Accueil / LITTÉRATURE / INTERVIEWS / Interview #11 : Faith Kean

Interview #11 : Faith Kean

#Interview #FaithKean

Grâce à l’op #LAFRENCHTOUCHE de l’éditeur Mxm Bookmark j’ai eu l’occasion de passer un peu de temps à questionner quelques auteurs français au talent indéniable (merci Johanna). Pour ce nouveau questionnaire, j’ai eu l’occasion de passer un moment avec Faith Kean grâce à son éditeur.

Faith Kean

Faith Kean répond à nos questions :

[TRLON]Tout d’abord Faith, merci de prendre le temps de répondre à mes quelques questions. J’espère que tu passeras un agréable moment en ma compagnie.

Toi et ton entourage :

[TRLON] Tout le monde ne connaît peut-être pas encore Faith Kean, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Faith Kean :  Eh bien, il n’est jamais évident de parler de soi… J’ai vingt-huit ans et j’écris depuis l’âge de douze ans (des catastrophes littéraires pleine de guimauve de coulis de mièvreries). J’ai véritablement commencé à m’épanouir en écrivant vers seize ans en débutant la rédaction de « Prisonnier » (qui devait au passage n’être qu’un long chapitre d’une centaine de pages… oui oui, je me suis emportée ^^). Après ça, je n’ai plus pu m’arrêter que ce soit sur les Chroniques ou sur d’autres histoires, peu importe, tant que je peux écrire, tout va bien.
En dehors de mes folles aventures aux pays imaginaire (oui, il en a plusieurs), je suis business analyste dans le domaine de la gestion d’informations en entreprise. C’est un métier qui me passionne et que j’ai la chance de pratiquer depuis quelques années déjà.
Je ne sais pas très bien quoi dire de plus ^^’

[TRLON] Faith Kean, est-ce ta vraie identité ? Ou es-tu une personne à multiples facettes ?

Faith Kean :  Faith Kean et moi sommes tel Batman et Bruce Wayne (si Bruce Wayne souffrait de trouble dissociatif de l’identité). Plus sérieusement, je pense que nous portons tous plusieurs visages en fonction des circonstances, c’est ce qui fait notre diversité en tant qu’individu (Eh bien, je parle bien quand je veux… Pfff).  

 [TRLON] Quels sont les personnes de ton entourage qui te soutiennent dans ta passion de l’écriture?

Faith Kean :  J’ai la chance d’être largement soutenue par ma famille et mes amis et je ne manque jamais de les remercier pour leur soutien, leur absence de jugement et la fierté que je peux lire dans leurs yeux à chaque nouvelle sortie de roman. J’ai beaucoup de chance.

 [TRLON] D’ailleurs que pensent-ils de ta passion ? Est-ce qu’ils ont lu tes écrits ?

Faith Kean :  La majorité de mes proches ont lu mes romans (ou ils ont essayé). Je pense que mon premier fan est mon frère ainé (et oui, il a même lu les passages qui croustilles). Ma cousine lit également mes romans et les apprécie et enfin, j’ai la chance d’avoir un meilleur ami très ouvert d’esprit.
Je pense qu’ils ont trouvé le thème un peu étrange au début mais au final, ce n’est qu’une histoire d’amour entre deux personnes, le genre importe peu et qui n’aime pas la fantasy ? (je sais qu’il y en a mais je nie l’existence de ses gens et je nie qu’il nie la fantasy).

Toi et ta passion :

[TRLON] Comment s’est passé ta période d’édition par rapport à l’auto-édition? Et pourquoi avoir choisi cette voie ?

Faith Kean : Je pense que beaucoup d’auteur anonyme rêve secrètement (ou pas) d’avoir la chance de vivre cette expérience. Et c’est vraiment quelque chose de merveilleux et de très excitant à découvrir. J’ai fait des rencontre incroyable grâce à la publication de mes romans et j’aime partager les émotions et les aventures de mes personnes avec d’autres personnes. C’est très enrichissant.
Après, il y a évidemment l’envers du décor et ce n’est pas toujours évident de devoir respecter des dates de rendu pour les manuscrits, d’avoir peur de décevoir les lectrices et de respecter les attentes tout en respectant son propre univers.

[TRLON]  Ecris-tu partout ou t’enfermes-tu dans un endroit au calme pour écrire ?

Faith Kean : Alors, j’écris enfermée chez moi comme dans un bunker, généralement dans mon salon, bien installée dans le canapé.

 [TRLON] Avant d’écrire est-ce que tu as besoin de respecter un rituel ? Ecrire avec ton stylo plume préféré ? Ecrire avec une musique chère à ton cœur ?

Faith Kean : Je n’ai pas de rituel, si ce n’est peut-être de mettre une série que je connais par cœur à la télévision pour casser le silence. Je n’écoute pas de musique car selon ce que j’écoute, cela risque d’interférer avec l’émotion de mon personnage. Je suis incapable d’écrire si une autre personne se trouve dans la pièce (sauf si la personne est Victoriane Vadi).

 [TRLON] Quand tu travailles sur tes romans, as-tu un plan ? Ecris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

Faith Kean : C’est toujours au fur et à mesure. La plupart du temps, quand je commence à écrire, je n’ai pas la moindre idée de ce qui va se passer dans le roman. J’ai une vague idée de certaines scènes que je voudrais écrire mais pas de trame précise. Ça dépend un peu des personnages et de ce qu’ils ont envie de faire ou pas. Je pense que même si je tentais de suivre un schéma, je n’y arriverai pas, il faut que ma propre écriture me surprenne. 

 [TRLON]Ton inspiration où la trouves-tu ? Dans la vie de tous les jours ? En regardant la télévision ? En écoutant la radio ? En discutant avec des amies ? Dis-moi tout.

Faith Kean : Honnêtement ? Je n’en ai pas la moindre idée. Ça peut sembler un peu étrange mais les idées surgissent, d’un coup, sans que je cherche vraiment à les trouver. Bien entendu, cela doit venir de quelque part et je suppose que ce que je vois, ce que j’entends et ce que je vis joue un rôle particulier dans le processus. Toutefois, je n’ai pas de source d’inspiration identifiée.
Ce que j’aime particulièrement en revanche, c’est discuté de mes idées. Quand j’ai l’occasion d’être avec Victoriane Vadi, nous parlons de nos romans, de nos idées, de nos projets. Je sors toujours d’une discussion avec elle avec une folle envie d’écrire et mon inspiration fait des bonds. Je dirais qu’elle est ma muse (oui, pour ceux qui ne le saurai pas, Victoriane est plus qu’une collègue auteure à mes yeux).

Toi et tes romans :

[TRLON]Tu vas sortir sous peu « Le miracle des ronces » chez Mxm Bookmark. Qu’as-tu ressenti lorsque tu as terminé l’écriture de ce roman ?

Faith Kean : Hm… Question difficile. Terminé un roman est toujours un mélange de plusieurs émotions. Le soulagement d’avoir pu le mener à son terme, l’inquiétude de ne rien avoir bâclé ou omis, la joie de savoir que mes personnes sont heureuses et qu’ils ont tout un avenir sans moi, la tristesse de les voir partir vers d’autres horizons ou je ne les accompagnerai pas.

 [TRLON] Que peux-tu nous dire sur « Les chroniques de Ren » qui est actuellement en promotion pour l’OP French Touch chez ton éditeur pour ceux que ne connaissent pas encore tes histoires ?

Faith Kean : Les Chroniques de Ren se veut être un roman plaisant à lire, sans prise de tête, avec de l’humour, de la romance, de la magie, de l’aventure, des défis et un apprentissage de la vie (tout cela pimenté de scène de sexe que j’adore écrire).
Pour ceux qui ne me connaisse pas et qui voudrait tenter le coup, je dirais que mon but est simplement de vous faire passer un bon moment, pour que vous puissiez mettre les tracas quotidiens entre parenthèses et refermiez votre tome avec un sourire aux lèvres.

 [TRLON] Parmi tes personnages lequel est celui que tu préféres le plus et pourquoi ?

Faith Kean : Aie… Il est extrêmement difficile de répondre. Je les aime tous pour une raison ou une autre. Riley pour sa maladresse et son courage discret, Rohan pour son côté fonceu, Ryhad pour son cœur honorable et son sens du devoir, Adam pour sa loyauté, et j’en passe… Ils ont tous quelques choses qui me bouleverse, qui me tient à cœur, qui me donne envie d’être meilleure.
J’ai tout de même une affection particulière pour Ren parce qu’il a été le premier (eh oui, on oublie jamais le premier, dans tous les domaines !). J’ai grandis avec lui, j’ai évolué et il représente un principe fondamental de ma vie ; n’abandonne jamais.

 [TRLON] Les personnages de tes histoires sont-ils inspirés par des personnes que tu connais ?

Faith Kean : Jamais. Je refuse d’user du réel pour écrire de l’irréel. Mes personnages sont souvent des archétypes bien défini et croyez-moi, il s’y existait un Ryhad dans mon entourage, je ne perdrais pas mon temps à écrire sur lui (Quoi que…) ^^’

Toi et tes projets : 

[TRLON] Quels sont tes futurs projets dans l’immédiat ? Ecriture, pause vacances ?

Faith Kean : Pour l’instant, je me concentre sur la suite et fin de l’Apprenti, le tome deux des Chroniques de Ferin. Après réflexion, j’ai décidé de ne plus sortir qu’un seul roman par an et d’alterner autant que possible, l’univers des Chroniques et celui des Ronces. Je voudrais vraiment en faire plus, malheureusement, je manque de temps et je veux garder autant de qualité que possible pour mes prochains ouvrages.
Je peux tout de même rassurer celles qui suivent les Chroniques, il y aura bien un tome sur Acqen et Lyhanon, je n’en dis pas plus.
Du côté des ronces, on va sens doute s’intéresser à l’un des fils de Kieran.  

 [TRLON] As-tu un domaine de prédilection ou as-tu prévu d’autres genres pour tes nouveaux livres ?

Faith Kean : Je suis mariée à la fantasy mais je lui fais parfois quelques infidélités. Je ne veux rien dévoilé parce que je n’ai pas encore terminé d’écrire sur ce roman, mais j’ai un petit quelque chose en court sans magie, sans créature surnaturelle et sans sauvetage du monde ou de l’humanité.
J’en dirais plus quand je serai certaine de le finir.

 [TRLON] As-tu un livre en cours d’écriture ou non? Si oui peux-tu nous en dire un peu plus ?

Faith Kean : J’en ai beaucoup. J’écris toujours sur plusieurs romans en même temps, en fonction de l’inspiration du jour. Je dirais que j’ai toujours une dizaine d’histoire en court (activement).

[TRLON] Tes nouveaux projets, les écris-tu directement sur ton pc ou as-tu un calepin dans lequel tu écris tes textes ? Et est-ce que tu te sens proche mentalement de tes personnages ?

Faith Kean : J’écris toujours sur pc et parfois je me réveille la nuit avec une idée en tête ou une réplique sympa et je la note dans mon téléphone. ^^
Je me sens proche de certains personnages oui, je suis aussi maladroite que Riley, aussi butée de Ren ou Rohan et je suppose que d’autres personnages portent quelques traits de mon propre caractère. Toutefois, dire que l’un se rapproche de ma personnalité, je ne pense pas.

 [TRLON] Quand tu as une idée pour un nouveau roman, est-ce que tu en parles avec des amies ou tu écris et tu fais lire ensuite à des bêta-lectrices ?

Faith Kean : Comme je le disais précédemment, il n’y a qu’une seule personne avec qui je parle ouvertement de mes idées et des histoires que j’écris, que je vais écrire ou que j’aimerai écrire. C’est Victoriane Vadi (on dirait que je lui voue un culte et c’est presque le cas !).

Toi et ta vie de tous les jours :  

[TRLON] As-tu d’autres passions que l’écriture ?

Faith Kean : Je lis beaucoup bien sur mais pour le reste, je n’ai pas d’autre grande passion. J’aime un peu de tout, la musique, le cinéma (ça j’adore !), passer du temps avec mes amis, ma famille, profiter de la vie (et oui, c’est une passion ^^)

 [TRLON] Où te vois-tu dans dix ans ?

Faith Kean : Euh… j’ai déjà du mal à savoir ou je me trouverai demain. Je ne sais pas, je ne planifie rien. Je n’ai pas de grand projet ou de plan défini. On verra bien ^^

 [TRLON] Si tu devais te décrire en trois mots ? Quels seraient-ils ?

Faith Kean : Bilboquet – Vin blanc – Pêche

 [TRLON] Est-ce que tu es adepte des réseaux sociaux ? Facebook, twitter, instagram,…

Faith Kean : Ahahah, ceux qui me connaissent déjà un peu, savent que non. Je ne suis absolument pas adepte des réseaux sociaux. Je m’en sors à peine, j’oublie de me connecter, je ne sais jamais quoi dire. Je suis une catastrophe dans ce domaine et je vais d’ailleurs en profiter pour présenter mes excuses à celles et ceux qui m’écrivent et qui ne reçoive des réponses que des mois plus tard… La plupart du temps, si je ne réponds pas c’est que je n’ai simplement pas vu votre message.

 [TRLON] Que penses-tu de l’édition numérique ? Je sais que la hantise des auteurs c’est de se retrouver sur les sites de téléchargements illégaux.

Faith Kean : J’ai mis du temps à me mettre aux livres électroniques et maintenant je suis assez fan du concept. C’est simple et pratique, assez agréable même si ça ne remplace pas un bon bouquin.
Pour ce qui est des téléchargements illégaux… Que dire. Aucun auteur publié n’est pour ce genre de pratique. Pas à cause de l’argent (ceux qui sont dans ce monde savent que les auteurs ne sont pas crésus), c’est plus une question d’éthique et de principe.
Donner son livre à un éditeur, c’est remettre une partie de sois entre les mains d’autres personnes. Nous choisissons de le faire, nous choisissons la manière et nous accompagnons le processus jusqu’au bout. Prendre un roman et le publier illégalement sur le net c’est… C’est comme si j’entrais chez une personne, que je lui prenais ses enfants et que j’en partageais la garde avec le monde entier. C’est aussi inacceptable pour un parent que pour un auteur de se faire spolier ses droits de cette façon.

Toi avec humour : 

[TRLON] Décris tes propres romans en trois mots !

Faith Kean : Humour – Sexe – et Sexe ( ???)

 [TRLON] La chanson que tu détestes le plus au monde ?

Faith Kean : Euh… Toutes les chansons de Maitre Gims…

 [TRLON] Ton top 5 des acteurs sexy que tu kiffes ? 

Faith Kean : Alexander Skarsgård – Chalie Hunnam – Matthew Bomer – Russel Crow (dans Gladiator, on s’entends) et c’est déjà pas mal ^^

[TRLON] J’épouse, je baise, je tue ? Qui choisirais-tu pour ce petit jeu ?

Faith Kean : Alors là… Joker !

 [TRLON] Si tu pouvais choisir 5 livres à emmener sur une île déserte, quels seraient ces titres ?

Faith Kean : Les infortunes de la belle au bois dormant d’Anne Rice – La confrérie de la dague noire de J.R. Ward – Anita Blake de L.K. Hamilton – Les chroniques des anciens de Théa Harrison – Les ombres de la nuit de Krisley Cole.
Bon du coup, ça fait bien plus que cinq romans mais bon…

Le portrait chinois de Faith Kean :

[TRLON] J’ai mélangé plusieurs thèmes pour ce petit portrait chinois, j’espère qu’il te plaira.

  • Si j’étais un écrivain ? Pas la moindre idée.
  • Si j’étais un roman ? Je serais sur l’étagère.
  • Si j’étais un héros de littérature ? Je serais morte dans les premières pages.
  • Si j’étais un signe de ponctuation ? ?
  • Si j’étais une langue ? On ne l’a pas encore inventée
  • Si j’étais un conte de fée ? Personne n’y croira jamais.
  • Si j’étais une chanson ? Ce serait terrible.
  • Si j’étais une musique de film ? Le générique de fin. 
  • Si j’étais une chanson française ? J’éviterai de me chanter.
  • Si j’étais un groupe de rock ? Mon chanteur serait mort d’une overdose.
  • Si j’étais un groupe étranger (anglais, américain…) ? Inconnu au bataillon.
  • Si j’étais un instrument de musique ? Le triangle.
  • Si j’étais un épisode de Star Wars ? L’empire contre-attaque !
  • Si j’étais un épisode de Twilight ? Y a des épisodes à ça ?!
  • Si j’étais un film français ? Le dîner de cons.
  • Si j’étais un personnage Disney ? Kronk (l’assistant de la méchante dans Kusco).
  • Si j’étais un superhéro ? Batman !!! C’est le meilleur du monde entier et de l’univers réuni.
  • Si j’étais une série télé ? Grey’s anatomy. 
  • Si j’étais une partie du corps humain ? Mieux vaut ne pas le savoir. 
  • Si j’étais une fleur ? Je serais fanée. 
  • Si j’étais un oiseau ? Un canard. 
  • Si j’étais un tableau ? Un Kandinsky. 
  • Si j’étais un monument parisien ? J’ai vraiment pas envie.
  • Si j’étais une des 7 merveilles du monde ? Ce serai pas pratique.

Je te remercie d’avoir répondu à toutes ces questions, je te laisse maintenant le soin de finir cette interview avec un mot pour mes lecteurs, le clavier est à toi.

Le mot de la fin est à l’auteur :

Faith Kean : Si vous êtes arrivé(es) jusqu’ici, merci. J’espère que cette petite interview vous aura amusé. Je tiens à remercier les personnages qui me suivent et me soutiennent dans cette grande aventure qu’est l’édition, vous êtes une source inépuisable d’encouragement. A tous, j’espère que j’aurai encore l’occasion de vous surprendre et de vous émouvoir à travers mes romans. Merci de me faire confiance et de partager votre enthousiasme avec moi.

Les auteurs précisent à toutes fins utiles :

(Liens du blog, dernière révélation ou autre)

Les lecteurs de l’auteur peuvent lui écrire à l’adresse suivante : 

Nous vous invitons aussi à la suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Faith-Kean-1549697781984177/ 

Et sur Twitter : 

ou sur Instagram : 

ou sur son site perso : 

Publications de l’auteur en France :

Hits: 4

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :