Accueil / Avis / Rebecca Donovan / Breathing, tome 1 : Ma raison de vivre

Rebecca Donovan / Breathing, tome 1 : Ma raison de vivre

Quelques infos sur le livre :

Ma raison de vivre

  • Auteur : Rebecca Donovan
  • Serie : Breathing
  • Genres : Romance
  • Editeur : PKJ
  • Collection : 
  • Publication: 05/03/ 2015
  • Edition: Broché
  • Pages : 534
  • Prix : 18,90€
  • Rating:   

Résumé :

Lycéenne parfaite, athlète accomplie aux notes maximales, Emma n’a pourtant qu’une amie, Sara, et ne sort jamais. Personne ne la connaît vraiment. C’est ce mystère qui attire immédiatement Evan, tout juste arrivé de San Francisco. En quelques jours, il va bouleverser le quotidien bien huilé de la jeune fille, et devenir sa raison de vivre. Mais il ignore qu’en tentant coûte que coûte d’entrer dans sa vie, il la menace directement. En effet, Emma vit chez son oncle et sa tante qui la maltraitent quotidiennement, parfois jusqu’au sang. Et si elle fait profil bas, c’est avant tout pour que personne ne remarque ses nombreux bleus…

 

Avis de Mary :

Cette histoire m’a bouleversée et pour bien des raisons au point de me dire que l’attente jusqu’au tome 2, qui doit sortir le 1er septembre prochain, me semble beaucoup trop éloignée.

L’histoire débute avec Emily, que tout le monde appelle Emma. Cette dernière est dans sa chambre essayant de contrôler la douleur qui semble faire partie de son quotidien. Elle vit chez Georges et Carol, son oncle et sa tante ainsi que leurs deux enfants Jack et Leyla. On sent que sa vie n’est pas simple surtout avec sa tante qui semble prendre un malin plaisir à l’humilier et à la blesser de toutes les façons possibles. Sa vie semble être réglée comme du papier à musique entre le lycée, ses activités scolaires et ses corvées chez son oncle et sa tante. Aucun écart n’est autorisé sous peine de subir les foudres de sa tante. Alors qu’elle arrive au lycée avec sa meilleure amie, Sara, qui passe la prendre tous les matins chez « elle », cette dernière lui fait part de son dernier coup de cœur pour Jason Stark, un lycéen qui pratique du football américain. Elle cherchera par ailleurs le soutien de son amie pour approcher ce jeune homme. Mais Emma ne semble guère enjouée, sachant pertinemment que quoi qu’il arrive Sara obtiendra ce qu’elle veut et qu’en plus cette dernière ne bénéficie pas de la liberté de Sara.

Alors qu’Emma participe à un cours de journalisme où elle est responsable de sa mise en page, un garçon, fraîchement arrivé au lycée vient bouleverser son monde. Il s’agit d’Evan Mathews. Ce dernier tente de soumettre un article sur l’opinion des adolescents concernant eux-mêmes et la façon dont ils perçoivent leur défaut. Excédée par son attitude, Emma ne souhaite pas croiser à nouveau son chemin et pourtant Evan semble partager d’autres cours avec elle comme celui d’arts plastiques. En effet, Evan, tout juste arrivé de San Francisco, éprouve un attrait particulier pour Emma qu’il pense intéressante et fera tout ce qu’il faut pour approcher Emma et tenter de la connaître. Charmé par cette jeune fille, Evan va user de toutes les stratégies pour l’approcher alors qu’Emma souhaite le tenir, le plus possible, à distance afin d’éviter que ce dernier ne chamboule tous ces plans et viennent à bout des remparts qu’elle a construit autour d’elle. Et pourtant…

Ce roman raconté du point de vue d’Emily aka Emma traite d’un sujet délicat, la maltraitance mais l’auteur l’aborde avec beaucoup de justesse et de sensibilité. J’avais peur de tomber dans le « trop » ou encore dans le « superficiel » mais ce n’est pas le cas, bien au contraire. Les faiblesses des victimes, ici le cas d’Emma, sont pointées avec justesse et réalisme tout comme l’impuissance des proches d’Emma et plus précisément de Sara. Pourtant tout au long du roman que cela soit par l’issue que pourrait lui offrir l’université qui semble arriver trop lentement ou encore par la présence d’Evan et de Sara, l’espoir de la voir sortir de ce marasme dont elle assume chaque seconde au point d’encaisser pour ne pas détruire la naïveté de l’enfance de ses cousins, est omniprésent.

L’écriture est fluide et agréable, et chaque émotion est abordée simplement et pourtant intensément. On n’a pas de trop peu ou de pas assez. Tout est dosé avec une justesse effroyable. Les personnages quant à eux sont captivants et réellement attachants.

Nous découvrons bien entendu, Emma qui est une jeune fille de 16 ans très introvertie dont le père est mort quelques années plus tôt et dont la mère alcoolique l’a abandonnée. Confiée à son oncle et sa tante, elle tente de survivre dans un climat peu serein. Intelligente, elle consacre son existence aux sports et à l’école ainsi qu’à quelques activités scolaires spécifiques comme les arts plastiques et le journalisme. Discrète et secrète, elle ne parle que peu de sa vie et notamment de ce qui se passe chez « elle », y compris à sa meilleure amie Sara. L’arrivée d’Evan va bien entendu tout chambouler dans la vie d’Emma. Car si la carapace qu’elle s’est forgée, pour éviter que d’autres ne chamboulent son existence, est solide, Evan risque lui de tout faire éclater et la rendre plus fragile. Pourtant Emma est une battante malgré les différentes violences auxquelles elle doit faire face. En effet, elle encaisse chaque coup avec une force inébranlable et en même temps on ressent la rage et la détermination qui semble vouloir prendre le dessus. Et pourtant, chaque jour se suit et ne se ressemble pas. Elle se laisse faire ne souhaitant pas gâcher la vie de ses cousins quitte à en souffrir elle-même physiquement. Emma reste néanmoins déterminée à se donner toutes les chances pour quitter de domicile contraignant et violent tout en tentant de vivre une vie « normale » d’adolescents quitte à subir les foudres de sa tante en guise de conséquences. Son personnage m’a profondément émue car même si elle a rejeté l’amour que lui portait Evan et qu’elle a tenté d’occulter les sentiments qu’elle éprouvait pour lui, il va devenir sa raison de vivre et lui permettre de rester en vie. C’est sa force autant que sa fragilité qui m’a rendu ce personnage si attachant.

Sara, quant à elle, est une jeune fille exubérante et pleine de vie. Triste et inquiète pour sa meilleure amie alors qu’elle est totalement consciente que son amie ne lui révèle pas tout, va devoir faire une énorme concession : celle de se taire. On la sent très souvent perdue et surtout terrifiée à l’idée de voir son amie subir les foudres de sa tante. Car même si Emma ne lui confie pas tout, elle constate visuellement les dégâts engendrés par les coups. Impuissante face au silence que souhaite maintenir Emma, elle fera tout pour l’aider à avoir une vie aussi normale que possible, quitte à l’aider pour s’échapper de chez « elle » en l’invitant pour n’importe quelles raisons à dormir chez ses parents. Solide malgré tout, elle n’hésitera pas à la soutenir et à la pousser vers Evan qui semble lui donner le sourire. Sara est pour moi la meilleure amie idéale, ici, car elle fait preuve d’empathie mais aussi de respect et de soutien pour son amie.

En ce qui concerne Evan, c’est un jeune homme fraîchement débarqué de San Francisco. Curieux et intelligent, ce dernier va user d’un tas de stratagèmes pour aborder et séduire Emma. Sensible et déterminé, il n’hésitera pas à accepter une simple amitié avec Emma alors que ce dernier semble éperdument amoureux d’elle. Pourtant cette amitié qu’il lui offre va apporter plus que ce qu’il s’était imaginé à Emma. En effet ce dernier semble faire preuve de beaucoup de retenue tout en la questionnant régulièrement sur elle et sa vie passé, présente et future. Bien entendu, sa patience face aux silences d’Emma sera exceptionnelle. Il est aussi calme qu’apaisant et tente autant que possible de lui donner le sourire en lui proposant tout un tas d’activité dans le seul but de la faire céder. Evan est également un battant car malgré les nombreux rejets d’Emma, il reviendra à chaque fois et même après que cette dernière se soit tournée vers un autre. Mais Evan va aussi devoir faire face à son impuissance lorsqu’il découvrira qu’Emma est maltraitée par sa tante mais pourtant par respect pour elle, il acceptera de ne rien dire et de garder le silence, rejoignant ainsi Sara. Ces derniers se soutiendront mutuellement malgré la douleur que cela leur inflige. Ce jeune homme m’a totalement charmé. Juste et sincère, il tente de refouler ses sentiments pour le bien-être d’Emma tout en hésitant pas à la bousculer. Ses tentatives m’ont ému et lorsqu’il se décide à lui avouer ses sentiments et qu’elle les accepte, j’ai juste eu envie de hurler de bonheur. Car malgré tout cette relation est ce qui l’a sauvé, elle et le besoin de protection dont il fait preuve dès lors est tout simplement magnifique.

Nous retrouvons enfin Georges et Carol, l’oncle et la tante d’Emma. Si Carol fait preuve d’une violence excessive vis-à-vis d’Emily nous en ignorons réellement les raisons. Ce que l’on sait par contre c’est qu’elle n’hésite pas à rendre responsable Emma lorsqu’elle est prise en flagrant délit de violence par Georges ou encore par ses propres enfants. Emma ne la contredisant jamais, il devient alors très facile pour Carol de continuer. Personnellement concernant Carol, je ne parlerais pas de jalousie ici mais peut-être de pathologie. Même si je n’en suis pas certaine. Cette dernière aurait pu voir d’un mauvais œil son arrivée, l’attention de son mari et de ses propres enfants se tournant vers Emma, elle a peut-être ressenti une certaine jalousie mais je pense que soit les motifs sont plus profonds soit cette dernière souffre d’une bipolarité ou d’une pathologie psychologique. Quant à Georges, il m’a passablement énervé. Mon self control a été mis à rude épreuve au point d’avoir envie de hurler pour qu’il ouvre enfin les yeux. Puis dès lors que l’on découvre la dure réalité, mon envie a juste été de le frapper encore et encore. Je sais que la violence ne résout pas tout mais là je ne parle plus de violence mais d’acharnement à vouloir détruire l’autre. Bref son immobilisme m’a autant exaspéré que les actions gratuites de sa femme. Alors autant vous dire que je ne me suis pas du tout attachée à ces deux personnages bien au contraire… mais je pense que vous ne m’en voudrez pas…

Quant aux autres personnages, Drew ou Jake, des lycéens que côtoient Emma, Evan et Sara, ou encore les profs comme Mme Holt ou Mme Mier, les entraîneurs, l’infirmière vont aussi à leur niveau jouer un rôle, important ou pas, dans l’histoire d’Emma. Leur intérêt est je pense primordial mais l’auteur nous en dévoilera surement plus dans le tome suivant.

En conclusion, je dirais que c’est un livre éprouvant malgré la romance, qui n’est pas le sujet principal je tiens à la rappeler mais qui apporte une note d’espoir à cette histoire. Ici l’histoire d’amour entre Evan et Emma va jouer un rôle de catalyseur et de prise de conscience. Le sujet traité est loin d’être évident mais l’auteur l’a abordé avec justesse et simplicité, ne rentrant ni dans les faux semblants, ni dans quelque chose d’édulcoré. Les mots sont choisis avec pertinence et les émotions sont cruellement justes et parfois même terrifiantes mais avec beaucoup de tact néanmoins.

Malgré le thème abordé, cette histoire est littéralement captivante même si l’on ne peut rester insensible. On passe par de multiples émotions, la tristesse, la rage, la colère, la joie et les rires. Et puis on tourne les pages, les unes après les autres. A tel point que lorsqu’on lit la dernière phrase, le dernier mot écrit,… Respirer… j’ai eu envie de hurler… ma respiration s’est bloquée… jusqu’à ce que je découvre, heureusement, qu’une suite allait être publiée le 1er septembre 2015, Barely Breathing (Respire à peine) toujours chez Pockett Jeunesse et j’avoue que j’ai hâte de pouvoir la lire. En attendant si mon avis ne vous a toujours pas convaincu et bien je ne sais pas quoi faire!! A part vous dire directement, saisissez-vous en et dévorez-le pour que nous puissions ensuite ne discuter!!

 

Extrait :

A propos de Mary

Qui suis-je? C'est la grande question! Personne? Non quand même pas!! Fana de musique et de photos, détestant la solitude (sauf quand je lis), j'aime partager du temps avec des amis, échanger, donner mon avis, débattre, et changer d'avis (bon pas tout le temps… je suis bornée aussi mais bon nulle n'est parfaite!).

Découvrir également

Agenda scolaire 2018-2019 à personnaliser

Quelques infos sur le livre : Agenda scolaire 2018-2019 à personnaliser Auteur : Collectif Serie :  Genres …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :