Savage Rider 2 – Cash & Burn : Inaccessible – Lil Evans

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Cash & Burn : Inaccessible

Auteur : Lil Evans

Série : Savage Rider tome 2

Genres : Romance contemporaine

Éditeur : Éditions Addictives

Collection : Collection Luv

Publication: Le 4 Juillet 2019

Édition: Numérique

Pages : 386 pages

Prix : 4,99€

Rating : 

Résumé du livre :

Ax est sombre, violent, imposant et dangereux. En tant que chef de gang, il ne peut pas se permettre la moindre erreur.

Un seul faux pas, et ses hommes pourraient se retourner contre lui.

Il tue, ment et vole autant que nécessaire pour conserver son territoire.

Jusqu’à l’arrivée de Leigh. Un seul regard, et elle menace tout son équilibre.

Elle est douce, blessée, perdue… mais pas décidée à se laisser impressionner. Face à elle, Ax est vulnérable pour la première fois.

Et cela risque de leur coûter la vie à tous les deux…

Votre avis :

C’est avec plus d’une année de retard, que je trouve enfin le temps de lire la suite des aventures des membres du gang de La Ley Absoluta.

Tout a commencé avec Indy, le bras droit d’Ax, et Ebony et je pense qu’il était normal qu’un livre soit consacré à celui qui trouvait toujours une bonne raison pour faire sortir de ses gonds la jeune femme et voisine de ce dernier. Et découvrir ce qu’est être un chef de gang et les risques qu’il prend au quotidien.

Mais avant de partager avec vous quelques tranches de la vie d’Ax et mes ressentis, je tiens à remercier Carole et les Éditions Addictives, qui m’ont confié la lecture de ce service presse, bien après sa sortie officielle, dans le cadre de notre partenariat.

Et également Lil Evans pour ses bikers qui ont tout pour plaire.

Alors qu’est devenu Ax depuis le départ d’Ebony, sa voisine passionnée des livres et d’Indy, son ancien bras droit, et tous deux désormais ensemble et heureux ? Est-il toujours aussi caustique et ses répliques encore plus mordantes ? Est-il toujours aussi charmant ? Et continue-t-il de lire Cinquante nuances de Grey comme dans le premier tome de la série ?

Ax se sait en danger et que sa vie est mise à prix pour les autres membres de son gang qui doutent de ses capacités à gérer le club et leurs affaires. Même s’il n’a pas à justifier son statut de leader, Ax sait qu’il peut mourir à tout instant. Il est toujours ce voisin aussi charmant et un peu casse-pieds.

Et il nous permet aussi de découvrir un peu plus en profondeur ses complexes, ses aspirations, ses attentes et ses besoins dans la vie.

Mais Ax a surtout une nouvelle cible, Leigh. La meilleure amie d’Ebony, et qui vit dans son ancienne maison et qu’il adore provoquer.

Tout comme Ax, Leigh a vécu bien des drames et vit avec la peur au ventre. Très réservée et timide, elle préfère se barricader derrière les livres et ne pas faire confiance à grand monde.

Son ex mari a été assassiné sous ses yeux, et le reste de sa vie est tombée en lambeaux.

Malgré son cœur brisé et ses espoirs envolés, elle essaie de se reconstruire mais c’est compliqué. Et au fond d’elle, Leigh sait qu’Ax est celui qu’il lui faut et fera tout pour l’aider et ainsi reprendre goût à la vie.

Tous deux savent qu’ils ne pourront pas résister bien longtemps à cette alchimie et tension sexuelle qui les rapprochent dangereusement, un peu plus chaque jour. Mais sont-ils prêts céder à cette tentation alors qu’ils vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête ?

Tout en Ax attire Leigh, de son attitude de mauvais garçon à ses tatouages qui révèlent bien plus les tourments et l’histoire du motard, qu’il ne voudrait en dire.

Et Ax, malgré ses responsabilités, ne parvient pas à se sortir sa belle voisine de la tête.

Cash & Brun est la suite qui correspond à la personnalité aux deux facettes d’Ax, et qui bien évidemment m’ont charmé. L’alternance des points de vue a apporté la bonne dose de justesse pour en apprendre un peu plus sur l’état d’esprit de chacun.

Leigh et Ax sont des personnages attachants et drôles, et qui n’ont pas peur de s’affronter tout autant que de se désirer.

Un seul point négatif avec cet épilogue trop bref et rapide qui a gâché un peu mon enthousiasme de lectrice.

Cash & Burn est une chouette lecture que j’ai bien apprécié mais il m’a manqué quelques petites touches de réalisme pour déclencher un coup de cœur.

Mais que Lil se rassure car Ax a tout déchiré et a tout fait pour défendre sa belle Leigh, qui ne lui a pas facilité la tâche.
Ce livre peut se lire indépendamment de Savage Rider.

Extrait :

« Ne souhaitant pas m’aventurer sur ce terrain, j’enveloppe simplement ma main sur celle de Leigh, et elle pose la tête sur mon épaule. Je l’enlace pour la serrer plus fort contre moi. La nuit est désormais noire d’encre, et nous ne distinguons que les traits l’un de l’autre.

-Pourquoi donnais-tu des cours à la prison ? Ton patron l’a exigé de toi ? Ce n’est pas un endroit fait pour les petits bouts de femme comme toi.

Le danger que cela représente est réel. Les détenus, loin d’être démunis face à l’enfermement, trouvent toujours un moyen pour créer des armes, pour faire passer de la drogue ou pire, pour satisfaire leurs besoins les plus primaires.

-Je t’en prie, je suis assise sur les genoux d’un trafiquant de drogue et je ne sais quoi d’autre. Je viens de me faire agresser en pleine rue. Et j’ai passé ma journée la tête dans les bouquins, à me faire bousculer pour tous les petits caïds trop stupides pour me laisser en paix. Ce n’est pas une prison qui va me faire peur. Et non, ce n’est pas mon patron qui m’y a forcée. Je l’ai fait par pure passion pour la littérature, et pour pouvoir partager avec d’autres personnes ces moments incroyables que l’on peut trouver à travers les livres. J’ai pensé qu’il serait intéressant pour ces hommes enfermés toute la journée, de trouver un échappatoire digne de ce nom.

-Ce sont des criminels, Leigh. Ils ne méritaient certainement pas ton temps, ton implication et ta passion.

-Tu as tort. Les actions… hésite-t-elle, les crimes que l’on peut parfois commettre ne font pas toujours de nous la personne que nous sommes. Combien se sentent coupables et regrettent leurs actes ? Combien seraient prêts à échanger leur vie pour effacer ce qu’ils ont commis ? Être en prison ne signifie pas forcément être quelqu’un de mauvais.

-Et être libre ne signifie pas toujours d’être quelqu’un de bien. »

Vues : 47

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Pour Noël, je te veux toi! de Lil Evans

Petite présentation concernant le livre chroniqué : Titre : Pour Noël, je te veux toi ! Auteur : Lil …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :