Grisha 2 – Le dragon de glace – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Le dragon de glace

Auteur : Leigh Bardugo

Série : Grisha tome 2

Genres : Fantasy – Jeunesse

Editeur : Le livre de poche

Collection : Jeunesse

Publication : Le 24 Juin 2020

Edition : Broché

Pages : 448 pages

Prix :  7.90€

Rating :

Résumé du livre :

“Je suis l’Invocatrice de lumière. Et je suis votre dernière chance.”

DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.

Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.

RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.

Pour s’opposer au Darkling, Alina devra explorer ses propres ténèbres. Au risque d’y perdre sa lumière.

Votre avis :

Au moment où j’avais momentanément quitté les héros et les antagonistes de Grisha, à la fin du premier livre, ils venaient de s’affronter dans le Fold. Et en combinant ses pouvoirs de ténèbres à ceux de la lumière d’Alina, le Darkling avait anéanti le village portuaire de Novokibrisk peu de temps avant.

Révoltée des agissements du général Kirigan, l’Invocatrice de Lumière s’est affranchie de la présence du lien les unissant, a utilisé la Coupe et a quitté le skiff des sables en étant persuadée d’avoir abattu le Darkling mais aussi bon nombre de gens se trouvant à bord. Car cette traversée était une sorte de démonstration de puissance et la majeure partie des Grishas présents avaient décidé de soutenir Kirigan.

Mais est-elle réellement sûre d’elle, de ses choix et de ce qu’elle croit avoir accompli ?

Désormais considérée comme fuyarde, Alina accompagnée de Mal, qui lui est devenu soldat déserteur, se retrouvent seuls. Sortis du Fold, non sans mal, ils doivent faire profil bas et tenter de passer à autre chose.

Alina doit cacher ses pouvoirs mais aussi son visage si reconnaissable. Ils doivent rallier Noviy Zem ou les Colonies du Sud en traversant la Vraie Mer.

Mais cela ne va pas s’avérer chose aisée, puisqu’ils sont repérés à Ravka Ouest, et le Darkling, bazar il est increvable ce type, les retrouvent. Alina et Mal découvrent que les pouvoirs du général ont évolué, à la suite de la confrontation dans le Fold, et que désormais il leur faudra beaucoup plus que de la chance et le collier des bois du Cerf Blanc pour espérer vaincre l’Hérétique Noir.

Mais est-ce qu’un Grisha est capable de supporter la puissance d’un second amplificateur voire d’une troisième ?

Poursuivis et pourchassés par les monstres de l’ombre, upgrade des pouvoirs du Darkling, Mal et Alina se savent plus à qui faire confiance, et s’ils peuvent toujours se le permettre, et sauront-ils enfin trouvé leur place dans ce pays ravagé par les conséquences du Shadow Fold et de la crainte que suscite le Darkling ?

Secourus par un corsaire flamboyant et intrépide, et qui n’a peur de rien, les deux fuyards trouvent donc refuge à bord du navire de Sturmhond et vont devoir apprendre à faire des alliances risquées.

Or quand on dispose d’un pouvoir aussi puissant que celui de l’Invocatrice de Lumière, cela pourrait aussi attiser un autre genre de convoitises que celles souhaitées.

Et si ce corsaire, qui aux premiers abords, ne suscite pas vraiment la sympathie, cachait ses véritables intentions, voire son identité, avait décidé de les vendre au Darkling contre revenus sonnants et trébuchants.

N’ayant aucun moyen d’en être sûrs, Mal et Alina n’ont pas d’autres choix que de se fier à ce capitaine de navire et son équipage, et de faire partie du voyage. Mais quelle en est la destination ?

Mal met ses talents de traqueur à contribution et se rend utile tandis qu’Alina réfléchit à comment vaincre tous les dangers qui pèsent sur elle et son pouvoir de lumière.

Lors de ses leçons et de ses heures d’étude au Little Palace, la jeune femme a découvert dans un livre ancien, qu’il existe un moyen de mettre fin à la puissance et au règne de terreur du Darkling : dénicher le Dragon de Glace. Le même genre de créature mythique que le Cerf Blanc et de transformer ses écailles en amplificateur. Mais n’est-ce pas là, un pari fou et très risqué ?

A la connaissance populaire, aucun Grisha n’a porté deux amplificateurs et encore moins croisé ce fameux dragon dans la Vraie Mer.

Et surtout, ils ne sont pas les seuls à chercher cet animal…

A bord du baleinier dirigé par le corsaire, un nouvel affrontement sanglant a lieu et des trahisons sont révélées et blessent plus qu’elles ne le devraient Alina. Genya, tu n’es pas sympa quoi !

Ravagée par ses propres pouvoirs, l’Invocatrice de Lumière dotée du bracelet d’écailles du Dragon de Glace sait qu’elle doit exploiter ses propres ténèbres, quitte à devenir une personne différente mais qu’elle pourrait en apprécier chaque instant.

Et quand les masques tombent et que la vérité éclate, Alina va devoir faire face à des combats et des alliances plus importants, qui pourraient la mener à sa perte mais aussi celle de sa lumière.

De retour à Ravka et plus précisément à Os Alta, le pays est totalement démuni et est au bord d’une guerre civile, grâce à l’inventivité du jeune corsaire, ce dernier est obligé de révéler qui il est vraiment.

Puisqu’avec l’aide d’une façonneuse, il s’était grimé en pirate énigmatique et n’est qu’autre que Nikolaï Lantsov, le fils cadet du roi de Ravka. Un prince que l’on n’avait pas vu depuis plus de sept ans.

Alors pourquoi revient-il après tout ce temps et dans quel but ?

Alina est, malgré elle, toujours liée au Darkling et se rend compte qu’elle peut communiquer avec lui et vice versa. Mais constate également que Mal s’éloigne d’elle.

Devenue une égérie pour certains et une menace réelle pour d’autres, l’Invocatrice de Lumière doit sauver au pays au bord de la rébellion et laissé sans ressources de défense, mais aussi se défaire de cette emprise qu’a toujours le général sur elle, même si elle en apprécie la force également.

Y tient-elle vraiment ? Car malgré tout ce qu’ils ont vécu, Aline ne peut s’empêcher de penser au Darkling, de rêver à lui, de le désirer tout autant qu’elle le déteste ? Qu’est-ce que cela peut-il bien vouloir signifier ?

Pour s’opposer définitivement aux forces de l’ombres et aux alliés de l’Hérétique Noir, Alina devra évidemment explorer les extrêmes dangereux de son pouvoir mais en fin de compte, ne sont-ils pas destinés à régner sur Ravka l’un à côté de l’autre. Les ténèbres et la lumière ensemble.

Et qu’en est-il du dessein de Nikolaï, le fils cadet renié par sa propre famille ? Son père, le roi, est malade, sa mère n’est que l’ombre d’elle-même et son frère ainé ne lui souhaite pas plus de bonnes choses.

Mais Nikolaï aussi fonde d’immense espoirs dans les pouvoirs d’Alina et lui fait une confiance aveugle.

Il veut qu’elle dirige Ravka à ses côtés, quitte à la demander en mariage et la promeut chef de la Seconde Armée, du moins ce qu’il en reste.

Os Alta et son prestige n’est plus ce qu’il était, car depuis la fuite d’Alina, beaucoup de choses ont changé. Bon nombre de Grishas ont fui la ville ou alors ont suivi le Darkling dans ses délires de domination et de grandeur, et ceux qui sont restés au Little Palace ne sont pas réellement des combattants ou alors sont beaucoup trop jeunes, mais que cela ne tienne.

Alina sait qu’elle dégage une aura grâce au pouvoir et saura rassembler les gens afin de faire renaître Ravka de ses cendres et qui connaîtra à nouveau son opulence d’antan.

Dévotion, remords, martyr, résistance, rébellion, pouvoir et sacrifice sont au programme de ce second tome, qui m’a, comme à l’image du premier livre, régalé et m’a porté aux côtés de l’Invocatrice de Lumière, toujours prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime, même si elle doit perdre ses pouvoirs et se sacrifier.

Le Darkling n’a pas dit son dernier mot, et puis personnellement je ne veux pas. Car même si c’est le vilain de l’histoire, sa détermination, permet de réveiller et de confronter celles de ceux qui veulent mettre fin à son règne de ténèbres, même s’ils n’étaient pas réellement des combattants dans l’âme.

Dans ce second tome, la rivalité entre les ténèbres et la lumière y est plus présente et cela donne tellement de puissance et de force au livre et les mots fantastiques de Leigh y sont pour beaucoup évidemment.

Il se passe tant de choses dans le Dragon de Glace, que je n’ai fait que les survoler dans mon avis, et je ne peux que vous inviter à les découvrir et à prendre autant de plaisir et d’intensité que j’en ai ressenti durant ma lecture.

Pour conclure, et si on se base sur la fin de la première saison de l’adaptation Netflix, ce second livre poursuit sans image la suite logique des évènements.

Vous avez tous en tête la scène finale ? Eh bien, laissez-vous porter par les lignes du Dragon de Glace et votre imagination fera tout le reste.

En tout cas, pour ma part, le contrat est rempli et j’en redemande.

De ce fait, je veux que le reste de la saga soit adaptée sinon cela serait cruel de nous laisser ainsi et puis je veux que Ben Barnes renfile son kefta noir à nouveau et invoque les ténèbres au même titre que son sourire dévastateur.

Alors êtes-vous Team Darklina ? Team Malina ?

Je reviens rapidement vers vous avec mon avis pour l’Oiseau de Feu puis ceux concernant la duologie Six Of Crows. Et entre Kaz et Matthias, mon cœur de lectrice balance…

Extrait :

« -Je te sens m’échapper et je ne sais pas comment faire pour arrêter le courant.

Je sentis les larmes poindre.

-On trouvera un moyen. On se ménagera du temps…

-Ce n’est pas que ça. Depuis que tu as mis ce deuxième amplificateur, tu es différente.

Ma main se posa sur mon bracelet.

-Comment tu as fendu le dôme, la façon dont tu parles de l’oiseau de feu… Je t’ai entendue parler à Zoya, l’autre jour. Elle avait peur, Alina, et ça t’a plu.

-Peut-être, oui, acquiesçai-je, la colère montant en moi, et je l’accueillis bien plus volontiers que la culpabilité ou la honte. Et alors ? Tu n’as aucune idée de comment elle s’est comportée, de ce que cet endroit a été pour moi. La peur, la responsabilité…

-Mais si, j’en suis parfaitement conscient. Et je vois la tournure que ça prend. Mais c’est toi qui l’as choisi, tu as un objectif. Je ne sais même plus ce que je fais ici.

-Ne dis pas ça.

Je me levai à mon tour.

-Nous avons un but commun. Nous sommes venus ici pour Ravka. Nous…

-Non, Alina. Toi, tu es venue ici pour Ravka. Pour l’oiseau de feu. Pour mener la Seconde Armée.

Il tapota le soleil sur son cœur.

-Moi, je suis venu ici pour toi. Tu es mon drapeau, tu es ma nation. Mais ça n’a plus l’air de compter. Tu te rends compte que c’est la première fois que nous sommes vraiment seuls depuis des semaines ? »

Vues : 67

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Six of Crows tome 1 – Six of Crows – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué : Titre : Six of Crows Auteur : Leigh Bardugo Série : …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :