Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Suzy K. Quinn / Journal d’une fille débordée, Tome 1 : L’année de l’intox

Suzy K. Quinn / Journal d’une fille débordée, Tome 1 : L’année de l’intox

Quelques infos sur le livre :

L’année de l’intox

  • Auteur : Suzy K. Quinn
  • Serie : Journal d’une fille débordée
  • Genres : romance
  • Editeur : J’ai Lu
  • Collection : Lj
  • Publication : 06/06/2018
  • Edition : poche
  • Pages : 285
  • Prix : 12,90€
  • Rating :  

Résumé :

Mon rêve : Un bébé, une jolie maison, un jardin plein de jeux en bois, un petit carré potager. M’éclater à faire des gâteaux. Me marier en blanc… Ma vie en vrai : 10 kilos de plus qu’avant ma grossesse, une fois nue et après avoir fait pipi, une chambre (petite) chez mes parents, un ex-fiancé envolé avec ma meilleure amie ! Mais comme disait ma grand-mère : “Le but n’est pas de s’abriter des orages, mais d’apprendre à danser sous la pluie”.

 

Avis de BimboStratus :

Je remercie les éditions J’ai Lu pour ce service presse. Je n’ai pas vraiment accroché à cette romance, très convenue, mais elle reste relativement efficace pour se détendre et se laisse lire facilement. Je vais spoiler pour ma critique, parce qu’il n’y a pas vraiment de secret ou quoi.

On suit l’histoire de Juliette, sa fille Daisy, son ex Nick, et tout plein de gens qui gravitent autour d’eux, dont la famille loufoque de Juliette, la mère horrible de Nick, l’ex-meilleure amie qui sort avec Nick, et Alex, le nouveau mec en puissance, et sa famille. Les personnages ont beau être hauts en couleurs et sympas, on retrouve les mêmes schémas que d’habitude.

Nick est riche, taciturne et peu loquace, tandis que Juliette a les pieds sur Terre mais elle a le même petit côté extravagant que le reste de sa famille. C’est elle qui va se démener pour leur relation alors que c’est lui qui l’aime depuis toujours. Il reste froid et distant mais toujours serviable et poli, puis lors d’une soirée ils dérapent complètement tous les deux et couchent ensemble pif pouf, et ensuite elle a plus de news.

Pourquoi ? Parce que le mec est assez nul pour se faire des films et penser qu’elle veut retourner avec son ex (qui est super naze), et qu’il ne pense même pas à, genre, être adulte et en parler avec elle ! Voilà, le “twist” est nul. Y’a aucune raison. Ah si, pardon, la mère de Nick (dont tout le monde sait que c’est une vipère) lui dit que Nick et Juliette veulent réessayer à se mettre ensemble. Et donc il vérifie pas, il prend ça pour argent comptant, alors que c’est totalement illogique. Bref…

Et Juliette est nulle à ce sujet, parce qu’elle fait quoi ? Elle culpabilise et elle s’excuse. Alors qu’elle n’a rien à se reprocher et que c’est lui qui est naze. Rien de nouveau sous le soleil quoi, c’est un peu triste et déprimant mais c’est habituel.

Le format ne m’a pas aidée à accrocher à ma lecture : c’est écrit comme un journal intime, mais du coup chronologiquement c’est parfois dur à suivre (ce qui peut sembler paradoxal…) et pareil pour calculer directement qui est qui et qui fait quoi, on est directement dans le bain et des fois je décrochais un peu…

Côté traduction et relecture, y’a franchement des lacunes sur ce tome, ce qui est dommage parce que je trouvais ça pas mal à part quelques points qui font vraiment tache, notamment des incohérences temporelles (tel évènement est dans 4 semaines, puis peu après dans 1 semaine, puis ensuite dans 2 semaines…) et des choix douteux de traduction qui n’ont pas été corrigés (Vivianne Westwood, le vogue, “on chantait Let it go”…).

 

 

Extrait :

Vendredi 1er janvier

JOUR DE LAN

De retour chez papa et maman après une MÉGA dispute avec Nick.

Folle de rage.

Je lui avais confié Daisy pour aller au supermarché (quand je l’emmène avec moi, elle m’empêche de me concentrer, je pioche au hasard dans les « deux pour le prix d’un » et je me retrouve avec un chariot rempli de jambon).

En revenant à la maison, j’ai surpris Nick devant un jeu vidéo, avec à côté de lui DIX bouteilles de Guinness vides.

DIX BOUTEILLES ! En DEUX heures.

J’ai pété les plombs.

— T’inquiète, je tiens très bien l’alcool et je ne suis pas du tout bourré, a-t-il bafouillé d’une voix pâteuse. La preuve, j’ai terminé un niveau d’Assassin’s Creed.

Je lui ai demandé de marcher droit, il est tombé.

Pendant que je piquais ma crise, sa mère est arrivée. En le découvrant couché par terre, elle a dit :

— Assieds-toi, au moins, mon chéri.

Puis elle a demandé pourquoi je hurlais comme ça. J’ai répondu que Nick se soûlait la gueule alors qu’il était censé surveiller sa fille.

— Oh Nick ! s’est-elle exclamée. Mais Juliette, il a travaillé toute la journée, tu vois bien qu’il est stressé.

Travaillé ! En fait de travail, il avait lu un script de deux pages pour la publicité en ligne d’un jeu de poker.

— Quand j’aurai besoin des conseils d’une divorcée pour mon couple, je vous ferai signe, ai-je rétorqué à Helen.

Après avoir dit à Nick tout le bien que je pensais de lui, j’ai fourré des affaires dans un sac en annonçant que je retournais chez mes parents avec ma fille.

Hits: 8

A propos de BimboStratus

Rôliste passionnée, j'adore l'amour et le sexe. Féministe attentionnée, j'aime les nuages et les étoiles. Et les livres dans tous ça ? C'est surfait, mais y'en a des biens. Suivez mon regard.

Découvrir également

Delicious – Juliette Brunel

Quelques informations concernant le livre : Titre : Delicious Auteur : Juliette Brunel Série :  Genres : Romance contemporaine …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :