Home / Avis / Melissa Bellevigne / Paranoïa

Melissa Bellevigne / Paranoïa

Quelques infos sur le livre :

Paranoïa

  • Auteur : Melissa Bellevigne
  • Serie : 
  • Genres : Fantastique, policier
  • Editeur : Hachette / BlackMoon
  • Collection : BlackMoon
  • Publication: 30/ 03/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 320
  • Prix : 11,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Blackmoon et Netgalley pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

J’avais besoin de changer quelque peu le style de lecture que je fais habituellement et je suis ravie d’avoir découvert ce titre grâce à sa jolie couverture et à son titre qui laissait présager une lecture un peu hors du commun. En me baladant sur le net j’ai découvert que l’auteur Melissa Bellevigne est en fait connu en tant que Youtubeuse/blogueuse sous le pseudonyme de « Golden Wendy » et qu’en plus elle vivait en Alsace. Ça nous fait donc au moins deux points communs (même si je suis moins connue qu’elle). Je l’ai raté lors de sa dédicace début du mois d’avril, mais j’ai vu qu’elle serait présente au salon du livre de Colmar, je vais donc essayé de faire le déplacement.

Parlons du livre maintenant, j’ai passé un excellent moment de lecture, je ne m’attendais absolument pas à être autant prise dans le récit, j’ai tourné les pages de ma liseuse sans remarqué l’avancée du livre si bien que rapidement il était déjà terminé. Le sujet développé peut laisser perplexe, il parle tout de même de maladie mentale, de délire parano. On se pose sans cesse des questions. A savoir si ce qu’on lit est bien réel ou si ce que nous raconte Judy est une histoire qu’elle a inventé pour s’en sortir face à ce qui lui est arrivé. Ça peut paraître déstabilisant au premier abord, mais ensuite on a envie d’y croire très fort à cette histoire si extraordinaire, pour se sentir différent, pour se dire qu’au final on y a pas cru pour rien.

Le livre est écrit de deux points de vue, celui de Judy (la patiente) et celui de Lisa (la psy), nous découvrons donc le récit d’abord par le POV de Lisa elle met en scène ses différentes visites à sa patiente, Judy une jeune femme de vingt ans, enceinte et qui a décidé de ne pas se nourrir afin d’attenter à la vie qu’elle porte en elle. Lisa est un médecin de renom, elle semble savoir ce qu’elle fait, elle est assez douée pour s’occuper de cas complexe mais pour ma part Judy Desforêt ne m’a pas semblé être atteinte de paranoïa, en lisant son récit j’ai vraiment été prise dans son histoire, sans penser que ça pouvait être quelque chose d’imaginaire. Je dois plutôt dire que je n’avais pas envie d’y croire, son histoire avait l’air tellement véridique, ses recherches sur les origines de ses racines familiales en Angleterre tellement réelles, et la présence d’Alwyn à ses côtés si réalistes.

Je ne sais toujours pas quoi penser au final de cette histoire, est-ce possible que Judy ait vraiment vécue tout ça ? Pour moi les flash-backs de Judy sont ce qui m’a le plus captivé, le reste m’a laissé un peu plus perplexe mais je ne suis pas médecin de l’âme. En tout cas je suis ravie d’avoir découvert la plume habile et délicate de Melissa Bellevigne, mais j’ai trouvé son roman trop court tellement il est captivant.

 

Extrait :

Des tuyaux de perfusion sinuaient entre ses doigts d’une finesse extrême. C’était la première fois que je la voyais. Et le premier sentiment qu’elle m’inspira fut la pitié. Elle avait des airs de fantôme, là, seule et perdue dans ses pensées, avec sa chevelure sombre en bataille et ses mains tremblantes.

Pour la troisième fois, je remis mes lunettes et lus le dossier médical de suivi.

Judy Desforêt, vingt ans. Enceinte. Date de début de grossesse approximative : seconde quinzaine d’octobre 2009.

Importante insuffisance pondérale. Psychose : délire de persécution et paranoïa, comportement suicidaire.

Comment une si jeune personne pouvait- elle souffrir de tels maux ? L’apparition des troubles remontait à quelques mois à peine, on avait même soupçonné une schizophrénie. Pourtant, ce type de maladie mentale faisait généralement suite à une prédisposition des individus.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Christina Lauren / Dating you, hating you

Quelques infos sur le livre : Dating you, hating you Auteur : Christina Lauren Serie :  Genres …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :