les fondeurs et les façonneurs. Les Materialkis, ordre des Fabrikators où les Durasts et les Alkemis mettent leurs talents à contribution. Et pour finir, les Ethérealki, ordre des Invocateurs, qui utilisent les éléments naturels pour leurs pouvoirs.

Mais vous trouverez en début de chaque livre de la saga, un lexique plus explicite ainsi que des cartes.

Or, pour rallier Ravka Ouest, et y amener et/ou rapporter des provisions et des munitions, ils doivent traverser le Shadow Fold.

Qu’est-ce que le Shadow Fold ? Littéralement, cela veut dire brouillard d’ombres. Et dans l’univers Grisha, c’est bien cela qu’est le Shadow Fold. Un brouillard immense rempli de ténèbres, d’obscurités et de monstres tapis, et qui a été créé par l’Hérétique Noir. Un des premiers Grishas qui a existé et qui était avide de pouvoir et de puissance.

Le Fold sépare depuis Ravka en deux et tous ceux qui s’y aventurent, ne sont pas sûrs d’en sortir en vie et encore moins traumatisés par ce qu’ils ont vu à l’intérieur.

Et tous les descendants de l’Hérétique Noir doivent porter ce fardeau, telle une malédiction et désormais c’est le Darkling, mieux connu sous le nom du Général Kirigan, chef de la Seconde Armée de Ravka, qui doit tout mettre en œuvre pour faire disparaître cette abomination.

Mais pour cela, il faudrait une Invocatrice de Lumière. Est-ce que cet être existe réellement ou est-ce juste un mythe porté en gloire par les légendes ancestrales du pays, dirigé par un roi totalement passif ?

Ainsi, lors de la traversée du skiff où se trouvent Alina et Mal, rien ne va se passer comme prévu.

Ayant à peine traversé le Fold de quelques mètres, l’embarcation est attaquée par les Volcras, les fameuses créatures qui peuplent ce brouillard. Se battant comme de beaux diables, les soldats et les Grishas enregistrent des pertes énormes, jusqu’à ce qu’un évènement extraordinaire se produise.

Quelque chose de magique, de lumineux, d’éblouissant mais aussi de dangereux.

Il n’y a plus que le silence, l’équipage a été décimé, les ténèbres se sont dissipées et ils sont peu nombreux, à pouvoir témoigner de ce qu’il s’est passé à bord.

La mission est sabordée et le skiff des sables a rebroussé chemin et a de nouveau accosté à Kribisk, là où les divers campements avancés des troupes armées et des Grishas étaient installés.

Que s’est-il donc passé à bord ? Et pourquoi tout le monde observe Alina, cette timide cartographe, comme si elle était à la fois un monstre et une sauveuse ?

Et pourquoi est-elle sommée de se rendre auprès du Général Kirigan ? Elle, une simple orpheline de Keramzin et qui était censée représenter sur parchemins, la traversée du Fold ?

Apparemment, elle serait cette fameuse Invocatrice de Lumière, à la fois crainte mais aussi espérée. Et qui ferait donc d’Alina, une puissante Grisha.

Intimidée et peureuse face au général Kirigan, après tout il peut invoquer et contrôler les ténèbres, et utilise la Coupe comme moyen de défense, Alina est aussi attirée par le charisme que dégage le Darkling et elle n’est pas la seule. Oui, je plaide coupable !

La vie et l’existence de la jeune femme change du tout au tout. Elle est désormais formée et entraînée à la façon Grisha, lui permettant d’apprendre à contrôler et à affirmer son pouvoir d’Invocatrice de Lumière, même si les débuts sont plus qu’hésitants et très peu prometteurs.

Mais il existe toujours un moyen de faire plus dans l’univers des Grishas et de s’améliorer, grâce à un amplificateur venant d’une créature, destiné au Grisha voulu. Tel un appel de la nature qui désigne la personne qui devra porter cet élément de puissance.

Et pour Alina, notre Invocatrice de Lumière, ce sont les bois du Cerf Blanc, un animal légendaire, souvent narré dans les contes de Ravka, connu de tous mais jamais capturé.

Alina se rendra-t-elle vite compte qu’elle va servir d’arme, et se rebeller ou alors céder aux requêtes du Darkling, qui la fait se sentir différente, unique et puissante ? D’ailleurs, ce dernier utilise cette attirance qui les rapproche pour son propre bénéficie afin de rallier la jeune Grisha à ses côtés.

Et si par malheur, tous deux conjuguaient leurs pouvoirs, ténèbres et lumières, que se passerait-il pour Ravka et ses habitants ?

Le Cerf Blanc existe réellement, d’ailleurs c’est Mal qui l’a traqué et capturé, mais malheureusement Alina va devoir faire des choix, qui pourraient causer sa perte et mettre à mal toutes ses convictions.

Car profitant des sentiments que nourrit la jeune femme, à son égard, le Darkling a bien caché son jeu et ses intentions et désormais, il sait qu’il est intouchable et que rien ne pourra l’empêcher d’accomplir son dessein mortel… à part Alina, l’Invocatrice de Lumière, qui porte désormais le collier des bois du Cerf en amplificateur.

Mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir la destinée d’Alina Starkov, l’orpheline devenue une héroïne malgré elle.

Le premier tome de Grisha est une réussite et auquel, je mets un coup de coeur. Mêlant fantasy, univers imaginaire, mythe, magie avec une touche de romance, Les Orphelins du Royaume m’a transporté auprès des personnages de Leigh Bardugo et m’a fait vivre mille et une aventures et autant d’émotions.

Au fil des pages, je me suis prêtée au jeu et je n’ai pas résisté au charme du Darkling, car je sais qu’il cache quelque chose de plus profond que sa quête de pouvoir et de destruction.

Alina est une sacrée badass malgré des débuts aux antipodes de son caractère qui s’affinait en mieux au cours de l’histoire. Mais tous les personnages ont une jolie part dans ce premier livre et je sais qu’ils auront tous un rôle important pour la suite.

Au moment où j’ai écrit cette chronique, j’avais déjà lu le second tome et débuté le troisième et à l’instant où cette dernière est publiée, je suis désormais à Kerch en compagnie des Crows qui évoluent à Ketterdam, la Cité Corrompue.

Ayant vu la série sur Netflix, il y a bien évidemment quelques différences, d’ailleurs les personnages de la duologie Six Of Crows y ont été insérés alors qu’en fait, ils n’ont aucune interaction dans la temporalité de la série Grisha, mais cela m’a permis de mettre en image, de transposer certains éléments du livre et de me plonger encore plus dans l’univers fantastique de l’auteure.

Si vous n’avez pas encore lu Grisha, ni vu Shadow and Bone, qu’attendez-vous ?

Faites comme moi et laissez vous happer par le GrishaVerse.

Et pour conclure, si j’étais une Grisha, je me verrais bien dans l’ordre des Fabrikators comme Alkemi ou alors chez les Corporalkis en tant que soigneuse.

Extrait :

« -Baghra a dû vous dire que, toute seule, j’étais incapable d’invoquer ne serait-ce qu’un petit rayon de soleil.

-Vous y arriverez, Alina. Je ne m’en fais pas pour cela.

-Vraiment ?

-Oui. Et même si je m’en faisais, une fois que nous aurons le cerf, cela n’aura plus d’importance.

Je ressentis une bouffée de frustration. Je ne voulais pas attendre qu’on retrouve ce mythique cerf pour devenir une véritable Grisha. Je voulais un autre amplificateur, un vrai, tout de suite.

-Si personne n’a pu trouver le troupeau depuis tout ce temps, qu’est-ce qui vous fait croire que vous allez y parvenir maintenant ?

-Parce que c’est écrit. Le cerf a été créé pour vous, Alina, je le sens.

Il me regarda fixement. Ses cheveux étaient toujours en désordre et, dans la lumière vive du soleil matinal, il était plus séduisant et me paraissait plus humain que jamais.

-En fait, poursuivit-il, je vous demande de me faire confiance.

Qu’étais-je supposée répondre ? Je n’avais pas vraiment le choix. Si le Darkling voulait que je fasse preuve de patience, je ferais preuve de patience.

-D’accord. Mais dépêchez-vous.

Il rit encore, et je m’empourprai de plaisir. Soudain, il redevint sérieux.

-Je vous ai attendue très longtemps, Alina. Vous et moi allons changer le monde. »

Vues : 65

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Six of Crows tome 1 – Six of Crows – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué : Titre : Six of Crows Auteur : Leigh Bardugo Série : …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :