Accueil / LITTÉRATURE / CHRONIQUES / Alexia Gaïa / Baby random, tome 1

Alexia Gaïa / Baby random, tome 1

#AlexiaGaïa #BabyRandom #CéliaFowell #RomanWeiss

Quelques infos sur le livre :

Baby Random

  • Auteur : Alexia Gaïa
  • Série : Baby Random
  • Genre : Romance
  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : New Romance
  • Publication : 06/09/2018
  • Edition : Numérique
  • Pages : 400
  • Prix : 5,99€
  • Rating : 
4 etoiles

L’imprévu pourrait être sa plus belle surprise ! 

Il est 10 h 30 quand son patron arrive au café dans lequel travaille Célia. Il lui fait un sourire et l’invite une fois de plus à dîner. Mais Max est Français, et la réputation des Français pour briser les cœurs n’est plus à faire… Quelle excuse va-t-elle pouvoir trouver pour l’éviter ? Et si elle mettait ses préjugés de côté, Célia ne serait-elle pas surprise ? Il est 11 h 05. Célia est debout derrière sa caisse. Il va arriver, elle le sait. Il vient tous les jours depuis un an, toujours à la même heure. Il ne dit pas bonjour, ne sourit pas, ne la regarde pas et commande toujours la même chose. Célia se maudit de n’être qu’une petite serveuse dans le décor de cet homme d’affaires. Pourquoi aurait-il envie de la regarder, après tout ? Et si le sort décidait de se mêler de la vie amoureuse de Célia Fowell et de tout renverser sur son passage telle une tornade dans un magasin de porcelaine ?

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Célia et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce roman en avant-première en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Je glisse mes bras dans son dos, sous sa veste. Il est plus musclé que je pensais et j’adore ça.

BABY RANDOM – ALEXIA GAÏA

Après avoir dévoré l’an passé la première duologie “Adopted Love” de l’auteur Alexia Gaïa, j’étais très curieuse de découvrir sa nouvelle série “Baby Random”, j’ai donc rapidement commencé ma lecture et j’ai apprécié celle-ci mais pas autant que celle de la première duologie.

Célia Fowell est une jeune femme de 22 ans qui travaille dans un coffee shop, ce qui la rend si particulière ? Elle est toujours en retard et s’attire les ennuis à chaque fois qu’elle fait quelque chose. C’est cette dernière particularité qui m’a fait fait rire à de nombreuses reprises mais j’ai tout de même fini par me dire que trop c’était trop !

Sa seule amie ? Mona Loonis, une vieille voisine âgée (+80) dont elle prend soin et qui le lui rend bien. J’ai énormément adoré leur relation amicale hors norme, elles ont toujours un moment l’une pour l’autre. Mona est une figure maternelle pour Célia, elle l’épaule, la conseille, la houspille si besoin…

#CéliaFowell #RomanWeiss

Depuis quelques temps, Célia craque pour un client qui vient régulièrement au café tous les jours à la même heure depuis plus d’un an. Lorsqu’elle le croise à une remise de prix à laquelle elle se rend pour rendre service à sa voisine, elle est loin de s’imaginer qu’il va chambouler sa vie entière, le temps d’une soirée. Max, le patron de Célia commencera également à se faire une place de choix auprès de la jeune femme. 

Célia est plus que souvent esseulée, désemparée face à ses galères, elle croule sous le poids de ses choix, mais ceux-ci ne sont pas toujours bons et justes, elle s’attire des ennuis …  auprès des deux hommes se montrant charmants, adulateurs, charitables, mais aussi tour à tour décourageants, arrogants et dédaigneux. 

J’essaie de ne rien laisser paraître, mais ça me coupe le souffle. Il pose ses lèvres sur les miennes et enchaîne plusieurs petits baisers doux, sans fougue.


BABY RANDOM – ALEXIA GAÏA

Une mention spéciale pour le personnage de Mona, je l’ai trouvé très rafraîchissant. C’est une adorable mamie qui n’a pas la langue dans sa poche et qui est attachante. On rêverait tous d’avoir une mamie semblable à ce personnage si coloré, au tempérament souvent impétueux et, en quelque sorte, une énigme pour ceux qui la connaissaient bien.

Ce premier opus de “Baby Random” m’a donné envie de découvrir la suite parce que je suis assez estomaquée par la fin, il faut dire que je ne m’y attendais pas, je pensais trouvé une autre tournure, alors je suis curieuse de voir où va nous emmener Alexia Gaïa.


Onze heures cinq sonnent quand Max me passe derrière en me pinçant les fesses en douce. Pas de Roman en vue. Je ne sais pas pourquoi je continue de vérifier. C’est le seul moment de la journée où je pense encore à lui. Je suis parvenue à limiter sa présence dans ma tête à ces quelques minutes, mais ça n’a pas été simple. Surtout que Mona le fait revenir sur le plateau régulièrement, que ce soit en plein milieu d’un épisode de New York Section criminelle, ou juste comme ça. Elle se demande ce qu’il devient, pourquoi il n’est plus venu hurler devant ma porte.
Une autre de ses interrogations régulières est de savoir pourquoi je passe mes soirées chez elle plutôt qu’avec Max. Max veut y aller doucement, mais là, on atteint carrément le rythme escargot, à mon sens.

Hits: 18

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Marie Vareille / Là ou tu iras, j’irai

#MarieVareille #LàOùTuIrasJIrai Quelques infos sur le livre : Là où tu iras, j’irai Auteur : Marie VareilleSérie : Genre : Littérature …

2 commentaires

  1. MarleneEloradana

    Je note, ton avis est sympa. Sur le blog, c’est Brigitte qui a reçu l’ebook. Son avis me convaincra peut-être aussi 🙂

  2. N’hésite pas, comme dit la fin m’a laissée complètement estomaquée, je ne m’y attendais pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :