Home / Avis / Julie Dauge / Les MacKintosh, tome 2 : Un amour à travers le temps

Julie Dauge / Les MacKintosh, tome 2 : Un amour à travers le temps

Quelques infos sur le livre :

Un amour à travers le temps

  • Auteur : Julie Dauge
  • Serie : Les MacKintosh
  • Genres : Historique, Romance
  • Editeur : Sidh Press
  • Collection : 
  • Publication: 05/ 10/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 408
  • Prix : 5,49€
  • Rating:  

 

Résumé :

Comment surmonter le deuil de deux être chers ? Pour Elise, c’est en allant en Ecosse pour suivre les traces de sa meilleure amie disparue il y a deux ans. Elle est alors loin de se douter que ce voyage ira au-delà de ses espérances et lui permettra de retrouver Laetitia, et pas que…

Quand Graig émet ce vœu fou de trouver son âme-sœur, il ne croit pas à sa chance en voyant apparaître Elise dans sa vie. Mais, quand il apprend qu’il ressemble trait pour trait à son défunt fiancé, il n’est plus si sûr de lui. Saura-t-il amener Elise à confier son cœur à nouveau ? Et surtout, saura-t-il se faire aimer pour lui-même et non pour une copie de son amour perdu ?

 

Avis de ShieCastee :

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur Julie Dauge pour sa gentillesse et sa patience lors de notre correspondance, et les éditions  Sidh Press pour ce service presse.

Apres un joli coup de cœur pour le premier tome de cette série, je suis entrée en correspondance avec l’auteur qui a pu argumenter auprès de son éditeur pour que j’ai la suite de sa trilogie  en avant première contre un service presse.

En Ecosse du 16ème siècle, Laetitia savoure sa nouvelle vie, avec Darren son mari et laird du clan et sa fille âgée de quelques semaines. La jeune femme mène son petit monde à la baguette, dont les deux jeunes frères de son mari : Craig et Duncan. Envieux de cet amour, Craig fait le vœu de trouver lui aussi son âme sœur.

Cela fait deux ans que Laetitia a disparu sans laisser de traces. Elise et Ethan reviennent sur les lieux de sa disparition, ultime pèlerinage pour faire le deuil de leur amie. Elise est d’autant plus triste que quelques mois au paravent, elle a perdu son fiancé dans un accident de voiture.

Arrivés sur les lieux ou Lilou a disparut, Elise marche dans la campagne, découvre le cercle de pierres et perd connaissance au milieu d’eux.

Lorsqu’elle se réveille, elle est dans les bras de Craig, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à feu son fiancé.

Le livre démarre sur les chapeaux de roues. J’ai retrouve avec beaucoup de plaisir le style pétillant de l’auteur.  Les quelques maladresses sur la lenteur de la narration a l’époque actuelle  du tome 1 sont  oubliées, l’auteur nous avait promis de travailler dessus, c’est fait. Le livre se dévore sans temps morts, ni lassitude, pas de ralentissements, l’action est présente tout au long de la lecture.

Ce tome 2 nous permet de découvrir les deux autres frères de Darren, le mari de Lilou.

Craig est un adulte mature,  conscient de ses responsabilités et de ses devoirs envers la charge que lui a confié son frère. Ce personnage m’a beaucoup plus séduite que son frère aîné, surement plus « travaillé «  par l’auteur. Son coté plus jeune réapparaît de temps en temps, ce qui le rend plus humain et craquant.

Elise est l’opposé de Lilou. Plus douce, moins expansive, plus calme aussi…  ce personnage m’a plus plu que Laetitia, qui est « too much » à mon gout.

Les 2 copines se retrouvent avec beaucoup de plaisir.

J’ai aimé ces retrouvailles. Le coté « expansif «  de Lilou m’a gène a ce moment avec ses petits surnoms pour sa copine dont le  « Poulette » qui  ne m’a pas semblé très crédible, mais bon, ça faisait partie du personnage du tome 1…..

En revanche, la mise au point sur les « commodités » m’a fait beaucoup sourire et limite, j’en aurais presque aimé plus…

Duncan, le plus jeune des frères apparaît par « touches » au sein du livre. De nature assez effacé, on le soupçonne vite d’avoir un secret, qui je pense sera dévoilé durant le tome 3.

Les quelques indices laissés dispersés durant la lecture supposent que l’auteur va s’attaquer a d’autres facettes de la romance….

Choses promises, Julie Dauge a mit en plus de sa romance, une touche de suspense et de magie. La vieille Minerva  qui est à l’ origine du voyage de Lilou reste un personnage assez énigmatique et semble en faire qu’à sa tète. Cette Minerva me plait énormément. Son rôle de magicienne/ sorcière un peu fofolle met un petit vent de folie dans l’histoire et on se demande jusqu’où va son implication dans les événements voire si elle n’a pas tout calculé depuis le début, ce qui me m’étonnerai pas  du tout.

Coté suspense, même si l’intrigue un peu cousue de fil blanc, sa chute m’a en revanche surprise et  je l’ai trouvée bien ficelée… ça rajoute du punch au livre et un certain  rythme.

Tout comme le tome 1, ce livre m’a fait moins de 24h. J’ai eu énormément de plaisir à retrouver la plume de cet auteur, ainsi que ses personnages qui ce sont affinés, et qui ont pris de l’ampleur. J’ai l’impression que son écriture a progressé, évolué, ce qui me donne encore  plus envie de lire le livre suivant.

En revanche, mon epub a buggé a deux ou trois reprises, ce qui m’a gêné un peu dans ma lecture, j’ai du, je pense, rater quelques lignes a un moment ou un autre. De plus, j’ai trouvé quelques fautes d’orthographe. Je trouve cela un peu dommage, car vu le soin apporté a l’histoire et aux personnages par l’auteur, et le nombre de relectures supposées, ça a un peu gâché mon plaisir.

J’ai passé un très bon moment de lecture. J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

Bonne lecture

Shie castee.

 

Extrait :

Élise émergea du sommeil en se souvenant de ses adieux poignants à Lilou. Elle se souvenait d’avoir découvert la clairière, d’être tombée sur ce cercle de pierres et d’avoir voulu appeler Ethan pour le prévenir pour qu’il vienne voir. Elle avait alors eu soudainement un malaise. Ce pays n’était finalement pas aussi cool qu’il en avait l’air à première vue. Qui sait, peut-être que Lilou avait, elle aussi, eu un malaise en se baladant toute seule. Soudain, elle entendit des voix derrière elle. D’après elle, c’était un couple qui, si elle en jugeait par le ton de leur voix – était en train de se disputer. Chose étrange, toutefois, même si elle ne comprenait rien à la langue qu’ils parlaient, la femme avait une voix qui ressemblait à s’y méprendre à celle de Lilou. Comme si parler de son amie avait eu le pouvoir de la faire revenir. Elle allait se retourner pour y voir plus clair, lorsqu’elle entendit une voix d’homme, grave et mélodieuse, dire quelque chose.

Elle tourna immédiatement la tête et eut la confirmation qu’il y avait bien un couple à la lisière des pierres. L’homme était un géant, il devait avoisiner les deux mètres. Il avait des cheveux d’un noir profond qui lui arrivaient au niveau des épaules. Il se dégageait de lui une telle autorité et un tel charisme qu’il devait avoir toutes les femmes à ses pieds. Il était habillé d’une manière étrange, il avait une chemise et un kilt, ainsi qu’une épée fixée en travers de son dos ! Mais ce qui interpella le plus Élise, ce fut la femme qui était à ses côtés, vêtue elle aussi de façon étrange, portant les mêmes couleurs que l’homme : elle était le portrait craché de Lilou. En fait, non, ELLE était Lilou. Elle sentit alors un sentiment de joie énorme l’envahir en se disant qu’elle avait enfin retrouvée son amie, qui la regardait avec des yeux ronds comme des billes, comme si elle s’attendait à tout, sauf à voir Élise ici.

Avant qu’elle ait totalement assimilé cette information, elle tourna la tête vers la troisième personne, l’homme qui avait prévenu les autres de son réveil – du moins elle supposa que c’était ce que voulait dire les mots qu’il avait prononcés.

Quand elle le regarda, son cœur en eut un loupé. Avant même de réfléchir, un prénom franchit ses lèvres.

– Marc !

Puis, d’un coup, plusieurs choses se télescopèrent dans son cerveau. Tout d’abord, jamais Marc ne se serait habillé comme ça. En kilt ! Avec une épée ! Et puis surtout, Marc était mort. Elle ne pouvait donc pas le voir, ici, avec Lilou, qui était portée disparue. La seule explication logique qu’elle trouva était qu’elle aussi était morte. Ce fut la goutte de trop. Un cri jaillit de sa gorge sans qu’elle puisse rien y faire. C’était comme si elle venait de les perdre pour une deuxième fois. Elle sentit une énorme douleur monter dans sa poitrine, elle sentit son souffle se couper et alors qu’elle se sentait perdre connaissance, sa dernière vision avant que tout ne devienne noir, fut Marc s’élançant vers elle, le regard dévoré d’inquiétude.

About ShieCastee

J’aime les livres qui me sortent de ma routine, de mon ordinaire… Aventures, romances, suspense & romances, bilt lit, science fiction, fantastique et cuisine … Peut importe la couverture tant que j’ai l’ivresse. Je dévore.

Check Also

K. Bromberg / Driven, tome 8 : Down Shift

Quelques infos sur le livre : Down Shift Auteur : K. Bromberg Serie : Driven Genres : Romance, Contemporain …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :