Home / Avis / Sarina Bowen / Ivy Years, tome 1 : Notre année trouble

Sarina Bowen / Ivy Years, tome 1 : Notre année trouble

Quelques infos sur le livre :

Notre année trouble

  • Auteur : Sarina Bowen
  • Serie : Ivy Years
  • Genres : New Adult
  • Editeur : Auto-edition
  • Collection : 
  • Publication: 02/ 11/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 288
  • Prix : 3,99€
  • Rating:  

Résumé :

Le sport qu’elle aime est devenu inaccessible. Le garçon qu’elle aime n’est pas libre. Que lui reste-t-il ?
Elle s’attendait à intégrer l’université de Harkness en tant que joueuse de hockey sur glace. Mais à la suite d’un accident grave, c’est en fauteuil roulant que Corey Callahan doit commencer les cours.
Son voisin de palier, dans sa résidence accessible aux personnes à mobilité réduite, est trop beau pour être vrai. Il s’appelle Adam Hartley, et c’est un autre joueur de hockey handicapé par deux blessures à la même jambe. Il ne joue pas dans la même ligue que Corey. Et puis, il est déjà pris. Pourtant, une amitié hors du commun va naître entre Corey et Hartley, dans le « ghetto des éclopés » du bâtiment McHerrin. Autour de leurs plateaux de cafétéria et de leurs parties de jeux vidéo, ils se serrent les coudes pour affronter des déceptions qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre.
Bien sûr, ce sont juste des amis… jusqu’au soir où tout va basculer. Le trouble s’installe. Corey est certaine d’une chose, elle est en train de tomber amoureuse. Pour de bon. Mais Hartley abandonnera-t-il sa splendide petite amie pour aimer une fille aussi abîmée que Corey ? Rien n’est moins sûr, et Corey va devoir trouver le courage de poursuivre sa vie d’étudiante de son côté – une nouvelle vie qui ne tourne pas autour du sport auquel
elle ne peut plus jouer, ni du garçon aux yeux bruns qui a peur de l’aimer en retour.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Laure Valentin et Sarina Bowen pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Je reçois parfois par le biais du site des propositions de service presse qui sont toujours étudiées attentivement et lorsque je ne peux pas les lire ou ne le souhaite tout simplement pas, je les propose aux filles. C’est par ce biais que j’ai découvert ce premier tome d’une auteur que je ne connais pas. Le résumé m’a de suite séduite et comme je venais juste de raccrocher avec plusieurs livres sur le thème du hockey, j’avoue que j’ai sauté rapidement sur l’occasion de le lire et je suis sous le charme de cette découverte.

Le sujet peut-être assez sensible puisqu’il parle d’une jeune fille qui a perdue l’usage de ses deux jambes suite à un accident de hockey, mais j’ai trouvé qu’il reflétait une certaine sorte d’espoir et d’espérance. Nous rêvons toutes du prince charmant et pourquoi n’y aurions nous pas droit alors que nous sommes infirmes ? Eh bien, l’auteur Sarina Bowen nous prouve ici que tout est possible.

Corey est une jeune femme qui a tout perdu suite à un accident, elle a perdu la capacité de marcher sur ses deux jambes et le plus difficile pour elle est qu’elle se retrouve dans l’incapacité de pouvoir pratiquer à nouveau un jour du hockey alors que c’était plus qu’une passion pour elle. Après un début d’année très difficile, elle décide d’intégrer le Harkness College dans le Connecticut, la même université où son frère à étudié à plus de 1600 kms de chez elle, histoire de mettre un peu d’espace entre elle et ses parents.

Lorsqu’elle croise la route d’Adam Hartley, un joueur de hockey qui souffre de multiples fractures et se retrouve plâtré pour la rentrée, elle se sent un peu moi handicapée et une certaine entraide se met en place naturellement entre les deux. Adam lui plaît beaucoup mais il a déjà une petite amie. Ce n’est pas évident pour Corey de se sentir à sa place avec un fauteuil roulant alors l’idée d’être séduisante n’est même pas imaginable.

Le personnage de Corey m’a beaucoup séduite, j’ai trouvé cette jeune fille très attachante et très courageuse, elle vit des choses très difficiles mais elle ne se laisse pas abattre facilement, elle a beaucoup de combativité en elle, une force de caractère extraordinaire qui ne l’empêche pas d’être peu sûre d’elle.

Adam est tout aussi attachant, mais différemment par rapport à la demoiselle, je crois que ce qui m’a plu chez lui c’est de découvrir qu’il n’a pas eu une enfance facile et que malgré tout il s’en sorte bien, il aime sa mère et n’hésite pas à le lui montrer, il ne fait pas de différence entre les gens, il ne juge pas. Il est drôle, attentionné avec ses amis et on sent facilement qu’il est prêt à tout pour le bonheur des gens qui comptent pour lui.

L’auteur Sarina Bowen a une jolie plume très fluide, c’est une superbe découverte que je ne regrette pas d’avoir faite. Elle s’est vraiment très intéressée à son sujet sur le handicap, n’hésitant pas à nous fournir des informations sur les soins quotidiens que doit faire une personne handicapée qui sont différents de ce que nous faisons normalement. J’ai trouvé ça intéressant c’est quelque chose qui n’est que peu vu dans les romances que je lis habituellement. Et autre point positif que j’ai découvert à propos de l’auteur, elle écrit de l’homoromance. Note à la traductrice : Si jamais vous avez l’opportunité de traduire HIM et US n’hésitez pas 😉

Comme vous l’avez constaté, j’ai énormément apprécié ma lecture, autant les personnages que le sujet, c’est une merveilleuse découverte et je sais déjà que si l’occasion se présente je découvrirais le second tome avec plaisir. On ne peut qu’être attendrie par cette amitié qui s’étoffe au fil des jours pour devenir cet amour si sincère, on leur excuse leur inexpérience et on trouve leur gaucherie adorable.

 

Extrait :

L’amphithéâtre d’économie était vaste et ancien, avec de vieux bancs en bois de chêne agencés en étroites rangées. Apparemment, il n’y avait aucun emplacement pour fauteuil roulant. Je me contentai donc de me caler contre le mur du fond, près de deux vieilles chaises dépareillées.

Une minute plus tard, quelqu’un se laissa lourdement tomber sur la chaise d’à côté. Un coup d’œil sur la droite me révéla un avant-bras musclé et bronzé, qui rangeait une paire de béquilles en bois contreplaqué.

Visiblement, mon voisin canon était arrivé.

Ma petite fée d’espoir tout en plumes se réveilla et murmura à mon oreille : Voilà que le cours d’économie prend une tournure intéressante.

En lâchant un grognement, Hartley donna un coup de pied sur son sac à dos pour le pousser sur les lattes du parquet avant d’y poser le talon de sa jambe cassée. Puis il appuya sa tête contre le panneau du mur derrière nous et dit :

— Achève-moi, Callahan. Pourquoi me suis-je inscrit à ce cours ? Il est à l’autre bout du campus par rapport au bâtiment McHerrin !

— Tu peux toujours appeler le minibus pour les handicapés, proposai-je.

Il tourna le menton et je fus aussitôt prise au piège par le pouvoir d’attraction de son regard chocolat.

— Pardon ?

L’espace d’une seconde, j’en oubliai presque ce que j’étais en train de dire. Le minibus. Exact.

— Il existe une navette.

Je lui tendis ma carte de l’université, spéciale accessibilité.

— Il te suffit d’appeler ce numéro à l’avance, et ils viendront te chercher pour les cours.

— Je n’en avais aucune idée, dit Hartley en regardant la carte, les sourcils froncés. C’est ce que tu fais, toi ?

— Pour être honnête, je préfèrerais encore me coller un L rouge sur le front plutôt que d’appeler ce minibus.

J’exécutai avec mes doigts le signe universel du L pour loser, et Hartley pouffa de rire. Ses fossettes réapparurent et je dus réprimer l’envie de tendre la main pour les effleurer du pouce.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Vi Keeland / Bossman

Quelques infos sur le livre : Bossman Auteur : Vi Keeland Serie :  Genres : Romance Editeur : Hugo …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :