Home / Avis / A. Meredith Walters / Butterfly Dreams

A. Meredith Walters / Butterfly Dreams

Quelques infos sur le livre :

Butterfly dreams

  • Auteur : A. Meredith Walters
  • Serie : 
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : &H
  • Publication: 10/ 05/ 2015
  • Edition: Broché
  • Pages : 416
  • Prix : 14,90€
  • Rating:  

 

Résumé :

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.
Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?

 

Avis de Hatori :

Tout d’abord, je souhaiterais remercier les Éditions Harlequin pour m’avoir permis de lire ce livre en service presse.

J’ai d’abord repéré ce livre à cause de son auteur, dont j’avais lu un livre qui m’avait pas mal remuée. Donc quand j’ai vu qu’il était proposé en service presse, j’ai sauté sur l’occasion et je ne le regrette pas. Même si au début, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, au fil des pages, je me suis prise d’affection pour ces deux écorchés par la vie. Nos deux héros se rencontrent d’ailleurs dans un endroit un peu insolite, qui va les aider à avancer. Ce lieu est un groupe de soutien nommé les “Cœurs Rapiécés ».

Pour Corin, ces groupes de soutien sont un peu routiniers et répétitifs, car elle en fréquente et en change régulièrement. Elle souffre d’hypocondrie, un mal qui lui fait penser qu’elle souffre de toutes les maladies possibles qui vont la faire mourir jeune, comme ses parents. Elle se rend d’ailleurs à sa première réunion, car elle pense qu’elle a le cœur malade et va faire une crise cardiaque.

Crise cardiaque, c’est le nom de la maladie qui a fichu en l’air la vie de Beckett, un jeune homme qui avait tout pour lui, un bon job, une belle fiancée, une vie saine et patatra, voilà que pendant son jogging, il s’effondre et fait une attaque cardiaque qui le tuera d’ailleurs 3 min avant qu’il ne soit ramené à la vie et opéré pour qu’on lui pose un pacemaker. Ce qui le plonge dans une dépression qu’il masque sous un sourire et des rires. Il fréquente les “Cœurs Rapiécés” pour s’aider à avancer et trouver un sens à cette nouvelle vie où il doit ménager son cœur malade. Un jour, dans la rue, il croise une jeune femme qui n’a pas l’air d’aller très bien, la cause : une crise d’angoisse. Alors qu’il veut l’aider, elle lui hurle « Fichez-moi la paix » et part en courant. Quelle n’est pas sa surprise de la croiser à son groupe de soutien, mais alors que lui veut sympathiser et apprendre à la connaître, Corin se retient et tente de l’éviter, par peur de devenir trop proche de quelqu’un et de le perdre, mais le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Que dire de ce livre si ce n’est qu’il ne m’a pas laissée indifférente, car j’ai eu un ressenti assez ambivalent. Avec Corin, j’avais envie de la serrer dans mes bras et de lui dire : « tout ira bien, ne t’en fais pas » et la secouer très fort en lui disant, mais qu’est-ce que tu trafiques, fais quelque chose, va voir un psy, je ne sais pas moi. C’est d’ailleurs un peu la force de cette auteure, mettre des personnages qu’on a envie de détester sans arriver à le faire, car il y a toujours une petite part qui fait qu’on se demande ce que l’on ferait à leur place et si l’on n’aurait pas les mêmes réactions. Quant à Beckett, cet homme est juste vrai. Voilà, c’est un peu l’homme qu’on voudrait dans sa vie, même en ami, car c’est un combattant, que ce soit pour lui, mais aussi pour les gens qu’il aime. C’est d’ailleurs à son contact que Corin ouvrira les yeux.

En bref, ce roman est un peu un appel à la vie, celle que l’on doit savourer, où l’on ne doit pas laisser passer sa chance par peur de voir notre dernière heure arriver. Mais l’on se doit de la savourer pour ne pas avoir de regret, car qui sait de quoi demain sera fait. Donc si j’ai un conseil, prenez un café, une couverture ou une chaise, cherchez un rayon de soleil ou votre endroit préféré et prenez ce livre pour vous tenir compagnie.  

 

Extrait :

Depuis toujours, mes rêves étaient faits de papillons. De papillons sauvages. Libres. Aux couleurs vives.

Ils me semblaient vivants, réels. Aussi réels que vous et moi.

Quand j’étais petite, dès que je m’endormais, mon esprit se remplissait de ces magnifiques êtres volants. Leurs battements d’ailes délicats, rassurants, caressaient ma peau, me protégeaient tel un bouclier qui m’enveloppait tout entière.

Ma mère aimait dire qu’ils étaient mes gardiens. Qu’ils veillaient sur moi pendant mon sommeil. Selon elle, rêver de papillons portait bonheur. J’étais destinée à une vie merveilleuse, incroyable.

About Hatori Sako

Check Also

K. Bromberg / Driven, tome 8 : Down Shift

Quelques infos sur le livre : Down Shift Auteur : K. Bromberg Serie : Driven Genres : Romance, Contemporain …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :