Rachel Van Dyken / Games of love, tome 2 : Le désir

Rachel Van Dyken / Games of love, tome 2 : Le désir

Quelques infos sur le livre :

Le désir

  • Auteur : Rachel Van Dyken
  • Serie : Games of love
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : City Editions
  • Collection : 
  • Publication: 28/ 10/ 2015
  • Edition: Numérique
  • Pages : 368
  • Prix : 13,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Charlotte est une jeune journaliste de télévision talentueuse. Lors d’un mariage, elle retrouve Jake, un beau garçon, riche et détestable qu’elle a connu quelques années auparavant. Elle avait alors passé une nuit avec lui, la plus belle de sa vie… et le pire lendemain matin. Revoir Jake est perturbant, mais Charlotte pense pouvoir y survivre. Jusqu’au moment où il cesse d’agir comme un idiot et se transforme en parfait gentleman. Charlotte n’a pas oublié la blessure infligée à l’époque et elle n’a aucune envie de retomber dans ses griffes. Mais a-t-elle réellement le choix ? Surtout si Jake est décidé à la séduire à tout prix…

 

Avis de Ninie :

Si j’avais déjà eu un coup de coeur pour le premier tome, ce second tome le surpasse largement. Comme le précédent je l’ai dévoré en très peu de temps, c’était vraiment addictif.

On retrouve avec plaisir les différents personnages du premier opus, Jake et Travis Titus, Kacey et surtout la grand-mère déjantée. Si dans le premier tome, je n’avais pas trop apprécié Jake, j’avoue avoir tout de même été curieuse de voir ce que l’auteur nous réservait à son sujet et dans ce roman il se révèle totalement fascinant. Il est toujours aussi sûr de lui et de son charme, mais Charlotte la demoiselle d’honneur de Kacey va lui mettre des bâtons dans les roues et grand-mère n’est pas si innocente dans l’histoire.

Grand-mère, je crois que c’est mon personnage préféré dans cette série. Cette dame est tout simplement extra et j’adore les manigances qu’elle a faites à ses petits-fils, c’est une manipulatrice de premier ordre. Dans ce second roman, c’est au tour de Jake de passer sous la sellette de sa grand-mère, et celui-ci va foncer tête baissée dans le piège qui lui est tendu.

Témoin au mariage de son frère, Jake se retrouvera en compagnie de Charlotte , la meilleure amie de Kacey, afin de réaliser les derniers préparatifs de l’événement tant attendu. Entre les deux jeunes gens tout n’est pas rose car Jake, fort de son charme légendaire, a profité de la situation en prenant et jetant sans vergogne ce qui lui était offert sur un plateau. Charlotte est au bout du rouleau depuis cette fameuse nuit et ne rêve que d’une chose lui faire ravaler son sourire dévastateur. Et au milieu des étincelles de colère, des moments d’humour et de franches rigolades, Jake et Charlotte cachent également de la tendresse et de la passion l’un pour l’autre.

Si vous avez besoin d’un bon livre pour vous remonter le moral, ce roman est précisément ce qu’il vous faut ! Je ne pourrais que vous le conseiller.

 

Extrait :

— Jaky ?

Aileen avança vers lui en se pavanant. Elle portait une jupe plus courte que ce qui aurait dû être autorisé dans un lieu public, surtout un aéroport.

Elle secoua ses cheveux et se mit à marcher à ses côtés. Sa tignasse blonde décolorée était fixée par au moins deux bombes de laque, et, à en voir son incapacité à marcher droit, l’alcool de la veille faisait toujours effet.

Grand-mère afficha un large sourire.

— Comme c’est mignon ! On dirait que ta traînée est arrivée.

Jake grommela et couvrit son visage avec ses mains. Il ne voyait pas de solution. Sa grand-mère allait causer sa mort.

Mesdames les infirmières des urgences, j’arrive.

— Pardon ?

Aileen mit ses mains sur ses hanches et hocha bizarrement la tête vers grand-mère, ce qui faillit lui faire perdre l’équilibre sur ses talons hauts. Oh ! ça ne sentait pas bon. Pas bon du tout.

Grand-mère tendit la main et tapota le bras d’Aileen.

— Mon ange, c’est moi qui porte des prothèses auditives, pas toi. Je t’ai traitée de traînée. Tu veux aussi que je t’épelle ce mot ? ajouta-t-elle en donnant un petit coup de coude à Jake. Qu’est-ce que tu as fait ? Tu l’as trouvée à la journée d’orientation du lycée ?

Puis, d’une voix effroyablement forte, elle se mit à épeler :

— T-R-A-Î-N-É-E.

Sa grand-mère était-elle vraiment en train d’épeler le mot « traînée » au beau milieu d’un aéroport international ? À sa petite amie ? Partenaire sexuelle ? Qu’était-elle au juste ?

Laisser un commentaire