Home / Interview / Interview #3 : Penelope Ward / Traduction

Interview #3 : Penelope Ward / Traduction

A l’occasion de la sortie en France de « RoomHate » de Penelope Ward, j’ai eu l’occasion de lui poser quelques questions. La pression repose un peu sur mes épaules car mon anglais est très basique, alors je remercie Stéphanie de m’avoir encouragée à cet interview et surtout je remercie Penelope Ward d’avoir bien voulu se prêter au jeu pour ce premier rendez-vous en anglais. Voici la traduction de cette interview.

 

Penelope Ward répond à nos questions :

[TRLON] Tout d’abord, Pénélope, merci de prendre le temps de répondre à mes quelques questions. J’espère que vous passerez un bon moment avec moi (pardonnez-moi, c’est ma première interview en anglais, mais il semble que nous devons commencer avec quelqu’un).

 

Vous et votre entourage :

[TRLON] Votre second livre sortira en quelques jours en France, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous?

Penelope Ward : Je suis mariée et mère de deux enfants vivant dans le Rhode Island, Etats-Unis. Ma fille de 12 ans est sévèrement autiste, donc c’est un défi tous les jours. J’ai aussi un fils de dix ans. J’écris pour échapper aux tensions de la vie quotidienne et pour donner aussi à mes lecteurs une échappatoire. J’adore que mes livres aient trouvé un public français merveilleux!

[TRLON] Penelope Ward est-elle votre véritable identité? Ou êtes-vous une personne à multiples facettes, avez-vous un autre nom de plume?

Penelope Ward : Ward est mon vrai nom de jeune fille. Penelope est un pseudonyme. Je n’ai pas d’autres noms de plume. 😀

[TRLON] Quelles personnes dans votre entourage vous soutiennent dans votre passion pour l’écriture?

Penelope Ward : Mon mari a beaucoup plus de responsabilités à la maison depuis que j’ai commencé à écrire. Je ne pouvais pas le faire sans lui. Il fait le dîner tous les soirs pour notre famille après une journée bien remplie au travail.

[TRLON] D’ailleurs, qu’est-ce qu’ils pensent de votre passion? Ont-ils lu vos écrits?

Penelope Ward : Ma mère est conservatrice et n’a lu aucun de mes livres sauf le premier. La plupart de ma famille n’a pas lu mes livres, en fait. Mon mari aime les écouter en version audio cependant, quand nous prenons la route pour de longs voyages.

[TRLON] Vos enfants sont encore jeunes, mais quand ils seront plus âgés, liront-ils vos écrits un jour? Ou n’est-ce pas possible?

Penelope Ward : Eh bien, ma fille ne le pourra probablement pas à cause de son autisme, et je ne suis pas sûr que mon fils soit intéressé par mes livres quand il sera plus âgé. Mais je le leur permettrai, s’ils en font la demande quand ils auront plus de 18 ans.. 😀

 

Vous et votre passion :

[TRLON] Écrivez-vous partout ou vous enfermez-vous dans un endroit au calme pour écrire ?

Penelope Ward : J’écris n’importe où, oui! Le temps est précieux et dès que j’ai un peu de tranquillité, j’en profite et je l’utilise pour écrire, y compris en voiture ou dès que je trouve un endroit pour le faire.

[TRLON] Avant d’écrire, avez-vous besoin de respecter un rituel? Écrire avec votre stylo préféré? Écrire avec une musique chère àvotre cœur?

Penelope Ward : Je m’assure d’avoir eu une belle tasse de café en début d’après-midi avant de commencer à écrire. Tout ce dont j’ai besoin est  le silence et mon ordinateur portable. Si la maison est bruyante, je mets des écouteurs et j’écoute de la musique instrumentale pour bloquer un peu le bruit.

[TRLON] Quand vous travaillez sur vos romans, avez-vous un plan ? Ecrivez-vous la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout vous vient-il au fur et à mesure ?

Penelope Ward : Je décris l’histoire d’abord,  je passe beaucoup de temps à y penser et à rêver avant de commencer à écrire. J’aime savoir où je vais.

[TRLON] Votre inspiration où la trouvez-vous ? Dans la vie de tous les jours ? En regardant la télévision ? En écoutant la radio ? En discutant avec des amies ? Dites-moi tout. 

Penelope Ward : Mon inspiration ne vient pas vraiment de la vraie vie. C’est toujours la question la plus difficile à laquelle répondre pour moi. Je sens vraiment que mes idées viennent juste de mon imagination mais il n’est pas clair qui met les idées là ! Peut-être Dieu ?

 

Vous et vos romans :

[TRLON] Je viens de terminer « RoomHate » votre deuxième roman publié par Hugo&Cie. Avez-vous prévu une suite? Personnellement, je trouve cela trop court et je me pose plein de questions sur vos personnages.

Penelope Ward : Il n’y a pas de suite, non. C’est un standalone. Je préfère écrire de nouvelles histoires avec de nouveaux personnages, plutôt que de revisiter à nouveau les anciens dont l’ histoire est terminée. J’écris la plupart du temps des standalones.

[TRLON] Que pouvez-vous nous dire au sujet de « RoomHate » pour ceux qui ne connaîtraient pas encore votre histoire ?

Penelope Ward : RoomHate est l’histoire de deux vieux amis qui ne se parlaient plus et qui héritent d’une maison qu’ils devront partager. Quelque chose s’est passée dans leur passé qui les à brisé. Maintenant, ils partagent une maison d’été. Justin (un musicien) ne vient pas seul et Amelia doit combattre ses sentiments envers lui. Justin réalise également qu’il a des sentiments forts pour Amelia et il y a beaucoup de tension sexuelle. Il y a aussi un grand twist au milieu du livre qui change le cours de l’histoire.

[TRLON] Votre prochain roman co-écrit avec Vi Keeland « Cocky Bastard » sera publié le 2 Mars 2017. Vous m’avez déjà convaincu avec vos deux romans précédents et le choix de co-auteur, mais si vous deviez persuader d’autres personnes à découvrir ce nouveau roman, que pourriez-vous nous dire sur ce livre?

Penelope Ward : Cocky Bastard est un amusant livre sur un road-trip. Une femme rencontre un australien sexy à un arrêt de repos pendant son voyage, il se joint à elle, et le reste est histoire.

[TRLON] Je viens de découvrir sur amazon, que vous seriez publiés à nouveau chez Hugo & Cie avec « Stuck-Up Suit » en avril. J’ai donc lu le résumé et j’attends avec impatience de le lire. Est-ce un texte que vous avez écrit pour une occasion particulière ou pas du tout?

Penelope Ward : Stuck-Sup Suit est mon deuxième livre co-écrit avec Vi Keeland. C’est une histoire amusante sur deux opposés qui se rencontrent quand l’homme d’affaires sexy perd son téléphone dans un train et Soraya, le personnage féminin principal, le retrouve.

[TRLON] Les personnages de vos histoires sont-ils inspirés par des gens que vous connaissez?

Penelope Ward : Définitivement pas. Ils sont purement de mon imagination.

 

Vous et vos projets : 

[TRLON] Quels sont vos projets futurs dans un avenir immédiat? Ecriture, vacances?

Penelope Ward : Je ne prends pas de pauses dans l’écriture car c’est mon emploi à temps plein. Donc, je vais continuer à créer de nouvelles histoires. J’écris deux livres solo par an et deux romans co-écrits. Je n’aime pas vraiment prendre des vacances car j’aime écrire.

[TRLON]La romance est-elle votre domaine de prédilection ou avez-vous prévu d’autres genres pour vos nouveaux livres?

Penelope Ward : J’écrirai toujours de la romance. Je ne peux pas imaginer écrire autre chose.

[TRLON] Avez-vous un livre en cours d’écriture? Si oui, pouvez-vous nous en dire plus?

Penelope Ward : Mon prochain livre est une romance de seconde chance sur un père célibataire et sa quête pour raviver les choses avec celle qui  lui a échappé. Elle est maintenant le professeur de son fils. Le titre du roman est « Mack Daddy » et sort aux Etats-Unis ce mois-ci. Ensuite, j’ai un autre livre co-écrit avec Vi Keeland à paraître en avril aux États-Unis et dont le titre est « Mister Moneybags ».

[TRLON] Vos nouveaux projets, vous les écrivez directement sur votre PC ou avez-vous un cahier dans lequel vous écrivez vos textes? Et vous sentez-vous mentalement proche de vos personnages?

Penelope Ward : J’écris seulement sur mon PC et je me sens vraiment très proche de mes personnages quand j’écris, éprouvant souvent les mêmes émotions et sensations qu’eux.

[TRLON] Quand vous avez une idée pour un nouveau roman, en parlez-vous avec des amis ou vous écrivez et puis vous faites  lire à vos bêta lecteurs ?

Penelope Ward : Mis à part Vi Keeland, non. Je suis un écrivain très privé et en général, les gens ne lisent mon travail que lorsqu’il est terminé.

 

Vous et votre vie de tous les jours :  

[TRLON] Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

Penelope Ward : Non, juste l’écriture mais j’aime le café et j’aime passer des précieux moments avec ma famille le week-end.

[TRLON] Où vous voyez-vous dans dix ans ?

Penelope Ward : Je me vois écrire encore, mais peut-être voyager un peu plus dans un camping-car, puisque je ne prends pas l’avion.

[TRLON] Si vous deviez vous décrire en trois mots ? Quels seraient-ils ? 

Penelope Ward : Sensible, créative et affectueuse.

[TRLON] Est-ce que vous êtes une adepte des réseaux sociaux ? Facebook, twitter, instagram,…

Penelope Ward : Je suis toujours sur Facebook. J’aime les réseaux sociaux et c’est le meilleur moyen d’être connecté avec mes lecteurs.

[TRLON] Si votre éditeur français organise à nouveau un nouveau festival New Romance serez-vous de la partie cette année ?

Penelope Ward : J’ai une terrible peur de prendre l’avion. C’est pourquoi j’ai manqué le Festival l’année dernière. C’est quelque chose dont je ne suis pas fière et je voudrais ne pas avoir cette peur! Ça m’empêche de voyager et de rencontrer des gens merveilleux dans le monde entier.

Vous avec humour : 

[TRLON] Décrivez vos propres romans en trois mots ! 

Penelope Ward : Sexy, angoissant et spirituel.

 [TRLON] La chanson que vous détestez le plus au monde ?

Penelope Ward : C’est dur! Peut-être Rapper’s Delight par le Sugar Hill Gang.

[TRLON] Votre top 5 des acteurs sexy que vous aimez le plus ? Et la même chose pour les modèles ?

Penelope Ward : Matt Bomer, Brad Pitt, George Clooney, Charlie Hunnam, Liam Hemsworth.

[TRLON] Kiss, Marry, Kill? J’épouse, je baise, je tue ? Qui choisiriez-vous pour ce petit jeu? 

Penelope Ward : Du groupe au-dessus ? Je baise : Matt Bomer, J’épouse : Charlie Hunnam,  je tue : George Clooney

[TRLON] Si vous pouviez choisir 5 livres à emporter dans une île déserte, quels seraient ces titres?

Penelope Ward : Egomaniac de Vi Keeland, Maybe Someday de Colleen Hoover, 50 nuances de Grey de EL James, Beautiful Disaster de Jamie McGuire et une île de Tracy Garvis Graves.

 

Le mot de la fin est à Penelope :

 

Penelope Ward : Merci beaucoup de m’avoir lu et j’espère que tous mes lecteurs en France aimeront l’histoire sexy de Justin et Amelia dans une maison de plage à Rhode Island. J’espère vous apporter beaucoup plus de nouveaux livres à l’avenir! Xo

 

L’auteur précise à toutes fins utiles :

(Liens du blog, dernière révélation ou autre)

 

Les lecteurs de Penelope peuvent lui écrire à l’adresse suivante : il y a un formulaire de contact par le blog donc cliquer sur le lien ici

Nous vous invitons aussi à la suivre sur Facebook : voir sa page

Et sur Twitter : Ici

ou sur son blog perso : http://www.penelopewardauthor.com/

 

Publications de l’auteur en France :

 

 

Publications à venir en France :

 

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Penelope Ward / RoomHate

Quelques infos sur le livre : RoomHate Auteur : Penelope Ward Serie :  Genres : Romance Editeur : Hugo …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :