Home / Avis / E.L. James / Cinquante nuances de Grey, tome 4 : Grey

E.L. James / Cinquante nuances de Grey, tome 4 : Grey

Quelques infos sur le livre :

Grey

  • Auteur : E.L. James
  • Serie : Cinquante nuances de Grey
  • Genres : Romance érotique
  • Editeur : Le livre de poche
  • Collection : 
  • Publication: 01/ 06/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 768
  • Prix : 7,10€
  • Rating:  

 Résumé :

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide. Jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et son peu d’estime de soi auront raison des sentiments de la jeune femme ?
En donnant la parole à Christian, E L James nous offre une nouvelle version de l’histoire d’amour sulfureuse qui a fasciné des millions de lecteurs à travers le monde.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Alice et Le livre de poche pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

J’étais très curieuse de découvrir ce quatrième tome de la série d’E.L. James, mais j’avoue que je n’avais pas forcément envie de dépenser des fortunes pour découvrir la vision de la rencontre de Christian Grey avec la jeune demoiselle Anastasia Steele, j’ai donc attendu un bon moment qu’il sorte en version poche avant d’avoir la chance de le découvrir grâce à Alice.

J’avais quelques appréhensions quant à ma lecture, le livre n’a pas été vraiment bien accueilli et certaines des chroniques que j’avais lu m’avait légèrement refroidi, mais la curiosité est plus forte que tout. J’avoue avoir pris pas mal de temps à le lire, mais pas parce que le livre n’était pas intéressant, par manque de temps, entre les vacances scolaires qui ont commencés, l’ inscription au lycée d’un de mes fils, les dossiers scolaires à remplir, quand les enfants sont en vacances mon boulot de maman reprend à plein temps.

Je suis étonnée de voir qu’en fait il n’est pas aussi mauvais que je l’avais lu, j’avais aimé la version d’Ana (je n’ai pas honte de le dire), mais celle de Christian est tout aussi sympa à découvrir. Christian Grey est un personnage assez complexe au final, qui m’a fait penser à un jeune ado qui tombe amoureux pour la première fois, je pense qu’en devenant le soumis de Mrs Robinson (Elena), Christian a sauté une étape cruciale dans sa jeunesse, il n’a pas vécu son enfance comme tout un chacun. Avec Anastasia, il découvre des choses qu’il n’avait jamais envisagé jusque là.

En prime nous avons droit à certains souvenirs, d’enfance, de ses anciennes soumises ou même d’Elena. En découvrant Ana du POV de Christian, j’ai eu l’impression qu’elle est moins godiche que ce qu’elle en à l’air, j’ai trouvé qu’elle joue de son charme, elle séduit le beau et ténébreux Monsieur Grey, elle lui tient tête, elle s’affirme.

Alors oui, certaines scènes peuvent prêter à confusion ou même faire rire, comme le fameux gingembre enfoncé dans le …. mais ce n’est pas ce que j’ai retenue de ma lecture. Certes ce n’est pas non plus un coup de coeur, ni la lecture du siècle n’empêche ce n’est pas aussi terrible que ce que le laissait penser certaines critiques, alors j’ai passé un bon moment à redécouvrir ce premier tome du pov de Christian.

 

Extrait :

« Voici ta petite sœur, Christian. Elle s’appelle Mia. »

Maman me laisse porter le bébé. Elle est toute petite. Avec des cheveux très très noirs.

Elle sourit. Elle n’a pas de dents. Je lui tire la langue. Elle fait des bulles quand elle rit.

Maman me laisse encore prendre le bébé. Elle s’appelle Mia.

Je la fais rire. Je la porte encore et encore. Elle est en sécurité dans mes bras.

Elliot ne s’intéresse pas à Mia. Elle bave et pleure.

Et elle fronce le nez quand elle fait caca.

Quand Mia pleure, Elliot l’ignore. Je la prends dans mes bras et elle s’arrête.

Elle s’endort sur moi.

« Miii-a », je murmure.

« Qu’est-ce que tu as dit ? » demande maman.

Son visage devient blanc comme la craie.

« Miii-a. »

« Oui. Oui, mon chéri. Mia. Elle s’appelle Mia. »

Et maman se met à pleurer des larmes de joie.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Felicity Brooks / En voyage

Quelques infos sur le livre : En voyage Auteur : Felicity Brooks Serie : J’habille les oursons …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :