Home / Avis / Angéla Morelli / Les Parisiennes, tome 2 : La rencontre idéale (ou presque)

Angéla Morelli / Les Parisiennes, tome 2 : La rencontre idéale (ou presque)

Quelques infos sur le livre :

La rencontre idéale (ou presque)

  • Auteur : Angéla Morelli
  • Serie : Les Parisiennes
  • Genres : romance
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : &H
  • Publication: 22/03/2017
  • Edition: broché, poche
  • Pages : 295
  • Prix : 7,50€
  • Rating:  

Résumé :

Elle pensait être à l’abri de toute tentation… Elle se trompait doublement.

Un séjour détox. Voilà comment Louise envisage ses vacances dans la maison de campagne que lui a prêtée une amie  : air pur et nature devraient l’aider à se déconnecter de sa vie parisienne survoltée. Mais, surtout, c’est l’occasion parfaite de débuter sa période sans homme  ; au beau milieu de la Picardie, cela ne devrait pas être très compliqué de résister à la tentation. Du moins, c’est ce qu’elle pense avant de rencontrer Joffrey, son voisin apiculteur, et Arnaud, l’artisan chargé des travaux de la grange attenante. Deux hommes radicalement différents, mais qui ont un point commun  : le danger qu’ils représentent pour ses bonnes résolutions. Parviendra-t-elle à tenir sa promesse  ?

 

Avis de BimboStratus :

Je remercie Harlequin pour ce SP : toujours à la recherche d’une autrice française qui pourrait me faire aimer la romance classique, pour une fois je n’ai pas été déçue !

L’histoire est assez peu originale : une parisienne va se mettre au vert pendant un mois pour rendre service à l’amie d’une amie et en profite pour se faire une détox’ de sexe. Pas de chance pour elle, elle rencontre des hommes qui lui plaisent sur le chemin.

Bon, je passe rapidement sur tous les clichés : oui c’est une romance contemporaine classique, c’est hétérocentré, personne n’est vraiment laid, la fin est prévisible et on sait très rapidement avec qui elle va finir (enfin moi en tous cas y’en a un des deux que j’ai pas senti dès le début, donc je savais !). Mais Angéla Morelli a fait ça bien, voilà !

En premier lieu, les protagonistes sont intéressants. Louise, le personnage principal, est une quarantenaire (ça change déjà) avec des angoisses personnelles qui sont traitées doucement mais sûrement au fil du texte, comme des informations secondaires qui aident à mieux la comprendre. Les autres personnages ne sont pas en reste niveau casseroles et ont tous leurs petites complexités qui les rendent attachants. Purée, qu’est-ce que ça change du sempiternel « je suis une nana superficielle avec un caractère bien trempé et je tombe amoureuse du beau mec blindé de thune, arrogant et sarcastique, que je déteste ». J’ai trouvé de l’humilité dans ces pages et j’ai trouvé ça chouette, la fantaisie et le rêve c’est sympa, mais ici j’ai vraiment apprécié la vraisemblance des évènements.

Allez, évidemment on a toujours les petits « moi qui ai tellement de répartie habituellement » et « je suis féministe mais », et honnêtement je ne sais pas pourquoi les autrices de romance veulent absolument que leurs personnages se justifient d’être des femmes fortes, mais j’ai trouvé le décalage « réalité du personnage »-« espérances de l’auteur » moins prononcé que d’habitude (en plus on y a droit qu’une fois, pas plusieurs fois dans le livre). En clair, oui Louise a de la répartie et non elle ne fait rien qui soit complètement ahurissant d’un point de vue féministe. Good point.

Ensuite, le style de l’autrice est vraiment très sympa. C’est léger et fluide, l’écriture est diversifiée et j’ai vraiment eu un très bon moment de lecture ! Les discussions entre Louise et ses copines sont marrantes et les scènes romantiques sont réussies.

Petit bémol pour le principe : pas de passage à l’acte ! On reste chaste, mais franchement c’est un livre tellement plein de bonnes ondes que j’en ai pas voulu à l’autrice.

Sur la forme, quelques passages avec des répétitions (trois fois le même mot en 4 lignes c’est surprenant…) et quelques fautes par-ci par-là, mais rien de dramatique (je dis ça mais ça m’a quand même pourri ma lecture deux fois – moi, psychorigide ? Noooon).

En bref, je vous le recommande et j’espère que les autres de la série seront aussi bons, parce que je compte bien les lire !

 

Extrait :

— Rhaaaa, mais c’est pas vrai !

Louise freina brutalement puis frappa des deux mains le volant dans un geste qui ne manquait pas d’énergie. La voiture fit une embardée et se déporta sur la droite. Les pneus dérapèrent sur le bord gravillonné de la petite route de campagne avant de s’immobiliser à quelques centimètres du fossé.

— Putain de bordel de merde ! s’écria-t-elle, les mains légèrement tremblantes. Calme-toi, calme-toi, s’ordonna-t-elle à haute voix. Si tu meurs ici, personne ne retrouvera ton corps avant des mois et tu finiras dévorée par les vaches.

Elle inspira profondément comme Miguel, son prof de yoga, le lui avait appris et tenta de retrouver son énergie positive. Après cinq respirations, elle dut se rendre à l’évidence : sa positivité s’était fait la malle avec son sens de l’orientation.

Pourquoi, mais pourquoi n’avait-elle pas exigé une voiture de location équipée d’un GPS ? Et pourquoi diable avait-elle fait confiance à Emilie ? Le plan qu’elle lui avait donné était complètement fantaisiste ! D’ailleurs, c’était à cause d’elle que tout ce cauchemar avait commencé. Elle soupira en se souvenant de la conversation qui avait marqué le début de ce cauchemar.

About BimboStratus

Rôliste passionnée, j'adore l'amour et le sexe. Féministe attentionnée, j'aime les nuages et les étoiles. Et les livres dans tous ça ? C'est surfait, mais y'en a des biens. Suivez mon regard.

Check Also

K. Bromberg / Driven, tome 8 : Down Shift

Quelques infos sur le livre : Down Shift Auteur : K. Bromberg Serie : Driven Genres : Romance, Contemporain …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :