Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Anna Prémoli / Voisins, amis et rien de plus

Anna Prémoli / Voisins, amis et rien de plus

Quelques infos sur le livre :

Voisins, amis et rien de plus

  • Auteur : Anna Prémoli
  • Série :
  • Genre :  Comédie romantique
  • Editeur : J’ai lu
  • Collection : LJ
  • Publication : 05/06/2019
  • Edition : Semi-Poche
  • Pages : 316
  • Prix : 13,90€
  • Rating : 
6 étoiles

Julie Morgan a quarante ans et vit à New York, où elle écrit des romances historiques. Échaudée par ses déboires amoureux, elle assume parfaitement dit-elle, son célibat et a organisé sa vie autour de la rédaction des chapitres de ses livres, des coups de fil à sa mère et des sorties avec son cercle d amies. Lorsque Terrence Graham, le jeune rockeur à succès, s installe dans l’appartement au-dessus du sien, sa routine en prend un coup. Comment envisager la cohabitation ? La guerre ou le compromis ? Elle écrit, il chante. Trouveront-ils le bon tempo ? Avec Voisins, amis et rien de plus, Anna Premoli nous entraîne dans une comédie alerte et rythmée dont elle a le secret.

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

J’ai bien aimé le résumé dès que je l’ai lu, une différence d’âge est assez rare en romance quand c’est la femme la plus âgée. Donc je me suis dit « pourquoi pas ? » Et je ne regrette pas d’avoir demandé ce SP parce que je l’ai lu en moins de trois jours.

C’est un coup de cœur, mais avec bémol, j’ai hésité entre un très gros 5 ou un 6 avec nuance, et j’ai finalement tranché pour la note maximale pour la rapidité de lecture et les quelques fous rires que j’ai eus.

En premier on peut souligner un contexte quand même assez original. J’avais déjà lu des romans avec des héroïnes auteures de romance, des rocks star, pas les deux ensemble. La question centrale de la différence d’âge arrive très vite et est traitée très souvent avec beaucoup d’humour voir de réalisme, et ce jusqu’à la fin, l’auteure ne fait pas semblant d’un coup de rajeunir son perso féminin et on sent bien que c’est un point qui reste très compliqué dans notre société beaucoup pointé du doigt. À mon sens, à raison, malheureusement.

Il y a beaucoup d’humour, une romance qui s’installe en douceur qui passe par l’amitié, le rapprochement beaucoup de moments de complicité et j’adore ce genre de romances. Donc vraiment au top.

Quelques caricatures, genre la copine auteure de romance érotique qui en rajoute toujours pas une couche, mais 10 !! L’héroïne du roman, pourtant ultra attachante et avec pas mal de sens de la répartie (les 3/4 de mes sourires ou vrai fou rires sont de son fait ), va quelques fois sortir de gros clichés. Le pire moment pour moi étant une scène (très classique) avec un héros qui est supposé être gay, mais dont on répète dix fois en quelques pages à quel point c’est peu crédible vu sa virilité. J’avoue avoir BEAUCOUP tiqué. Sérieusement, en 2018, date d’écriture du livre ça n’a choqué personne ?! Dommage, mais bon ça reste anecdotique ou « cliché » parce qu’on ne les évite pas tous. Même si on peut reconnaître à Anna Premoli une manière à la fois personnelle et originale pour gérer quelques scènes trop classiques (la mère lourdingue, la fameuse scène “il est gay” (PAS DU TOUT) ou les obligatoires scènes de discussions entre filles autour d’un cocktail qui émaille toute comédie romantique depuis SEX IN THE CITY)

Ceci dit, il y a une bonne ambiance, on sourit beaucoup. Quelques personnages secondaires viennent se greffer, comme la vieille voisine acariâtre qu’on prend vite en affection. Le point fort pour moi en dehors de l’héroïne très honnête, qui n’a pas la langue dans sa poche ou du genre à tomber en pâmoison toutes les deux pages, c’est clairement le héros ! J’ai dû lire au moins dix à vingt livres avec un héros rockeur. Des fois pas bad boy des fois à l’extrême, genre cliché torturé. J’ai lu des rockeurs plus doux, plus rêveurs… mais peu avec tant d’humour, et qui nous évite certains lieux communs de la « rock star » – débandade d’alcool, de drogue et ce genre de trucs. J’ai trouvé les autres membres du groupe totalement absent à tout niveau et ça m’a fait bizarre, on dirait que le héros est finalement chanteur solo et non membre d’un groupe. Ça aurait pu amener de nombreuses situations sympas, dommage.

Petit bémol aussi, la manière dont l’héroïne s’entête contre toute raison avec une obstination hors du commun à ne pas comprendre, ne pas interpréter, ne rien voir de chez rien… quand c’est très lourdement explicite. Au départ c’est amusant, à un moment donné ça devient lassant. Le reste de l’intrigue reste enlevée et on attend juste qu’elle se prenne un bon « coup de pied aux fesses » (dans ses préjugés ou sa position d’autruche, rien de plus violent !) pour que ça bouge. Des scènes too much aussi ou le héros fonce tellement tête baissée et telllllllllllement loin que ça faisait trop pour moi j’étais un peu avec les yeux écarquillés en mode… non ? Quand même pas ?! Mais bon le romantisme est propre à chacun ça sera peut-être juste parfait pour d’autres.

J’aurais aussi aimé voir plus ce qu’il allait advenir de ce couple improbable finalement, plus que la mise ensemble c’est l’après qui m’aurait bien plu, mais l’auteure a préféré laissé au lecteur le soin de s’imaginer l’histoire et sa suite.

Voilà, donc si on aime les rocks star un peu hors du commun, les héroïnes pas trop godiche, jeune première innocente – je pense très fort à un énorme succès qui est la parfaite antithèse de ce roman, mais je ne vais pas le nommer – attendant, haletante, de caresser une rivière de tatouages, ce livre pourrait vous plaire. Il n’est pas parfait – si ça peut, j’ai des comédies romantiques où je ne changerais rien tant je les ai aimées telles quelles sont – mais il est assez atypique pour éviter toute lassitude ou impression de « mille fois lues ». À mon goût en tout cas.

Petite parenthèse, visiblement Anna Premoli déteste Trump et ne se gêne pas pour le bâcher ou bâcher son gouvernement une dizaine de fois dans son roman, petit + que perso j’ai bien aimé !


Le duc lui saisit la main. Le souffle lui manqua. Ils portaient l’un et l’autre des gants, mais certains contacts se jouent de l’obstacle de l’étoffe. Une onde de chaleur se propagea le long de son bras… Lady Eleonor s’empourpra, elle qui se targuait de rester toujours maîtresse de la situation. Comme si cela ne suffisait pas, le duc continuait à la regarder. Non : il regardait sa bouche. Il caressait des yeux ses lèvres… À cet instant, Lady Eleonor, qui se considérait comme la débutante la plus sensée qui soit, comprit qu’elle était comme les autres, à la fin des fins. Ou pire qu’elles, peut-être – les autres savaient attendre un baiser sans bouger. Elle bataillait contre la tentation folle de se hisser sur la pointe des pieds pour moucher cet arrogant d’un baiser ravageur. Déjà son corps oscillait vers lui, presque contre sa volonté. Sa main libre se posa sur la veste impeccable du duc, ses lèvres s’entrou… Bam ! Bam ! Boum ! Bam ! Au secours ! Mais qu’est-ce qui se passe là-haut ! J’en abandonne mon clavier et jure comme un charretier. Être interrompue comme ça, au moment crucial où Lady Eleonor va recevoir son premier baiser, ça ne 11 va pas le faire ! Les premiers baisers ne sont pas à prendre à la légère, ils exigent de moi une concentration maximale. Je tends l’oreille. Silence. On dirait bien que le calme est revenu. Du coup, mon sourire aussi. Bien ! J’inspire à fond, je pose de nouveau les doigts sur le clavier, prête à reprendre… Sauf que le bombardement recommence de plus belle au-dessus de ma tête. Baaam ! Bam ! C’est une blague ? Puisque quelqu’un a décidé de pourrir ma quiétude matinale avec ce boucan inhabituel, je vais devoir planter Lady Eleonor qui patientera encore un peu avant de goûter à son baiser de rebelle.

Hits: 69

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

Sally Thorne / Drague interdite

Quelques infos sur le livre : Drague interdite Auteur : Sally ThorneSerie : Genres : Comédie romantiqueEditeur : HarlequinCollection : &HPublication: 04/ …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :