Home / Avis / Nicolas Haken / Brisé

Nicolas Haken / Brisé

Quelques infos sur le livre :

Brisé

  • Auteur : Nicola Haken
  • Serie : 
  • Genres : Homoromance
  • Editeur : Mxm Bookmark
  • Collection : Romance
  • Publication: 08/ 03/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 356
  • Prix : 5,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Quand Theodore Davenport entreprend d’échanger son boulot sans intérêt pour une véritable carrière, il franchit les portes de Holden House Publishing avec enthousiasme et détermination, bien décidé à réussir. Il prend ses aises dans son nouveau job, se fait de nouveaux amis, et rêve d’atteindre les sommets de la hiérarchie.
Son plan suit son cours, jusqu’au jour où il rencontre James Holden, P.-D.G. de Holden House.
James Holden n’arrive pas à oublier sa rencontre avec l’homme timide qu’il a croisé dans les toilettes d’une boîte de nuit la semaine précédente, et quand il découvre que celui qui hante ses rêves n’est autre que l’un de ses employés, il ne peut s’empêcher de lui courir après.
Juste pour s’amuser… c’est ce que James se dit. Il ne peut se permettre de développer des sentiments pour quelqu’un qui ne les lui rendrait jamais, en tout cas pas une fois qu’il apprendrait qui il est réellement. James croit que personne ne mérite le fardeau d’être attaché à lui. C’est un homme compliqué. Blessé. Difficile. Exigeant.
Brisé.
Theodore est-il suffisamment fort pour affronter les démons de James ? Plus important encore : James l’est-il ?

 

Avis de Korri :

Le récit commence par un prologue très intense même bouleversant, je ne m’attendais pas à être si attachée et perturbée par l’histoire et pourtant je n’avais lu que le prologue.

James David Holder, PDG d’Holden House Publishing, une maison d’édition, un homme qui ne passe pas inaperçu, il est beau mais ce qui le distingue des autres c’est sa douleur, son désespoir et sa colère. Il apparaît comme un connard arrogant, d’un égocentrisme et d’un cynisme pas possible, qui le fait passer comme un homme intouchable, avec une grande confiance en lui. C’est un homme volage qui ne se contre pas fou de l’opinion des autres, il mène sa vie comme il l’entend.

Theodore Davenport alias Theo ou T, c’est un homme entier et plutôt timide. Le plus altruiste que j’ai rencontré, il a le coeur sur la main et une âme magnifique. C’est un homme qui s’est cherché un long moment côté professionnel, à faire des boulots qu’ils ne lui plaisaient pas, un jour il décide de travailler dans l’édition et il obtient un poste de stagiaire chez Holden House Publihing. Il est ravi de pouvoir enfin travailler dans un milieu qu’il affectionne particulièrement et qu’il rêvait d’intégrer.

Après une semaine, il organise une soirée avec ses collègues et sa meilleure amie. James aperçoit Théodore pour la première fois dans le restaurant et puis dans une boîte de nuit, il prend ce qu’il a envie dans les toilettes, se rhabille et part sans un mot ou un regard.

Mais Théo a vu quelque chose enfouie derrière l’apparence froide et hautaine de cet inconnu. Mais quelle poisse ! Son nouveau patron est l’homme des toilettes. Quand James découvre que Théodore travaille pour lui, James est bien décidé à recommencer avec lui. Mais le jeune homme en a décidé autrement et un échange très riche entre eux se met en place.

Theo n’est pas du genre à baiser dans les toilettes, il préfére les relations à long terme. Pourtant, devant le sosie de David Gandy, il ne peut que céder, il est subjugué par la présence de cet homme.

Mais dès le lendemain il va regretter d’avoir succombé à la tentation. En découvrant son identité, il va faire son possible pour ne pas renouveler cet incident.

Une relation des plus complexes avec beaucoup de doute, d’incompréhension et de secrets commence entre eux. Chaque jour est une lutte entre James et Théodore. Et pourtant, une complicité se tisse et grandit de jour en jour.

 

Cette histoire parle d’un homme qui est bipolaire, et de son combat avec lui-même pour vivre une existence normale avec sa famille, et Théodore.

L’auteur s’attaque à un sujet complexe et difficile, mais elle arrive à nous toucher à travers ses personnages. James, est torturé, brisé,  Theo est imperturbable, avec une force et il est déterminé. Il transmet leurs doutes, leurs espoirs, leurs peurs, leurs hontes, leur culpabilité. La deuxième partie de l’histoire, elle nous tient aux tripes, c’est dur ce que vit James, j’ai même laissé quelques larmes couler. Je conseille ce livre mais avec des idées claires, ne pas le lire avec des idées noires en tête.

Je fais un clin d’oeil pour les personnages secondaires Tom et Max les frères de Théodore et de James et Tess, la meilleure amie de Théodore.

 

Extrait :

À chaque fois que je pense que je réussis à te connaître, quelque chose me fait réaliser que je me trompe complètement. J’aimerais que tu puisses juste…

Ses mots s’étiolent et il soupire lourdement.

— Juste quoi, Theodore ?

Il tend une main pour prendre ma joue en coupe, ce simple contact faisant bondir mon cœur dans ma poitrine.

— J’aimerais que tu puisses me montrer qui tu es. J’ai l’impression qu’on tourne en rond.

Montre-lui.

Doucement, je me saisis du premier bouton de ma chemise, le cœur dans la gorge alors que je commence à le défaire. Je ne peux pas lui dire qui je suis, ma bouche est bien trop sèche pour ce faire, ma langue paralysée. Mais je peux lui montrer.

Je dois le faire.

La main de Theodore glisse de ma joue lorsqu’il fait un pas en arrière.

— Qu’est-ce que tu fais ?

Mes doigts tremblent de nervosité et pourtant je continue à défaire mes boutons. Prenant une profonde inspiration, je me concentre sur son expression perplexe et m’extirpe de ma chemise en roulant des épaules, laissant ensuite la gravité achever le travail. J’étudie ses yeux pendant qu’ils naviguent sur mon torse. Ses mâchoires s’ouvrent légèrement et l’espace d’un instant, je m’attends à ce qu’il batte en retraite de dégoût. Il n’en fait rien.

Tendant le bras, il souligne doucement, du bout des doigts, les frontières d’une de mes cicatrices, juste au-dessus de mon nombril. J’aspire brusquement l’air, tout en réprimant mon mouvement de fuite.

About Korri

Je suis une passionnée d’équitation. J'ai aussi un coup de cœur pour le Japon, j'aime beaucoup leur tradition et surtout l’univers des mangas (du Shojo au yaoi).

Check Also

Mylène Regnier / Myria, tome 1: La fille du général

Quelques infos sur le livre : La fille du général Auteur : Mylène Règnier Serie : Myria Genres …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :