Accueil / Avis / C.S. Pacat / Prince Captif, tome 1 : L’esclave

C.S. Pacat / Prince Captif, tome 1 : L’esclave

Quelques infos sur le livre :

 L’esclave

  • Auteur : C.S. Pacat
  • Serie :  Prince Captif
  • Genres : Romance, fantasy, Homoromance
  • Editeur : Milady
  • Collection : Central Park
  • Publication: 29/ 05/ 2015
  • Edition: Broché
  • Pages : 416
  • Prix : 14,90€
  • Rating:  

Résumé :

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Babelio et les éditions Milady pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Si vous vous souvenez, vers mi-mars j’avais reçu un petit courrier assez étrange avec une clé et un avis de libération qui me permettait de récupérer ce livre à l’occasion du Salon Du Livre 2015, mais comme je ne m’y rendais pas, c’est donc Shie Castee qui m’avait récupéré mon exemplaire au stand Milady. Elle l’a lu et chroniqué et me l’a renvoyé.

Il y a quelques semaines, Babelio me proposait une masse critique privée et j’ai eté sélectionné pour lire cet ENC (Epreuve Non Corrigé). Comme TeaCup avait envie de le découvrir, je lui ai envoyé mon exemplaire et j’ai attendu d’avoir celui qui me serait envoyé par Babelio.

Je l’ai commencé assez rapidement, je remercie d’ailleurs ma binômette Tahicha qui le lisait avec une journée de décalage, car je l’ai lu assez rapidement grâce à elle. Il faut dire que j’étais assez curieuse de découvrir ce livre. J’ai trouvé les couvertures des livres vraiment très jolies et en plus c’était de la lecture MM, c’était donc d’office sur ma liste de lecture, mais l’avis de Shie Castee, m’avait légèrement refroidit. Et vous savez qu’en général je ne lis pas de résumé ou d’avis avant d’avoir moi-même lu le bouquin.

Je suis vraiment loin d’avoir ressenti la même chose que ma chroniqueuse, est-ce parce que j’ai l’habitude de lire ce genre de livre ? Toujours est-il que moi j’ai beaucoup aimé ma lecture. Et comme le dit si bien Aurélia, j’ai été prisonnière du bouquin jusqu’à la dernière page. D’ailleurs cela fait très longtemps que je n’ai pas lu un livre en moins de 24h.

Le style de l’auteur est vraiment très appréciable, les pages se tournent et ne se ressemblent pas. Elle réussit avec brio à allier récit, intrigues, et mystères tout en tenant son lecteur en haleine. Les descriptions des pays qu’elle nous propose, nous font voyager dans son histoire, je n’ai pas eu de mal à m’imaginer les lieux. Le petit index en début de livre était parfait afin de ne pas s’emmêler les pinceaux avec les noms (parfois imprononçable) des personnages.

L’histoire principale tourne autour de Damen Prince héritier du royaume d’ Akielos, qui se voit relégué au rang d’esclaves, quand Kastor, le fils bâtard de son père  prend sa place sur le trône en le faisant passé pour mort. Il est alors envoyé en tant qu’esclave sexuel au prince héritier du royaume de Vere, Laurent.

Le personnage de Damen est assez intéressant à découvrir, il se rebelle au début du livre lors de sa capture et petit à petit on le voit tenter de maîtriser ce qu’il est et ce qu’il ressent. Son seul but est de ne pas être reconnu et de se libérer par tous les moyens.

Laurent m’a donné l’impression d’être un enfant pourri gâté, il est assez difficile à cerner car il cache son jeu. Il manipule les gens à sa guise, et je me pose une question essentielle sur lui. D’ailleurs Tahicha il faudra qu’on en discute pour voir si tu penses la même chose.

Aucune romance n’est au rendez-vous dans ce tome, alors que je m’attendais à découvrir quelques rapprochements au fil de ces pages entre Laurent et Damen et j’avoue que ça m’a légèrement déçue.

En ce qui concerne les scènes de sexe, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Certes le sujet parle de l’esclavagisme et favoris ou mignons, mais pour moi, c’était plus suggéré que décrit. Le sexe fait partie des deux cultures des pays décrits dans le livre et c’est tellement bien conté que ce n’est pas ce qu’il y a de plus choquant pour ma part. A part les moeurs du régent (ça me semblait un peu limite, mais encore une fois ça fait partie de l’histoire).

En conclusion, il me tarde de découvrir la suite rapidement et de voir si toutes mes interrogations sont véridiques ou affabulatrices.

 

Extrait :

Les mignons s’agenouillèrent et se saisirent mutuellement les épaules. Un serviteur brandit une écharpe rouge, puis la lâcha. Elle voleta jusqu’au sol.
Le beau tableau que formaient les deux hommes se mua soudain en une mêlée hargneuse, sous les cris de la foule. Ils étaient tous deux séduisants et légèrement musclés; sans pour autant posséder des carrures de lutteurs, ils semblaient plus forts que les beautés sveltes blotties contre leurs maîtres parmi l’assistance. Le brun, plus athlétique que le blond, pris l’avantage.
Damen comprit ce qu’il était entrain de voir. Tous les murmures qu’il avait entendus en Akielos, au sujet des dépravations de la cour vérétienne, prenaient soudain vie devant ses yeux.

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars…

Découvrir également

Michel Odent / Le bébé est un mammifère

Quelques infos sur le livre : Le bébé est un mammifère Auteur : Michel Odent Serie …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :