Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Hadès Hangmen 5.5 – I Do, babe – Tillie Cole

Hadès Hangmen 5.5 – I Do, babe – Tillie Cole

Quelques informations concernant le livre chroniqué :

Titre : I Do, Babe

Auteur : Tillie Cole

Série : Hades Hangmen tome 5,5

Genres : Romance

Éditeur : Éditions CreateSpace

Collection : 

Publication: Le 25 Avril 2017

Édition: Broché

Pages : 106 pages

Prix : 7,37€

Rating : 

/!\ Attention seul mon avis est en Français /!\

Résumé du livre :

WHEN DARKNESS AND LIGHT COMBINE, DESTINED SOULS WILL IGNITE . . .

Connected since childhood.

Two souls: one dark and one pure.

Bracing to take the greatest step of all.

River ‘Styx’ Nash loves his woman. Ever since he met Mae at the fence of the cult that had kept her captive as a child, he has never loved anyone else. He loves her black hair, her pale skin and of course, her ice-blue ‘wolf eyes’.

Since Mae came crashing back into his life, his only wish has been to marry her; finally to make her his wife. But now the wedding is booked, and only weeks from forever having Mae by his side, a lifelong problem is plaguing him.

He wants to marry her; he has never wanted anything more . . .

… if only he could speak the words and declare it to the world.

Salome ‘Mae’ Nash’s life had been filled with heartache and pain . . . until, at age eight, she met a strange dark-haired boy from the outside world. Years later, and reunited with her great love, Mae is ready to solder her heart to his. Finally, Mae is getting ready to marry her man. But her fiancé has become withdrawn. Something is deeply troubling him.

But Mae has no idea what.

Or what to do to help.

Can Styx open up and conquer his deepest pain? Or will the infamous Hangmen Mute allow his fears to overcome his love for Mae and watch their much-anticipated wedding crumble to dust?

Votre avis :

Ne sachant pas si une version française de « I Do, Babe », cette novella située entre les tomes 5 et 6 de la série Hadès Hangmen de Tillie Cole sortira chez nous, j’ai profité de ma virée à la RARE à Paris en Avril dernier pour enfin rencontrer celle qui met toutes mes émotions en vrac à chacun de ses livres, mais également pour acheter donc cette novella et ainsi me procurer les livres de cette saga dans sa version originale tant les couvertures sont magnifiques et si représentatives des histoires de ces bikers hors-la-loi que j’affectionne énormément.

Et avec Flamme, Styx le président du club des Hadès est mon chouchou. Alors je me devais d’avoir cette novella consacrée aux préparatifs d’une grande journée pour lui et Mae.

Je ne voudrais pas trop en révéler si nous n’avez pas encore lu la série mais dont il va falloir y remédier rapidement.

« I Do, Babe » est donc ma toute première lecture en anglais, et il faut bien un début à tout.

Et plutôt que de commencer à lire dans la langue de Shakespeare avec le premier tome de Harry Potter, comme beaucoup de connaissances me l’ont conseillé, je commence à un niveau plus élevé. Je ne plaisante pas !

Craignant de galérer énormément pour comprendre certaines subtilités et expressions, qui deviennent trop policées une fois traduites, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que je m’en suis sortie et que Styx, dont le véritable nom est River Nash, est encore plus charmant dans sa version originale.

Styx, l’infâme muet des Hangmen, est craint de tous et pour mener à bien toutes les affaires du club, cela lui sert d’atout considérable mais le jeune homme voudrait pouvoir réellement parler, sans avoir à buter sur les mots, sans bégayer et sans créer de la pitié dans son entourage. Certes, les plus proches du président ont appris la langue des signes pour mieux communiquer avec lui et dans la plus stricte intimité, River arriver à parler même si cela lui reste difficile.

Mais pour son plus grand jour, Styx voudrait prononcer son « I Do, Babe » à voix haute et sans hésiter.

Y parviendra-t-il ? Ne va-t-il pas mettre en péril toute l’organisation de son mariage avec Mae ? Est-ce que la vie de criminel du futur marié ne va-t-elle pas gâcher la cérémonie ?

Est-ce que Styx va enfin épouser Mae, celle qu’il avait rencontré à la clôture de ce culte malsain et pervers, qui la retenait prisonnière depuis son plus jeune âge ?

Retrouvez ainsi dans « I Do, Babe », toutes les réponses aux questions que j’ai soulevé.

Tellement ravie d’avoir retrouvé les membres du club des Hangmen et surtout Styx, même si ce fut bref mais toujours aussi prenant et intense, et tellement contente d’avoir réussi à lire en anglais. Je retenterai l’expérience.

Tillie, merci une nouvelle fois d’avoir créé ces hommes dangereux qui m’ont toujours autant palpiter.

Extrait :
 
« -I cannot believe that you have given me this.
She whispered, her voice trembling as she watched the sun dip in the horizon.
-Yeah, I rasped.
-You always give me my dreams, River. Everything. Every day is a blessing with you.
She turned in my arms.
-Every day with you is a dream come true. I can scarcely believe this is my life.
-Yeah, I said again and kissed her lips.
When I broke away, Mae took my hand.
-Shall we go into the cabin ? I very much want to show you how much I love you. I want to show you how much I cherish you. And I want to make love to my husband, the one who gives me the world in ways I never believed were possible.
Mae smiled, the wind blew her hair accross those wolf-fucking-eyes I adored, and I simply answered, Yeah.
With her, it would always be motherfucking, yeah. »

Hits: 106

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Irish War – Amhéliie & Maryrhage

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : Irish War Auteur : Amhéliie & Maryrhage Série :  …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :