Six of Crows tome 1 – Six of Crows – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Six of Crows

Auteur : Leigh Bardugo

Série : Six of Crows tome 1

Genres : Fantasy – Young Adult

Editeur : Le livre de poche

Collection : Jeunesse

Publication : Le 11 octobre 2017

Edition : Broché

Pages : 576 pages

Prix :  7.90€

Rating :

Résumé du livre :

Les bas-fonds de Ketterdam s’organisent en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker : aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et surtout, connu pour être un voleur hors pair.

Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du Palais de Glace, réputé imprenable.

Ce prisonnier est l’inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limite les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas.

Une drogue qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d’engendrer un chaos irréversible.

Votre avis :

La guerre civile a ravagé Ravka mais sur l’île de Kerch, en plein Vraie Mer, c’est un autre genre de guerre qui y règne et Ketterdam en est l’épicentre.

Dans cette ville portuaire et marchande, dirigée surtout bon nombre de gangs rivaux, toute sorte de marchés sont conclus, nombreux contrats peu scrupuleux sont établis et le sang y coule souvent.

Prostitution, menaces de mort, vol à l’arraché, mendicité et pots de vins sont les quelques éléments qui font battre le quartier le plus lucratif de la ville, le Barrel.

Et c’est là que nous nous rendons, après avoir traversé le Shadow Fold désormais tombé et fait voile vers Kerch donc, afin de plonger dans le quotidien des Crows.

Les Crows, c’est un groupe de voyous sans morale, de voleurs sans état d’âme et de menteurs hors pair mais qui même, quand la situation est fatale parviennent toujours à s’en tirer. Six hors-la-loi prêts à tout pour sauver le monde, s’ils ne s’entretuent pas avant.

A Ketterdam, la pègre et la corruption sont au cœur de tous les affaires et où les plus influents de la ville veulent faire main basse sur toutes les opportunités qui se présentent et qui rapportent un maximum de kruge, la monnaie locale de Kerch.

Et la dernière en date et qui fait beaucoup de bruit, c’est le jurda parem.

Une nouvelle drogue synthétique créée à partir de la fleur de jurda, une plante qui pousse à foison à Novyi Zem.

Cette drogue fait des ravages sur les Grishas, démultipliant leurs pouvoirs déjà très puissants mais rendant les fameux magiciens de Ravka totalement dépendants.

Si cette drogue se répand, elle pourrait faire des ravages et créer un précédent sans limite et les convoitises de personnes malhonnêtes. Or, ça tombe bien puisqu’à Ketterdam, la malhonnêteté court les rues sombres.

Et parmi ces personnes, il y a Jan Van Eck, un puissant et riche marchand. Ce dernier a vu la démonstration du parem sur les Grishas et y voit un marché très lucratif.

Mais afin d’en récupérer tous les bénéfices et n’être que le seul à posséder ce produit, il doit en obtenir la formule voire faire un partenariat avec celui qui l’a créé. Un scientifique de Shu Han, une province voisine au Sud de Ravka, Bo Yul-Bayur.

Or, ce dernier est détenu à Fjerda, dans la prison du Palais de Glace.

Fjerda n’est qu’autre que le pays où vivent, entre autres, les drüskelles. Ceux qu’on appelle les chasseurs de Grishas. On comprend mieux pourquoi ils détiennent le créateur du jurda parem. Il est hors de question que ceux pourquoi les drüskelles existent, voient leurs pouvoirs décupler, ce serait une hérésie.

Mais Van Eck veut le jurda et en inonder les Grishas de Ketterdam et pour cela, il va devoir faire appel au pire des voyous du Barrel. Même si d’autres seraient capables pour une telle mission et ils sont nombreux à Ketterdam, à avoir des états de services qui rendraient le plus commun des voleurs, jaloux.

Le pire d’entre tous, c’est Kaz Brekker, dit « Dirtyhands », car il porte des gants en cuir par tous les temps et ne supporte plus le contact direct, peau contre peau, même celui de ceux avec qui il est amené à collaborer.

Kaz sait comment fonctionne le Barrel, il y a grandi par la force des choses, et sait surtout à qui il peut faire confiance, mais sans plus évidemment.

Quand Van Eck lui propose le marché, Kaz ne peut s’empêcher de faire monter les enchères, car personne n’a réussi à s’introduire par effraction au Palais des Glaces. Donc il peut se permettre de demander l’impossible et le véreux, face à lui, a les moyens.

Une fois satisfait du marché conclu, Kaz sait déjà avec qui, il va relever ce défi mais garde en tête, que tout est possible dans le Barrel et cette idée ne va pas le quitter.

Ceux qui l’accompagneront à l’assaut de la forteresse impénétrable et fierté de Fjerdan ne sont qu’autres que ceux, avec qui Kaz travaille toujours.

Inej Ghafa, dit le Spectre car sa facilité à passer inaperçue et son agilité, permettent à notre voleur ambitieux de connaître tous les secrets du Barrel. Jesper Fahey, le tireur d’élite mais un trop flambeur, qui a réussi à cumuler des dettes de jeux astronomiques. Nina Zenik, une fondeuse de Ravka au charme redoutable et qui a un esprit guerrier affuté. Ses talents de Grisha sont ravageurs. Matthias Helvar, est un chasseur de sorcières assoiffé de vengeance et qui pourrait être un atout nécessaire, une fois à Fjerda.

Et la chance va sourire à tous ces audacieux, puisque Wylan Van Eck, le fugueur des beaux quartiers et fils du même Jan Van Eck, déboule par malchance au Crow Club de Kaz. Et le voyou va en profiter pour faire pression sur son père, afin qu’il honore sa part du contrat.

Le plan était parfait et calculé à la minute près, ou plutôt au coup près de l’Elderclock, la grande horloge du Palais des Glaces.

Mais alors qu’ils sont toujours à Ketterdam, ils tombent dans une embuscade tendue par la concurrence. Et de nombreux impondérables vont se mettre en travers de leur périple jusqu’à Fjerda et sa capitale, même si le plus compliqué reste à venir.

La bande de hors-la-loi va profiter de la confusion et de la présence d’une immense foule venue pour des célébrations, pour accéder au Palais des Glaces mais doivent encore parvenir jusqu’à l’endroit où est détenu le scientifique.

Impénétrable mais aussi bardé de pièges des plus inventifs, les Crows ne sont pas au bout de leurs surprises. Evidemment, ils devront affronter des gardes surarmés et surtout éviter de mourir sous les attaques de Grishas drogués au parem, et qui consolident ainsi la défense des Fjerdans.

Même Nina va être touchée par cette substance malsaine, et même prise au piège de l’addiction, elle reste redoutable et se découvre de nouveaux pouvoirs, qu’elle mettra à l’avantage de ses amis.

Certes Matthias est en terrain connu, or depuis sa trahison et sa désertion, les choses ont quelque peu changé au Palais des Glaces, et il n’est plus le bienvenu.

Cette affaire se transforme vite en mission suicide, et quand ils parviennent enfin à atteindre la prison du scientifique, les six voyous découvrent que c’est son fils qui s’y trouve. Kuwei Yul-Bayur, qui leur explique donc que son père est mort et qu’alors, c’est lui qui a été pris en otage et forcé de recréer la formule du jurda parem.

Que cela ne tienne, ils le ramèneront à Ketterdam et récupéreront les vingt millions de kruge négociés, parmi d’autres choses, par Kaz. La mission doit être conclue, peu importe le chaos laissé derrière eux et le sang maculant les pavés du bâtiment, soi-disant imprenable.

Va falloir revoir tout le protocole de sécurité, à mon avis !

Bien que blessés, drogués, enchaînés et même à l’article de la mort, les Crows parviennent à quitter le Palais des Glaces et Fjerda, et rentrent à Kerch avec leur précieux colis.

Forts de la réussite de la mission qui leur a été confié, Kaz se rend donc chez Van Eck pour obtenir son paiement, mais durant leur absence, d’autres marchés ont été conclus et cela ne va pas du tout plaire à Dirtyhands.

Ils se sont fait doubler.

Le besoin de vengeance que Kaz nourrit depuis son enfance va redoubler d’intensité car celui qui l’a trahi, est celui par qui tout a commencé lorsque petit, il a débarqué avec son frère ainé à Ketterdam : Pekka Rollins.

Pourchassés par tous ceux et celles qui jalousent les Crows mais aussi ceux que ces derniers ont arnaqués, Kaz et ses fidèles corbeaux vont se lancer dans une course effrénée pour leur survie, qui sera haletante et qui ouvre ainsi le début du tome 2.

Bien qu’il soit machiavélique, revanchard, sombre et cruel, le premier tome de cette duologie est un vrai bijou et totalement addictif, et auquel, je mets un coup de cœur.

Du premier mot au point final, on n’en perd pas une miette et l’alternance des points de vue donne plus de force et de structure au récit déjà puissant sans oublier la plume démentielle de Leigh Bardugo, qui m’a transporté au cœur de la pègre de Ketterdam et de la froideur de Fjerda.

Le fait que les Crows soient insérés dans l’adaptation télé de la série Netflix, Grisha, m’a permis de mieux comprendre et saisir l’essence de chaque personnage, qui dans le livre m’ont, chacun leur tour, offert des moments remplis de suspense mais aussi attachants.

Et pour conclure, les Six of Crows qui ne possèdent pas les pouvoirs des Grishas, ont le quelque chose supplémentaire, qui leur donne une place de choix dans mon cœur de lectrice et Kaz et Matthias se battent pour la première place.

Extrait :

« Tous avaient conscience qu’ils risquaient de ne plus jamais se revoir, que certains ne reviendraient pas de cette aventure en vie. Un flambeur, un prisonnier, un fils rebelle, une Grisha perdue, une Suli fantôme et un garçon du Barrel transformé en monstre.

Inej observa leur groupe improbable. Pieds nus, tremblant dans leurs habits de détenus, leurs traits éclairés par la lumière qui filtrait du dôme et adoucis par la brume.

Qu’est-ce qui les liait ? La cupidité ? Le désespoir ? L’idée que si l’un d’eux disparaissait ce soir, personne n’irait à sa recherche ? Le père et la mère d’Inej pleuraient peut-être encore leur fille perdue, mais si Inej mourait cette nuit, personne ne verserait la moindre larme pour celle qu’elle était devenue. Elle n’avait plus de famille. Rien que des partenaires auprès desquels elle se battait. Peut-être qu’elle devait se montrer reconnaissante pour ça aussi.

Ce fut elle qui prit la parole en premier.

-Pas de sanglots.

-Pas de tombeaux, répliquèrent les autres.

Même Matthias grommela les mots tous bas.

-Si l’un d’entre vous revient au bercail, assurez-vous que j’ai un cercueil ouvert, réclama Jesper tout en passant deux bobines de corde sur ses épaules. »

Vues : 45

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Grisha 3 – L’oiseau de feu – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué : Titre : L’oiseau de feu Auteur : Leigh Bardugo Série : …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :