Geneva Lee / Royal Saga, tome 5 : Convoite-moi

Geneva Lee / Royal Saga, tome 5 : Convoite-moi

Quelques infos sur le livre :

Cherche-moi

  • Auteur : Geneva Lee
  • Serie : Royal saga
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 08/ 06/ 2017
  • Edition: Broché
  • Pages : 325
  • Prix : 17€
  • Rating:   

Résumé :

Pour brouiller les pistes des chacals qui veulent la peau du bel avocat Smith Price, il vire la jolie Belle Stuart, avec qui il vit une passion torride, de son cabinet, mais pas de sa vie. Belle en profite pour démarrer son grand projet entrepreunarial : Bless, une start-up de location de vêtements siglés.

Il faut toute l’amitié de Clara et Edward, l’énergie communicative de tante Jane et de Lola pour aider Belle à surmonter les montagnes russes de sa relation avec Smith tout en démarrant sa boîte, sans compter les ennuis que sa mère ne cesse de lui mettre dans les pattes.

Belle a-t-elle les reins assez solides pour supporter une histoire érotique ensorcelante avec un homme qui ne lui dit pas toute la vérité sur son passé ? Quel prix est-elle capable de payer pour se sentir libre et vivante ?

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Stéphanie, Déborah et les éditions Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Alors que la fin du tome précédent nous réservait une fin assez frustrante, celle-ci est juste inconcevable alors je vais d’abord crier un bon coup pour râler parce que non !!! c’est pas possible de nous faire ça ? Comme je le disais un certain personnage est à l’origine de tout depuis le début. L’histoire qui entoure le couple de Belle et Smith est étroitement liée avec celle d’Alexander et Clara, j’en suis intiment convaincue.

Je ne sais pas pour vous, mais moi je préfère nettement la version moins policée qu’écrit Geneva Lee avec Belle et Smith à l’honneur qui nous mets devant le fait accompli, que la version qu’elle a écrit au début avec Alexander et Clara, je pense que ces trois premiers opus ont été écrits afin d’introduire un complot contre la monarchie. Et que dans la suite de l’histoire avec la présence de Smith Price nous allons de révélations en révélations.

Smith Price a donc décrété que pour protéger la vie de Belle Stuart il fallait mettre fin à leur liaison pour des raison évidentes que la demoiselle est loin de comprendre mais la menace de l’entourage de l’avocat est omniprésente. Smith s’est attiré les foudres de son employeur et est maintenant dans la ligne de mire. Il ne laissera jamais rien arrivé à Belle qui a bien trop d’importance pour lui. Alors après une séparation plus que difficile, Belle reprend les choses en mains en s’efforçant de lancer son entreprise.

J’ai trouvé la première partie pendant la séparation assez lente, il n’y avais pas vraiment d’actions, ça m’a manqué parce que j’avais presque l’habitude de découvrir des trucs étonnants et bouleversants avec la présence constante de l’entourage de Smith. C’était presque trop tranquille, avant d’avoir droit au rebondissement à la presque fin du roman alors que le manque de l’autre se faisait ressentir.

Comme je le disais la fin est juste insoutenable et je suis bien heureuse de n’avoir pas à attendre trop longtemps afin de découvrir le prochain tome. Ai-je raison ou tord sur le fait de penser à un complot contre la monarchie ? Ai-je bien ciblé le personnage malfaisant de l’histoire ? Comment vont s’en sortir nos amoureux et le couple royal ?

Encore une fois Geneva Lee nous comble dans nos attentes en nous offrant de l’intrigue à la hauteur des précédents tomes, de la sensualité et de l’amour au bons moments sans toutefois en faire trop. Je serais donc au rendez-vous très vite pour découvrir la suite.

 

Extrait :

Tout avance si vite. La semaine dernière, j’avais une idée et maintenant, j’ai une associée, une boutique et bien plus à gérer que je ne l’aurais espéré. C’est plus qu’excitant, mais par-delà le frisson de la nouveauté, je ressens aussi une bonne dose d’anxiété.

– C’est normal d’avoir peur, hein ?

– Oui. Si ta vie ne te fait pas un peu peur, c’est que tu ne la vis probablement pas, répond-elle sans hésiter en levant son verre. Aux associées !

– J’espère que tu as raison.

Je fais tinter mon verre contre le sien en secouant la tête. Elle ne se doute pas un instant que ma vie m’effraie tellement parfois. Alors, j’ajoute :

– Aux terrifiantes nouvelles opportunités.

Laisser un commentaire