Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Alexiane Thrill / Les MacCoy, tome 1 : L’Ogre et le Chardon

Alexiane Thrill / Les MacCoy, tome 1 : L’Ogre et le Chardon

Quelques infos sur le livre :

L’Ogre et le Chardon

  • Auteur : Alexiane Thill
  • Serie : Les MacCoy
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication : 13/ 06/ 2019
  • Edition : Poche
  • Pages : 615
  • Prix : 8,50€
  • Rating :  
6 étoiles

Riamh, m’eudail
À jamais, mon amour…

Et si les clans d’Écosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ?
Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir…

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Célia et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

J’ai pris connaissance de ce titre à sa sortie en numérique en avril 2018, mais je n’étais pas encore branchée Écosse à ce moment là, et j’ai donc zappé la proposition de partenariat.

Entre temps, j’ai découvert la série “Outlander” et je me suis prise de passion pour l’Écosse que j’avais visitée alors que j’étais au collège (il y a plus de 25 ans). Aussi quand j’ai eu l’occasion de découvrir une version imprimée de ce premier roman, je me suis dit : “Tente ta chance, au pire tu risques d’être déçue, mais c’est pas la mort !”

Et mon dieu, je regrette maintenant de n’avoir pas pris le temps de découvrir ce roman avant, car j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce premier opus. Il faut le noter, car vous savez en général que je peux compter sur les doigts les coups de coeur écrits par des auteurs français.

De dignité, je n’en ai plus. Depuis longtemps. Il ne me reste que la colère, que je sens poindre au creux de mon estomac.

L’ogre et le chardon – Alexiane Thill

Phèdre Duval est une jeune femme de vingt-quatre ans qui se rend en Écosse dans le cadre d’un programme d’échange étudiant. La jeune femme pense qu’en venant sur la terre de ses ancêtres, elle échappera au danger qui la menace en se trouvant au nez et à la barbe de son agresseur.

Alors qu’elle essaie de se faire la plus discrète possible, elle va se retrouver immergée en plein coeur de rivalités claniques, de luttes archaïques, malgré elle. Découvrant ainsi que les clans écossais qui existaient en grande partie jusqu’à l’époque de la sanglante bataille de Culloden en 1746, régentent encore le pays et s’opposent entre eux dans le plus grand des secrets.

Sa rencontre avec l’Ogre, Caleb MacCoy, va bouleverser sa vie. En recevant la protection de ce chef de clan, elle va non seulement avoir du mal à résister au charme de l’Ogre, mais elle va également en apprendre plus le monde traditionnel et phallocrate qu’elle vient de découvrir à Edimbourg.

#PhèdreDuval #CalebMacCoy

Phèdre Duval est une héroïne courageuse et vulnérable à la fois, comme je les aime, son passé fait d’elle une jeune femme meurtrie et craintive. Mais sa rencontre avec Caleb va révéler sa véritable personnalité. Derrière la pauvre victime, se cache une féroce adversaire, une rage de vaincre, qui la rend prête à se venger et à commencer une course folle pour survivre et trouver sa place.

Caleb MacCoy, possède tous les avantages du parfait héros, il est séduisant, ténébreux, charismatique et surtout terriblement sexy, mais ce n’est pas tout ce qui le caractérise. C’est un homme tourmenté, indécis, faire un choix entre ses désirs, ses obligations de chef de Clan, sa moralité et ses responsabilités est difficile pour lui car il est loyal envers les siens. Il est séduit par la jeune femme sous sa protection, mais les secrets trop lourds à porter qu’il cache sont susceptibles de blesser sa protégée.

L’auteure Alexiane Thill plonge son lecteur dans un monde authentiquement passionnant et captivant. J’avoue avoir parfois oubliée que l’histoire se déroule au XXIème siècle tellement les personnages sont attachés à une existence décatie et archaïque. L’auteur a néanmoins merveilleusement bien décrits les paysages écossais, j’ai eu l’impression de voyager pendant ma lecture. Alexiane Thill projette son lectorat au coeur des Highlands, des patries inapprivoisées et malgré tout remplies d’histoires et de légendes.

Je veux que l’on m’oublie. Ne pas exister. Être l’ombre des ombres.

L’OGRE ET LE CHARDON – ALEXIANE THILL

L’écriture est surprenante, incroyable et poignante, j’ai ressentie tout un tas de sensations. De la méfiance, de l’appréhension, de la confiance, du plaisir, de la tristesse, de l’amertume. Emportée par les protagonistes, j’ai enduré leurs souffrances, je me suis appropriée leurs suspicions, leur espoirs et leur afflictions. La plume d’ Alexiane Thill m’a conquise et je ne peux que vous promettre une lecture pleine d’ actions, d’aventures, de suspense et amour… Alors lancez-vous, si ce n’est pas encore fait !

Mon cœur s’arrête de battre quand je reconnais la voix de Caleb MacCoy. Je rouvre les paupières. L’Écossais aux yeux dorés s’avance sur la piste de danse, suivi d’un cortège d’hommes aussi baraqués que lui. Ma stupeur est à son comble. Ils affichent des regards féroces. Un autre groupe les suit, mené par une jolie rouquine aux cheveux nattés. À leur gauche, adossé contre l’encadrement d’une porte, un Viking – aucun autre mot ne me vient à l’esprit pour le décrire – observe l’attroupement, une cigarette éteinte entre ses lèvres pincées. Près de lui, cachée derrière son bras, se tient une adolescente timide tout aussi blonde, au petit nez retroussé parsemé de taches de rousseur.
Lachlan grogne entre ses dents et abaisse son fusil. J’expulse l’air que je retenais dans mes poumons depuis de longues secondes. Je me sens un peu rassurée, même si mon patron garde l’arme à feu entre ses mains, méfiant.
Bien qu’il tente de le masquer, Swinton a perdu de son assurance.
— Qui l’eût cru ? grogne-t-il. Les MacCoy, les Fraser…
Il se tourne vers Viking, un rictus aux lèvres.
— Et les MacKenzie.
Un train.
Un train qui me roule dessus.

Hits: 42

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Irish War – Amhéliie & Maryrhage

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : Irish War Auteur : Amhéliie & Maryrhage Série :  …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :