Accueil / LITTÉRATURE / CHRONIQUES / Erin Watt / Les héritiers, tome 1 : La Princesse de papier

Erin Watt / Les héritiers, tome 1 : La Princesse de papier

Quelques infos sur le livre :

La princesse de papier

  • Auteur : Erin Watt
  • Serie : Les héritiers
  • Genres : Romance et littérature sentimentale
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 04/ 01/ 2018
  • Edition: Broché
  • Pages : 470
  • Prix : 17€
  • Rating:   

 

Résumé :

Une nouvelle vie.
Pour le meilleur ou pour le pire ?

​Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…
Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort…

Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.

Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Yoann, Magali et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance. 

J’étais très intriguée par ce roman quand il est arrivé chez moi il y a quelques jours, le plus surprenant c’était de découvrir qu’en fait Erin Watt est le pseudos de deux auteurs à succès, j’ai donc fait ma stalkeuse et j’ai étudié la chose sous toutes les coutures en m’abonnant au groupe facebook des auteurs ainsi qu’en suivi leur compte instagram et bingo j’ai découvert une photo des deux auteurs et j’ai été ravie de découvrir que derrière l’un des deux se cache en fait Elle Kennedy (l’auteur de la série « Off-campus » dont je suis complètement fan), l’autre auteur est Jen Frederick (une auteur que je ne connais pas, et j’espère qu’elle sera traduite à l’occasion).

J’ai donc entamé ma lecture de cette nouvelle série publiée chez Hugo&Cie pour 2018. Je peux d’ores et déjà vous dire que c’est une série à suivre, ce premier opus est totalement addictif et j’ai vraiment eu du mal à le poser j’ai entrepris ma lecture hier vers 17h et à 2h du matin j’étais toujours et encore entrain de lire dans mon lit avec mon mari qui ronflait à côté de moi, mais malheureusement j’ai commencé à éprouvé de la fatigue et j’ai déposé le livre avant de le retrouver ce matin à 8h30 et de le finir 2h plus tard. J’ai avalé les pages à une vitesse phénoménale, ça ne m’était pas arrivé depuis un sacré moment. Dépendante moi ? Nooooooooooonnn !! Même pas en rêve. J’ai juste eu un sacré coup de coeur pour Ella.

Ella Harper est un sacré personnage, je suis admirative de sa détermination, son courage et sa force de caractère. Elle a 17 ans et à vu plus de choses qu’une fille de son âge devrait avoir vu mais ça ne l’a rendu que plus forte, elle est fougueuse mais douce aussi, elle est indépendante, elle ne montre pas sa faiblesse, même dans les moments difficiles, elle attend que ça passe ou elle riposte sans penser aux conséquences.

Ella n’a pas eu la vie facile, elle n’a jamais connu son père qui n’a été qu’un des nombreux hommes de passage dans la vie de sa mère. Elle n’a cessé de bouger d’un endroit à un autre durant toute son enfance à chaque fois que sa mère perdait son emploi de strip-teaseuse ou lorsque cela se passait mal avec un de ses petit-amis du moment. Lorsque sa mère tombe malade, Ella n’a que quinze ans, elle se démène pour pouvoir payer les soins médicaux et offrir à sa mère un soulagement de la douleur. Mais comme tout à une fin, Ella va se retrouver seule jusqu’au jour où Callum Royal débarque dans sa vie et lui offre tout ce qu’elle a toujours souhaité.

Quand Callum Royal est apparu dans le livre, je ne savais pas trop quoi penser de lui, il débarque comme un preux chevalier pour sauver la princesse de sa misérable vie ? J’étais partie dans des délires complètement absurdes en me disant non il n’a pas osé, elle a 17 ans et lui 42 ans, c’est dégueulasse merde. Et voilà qu’on rencontre les enfants Royal, alors comme j’étais partie dans un truc très trash, j’imaginais des enfants en bas âge et pas des ados bourrés d’hormones. Je vous le dis j’étais complètement à côté de la plaque au début du livre. Toujours est-il que Callum est un personnage très attachant qu’on découvre au fil de la lecture, il est un homme qui a tout perdu, que ses fils ne comprennent pas. Les fils Royal sont des salauds en puissance, ils profitent de la faiblesse de leur père, faisant tout leurs possibles pour rendre la vie difficile à Ella, mais les apparences sont trompeuses et alors qu’elle commence enfin à se sentir à sa place, tout bascule.

Pleins de petites choses se passent, je pense que la famille Royal doit cacher de sacrés squelettes dans ses placards. Tous les fils Royal sont différents les uns des autres, d’Easton à Gidéon, de Sawyer à Sebastian, ils sont tous intrigants à leur manière, mais Reed est celui que j’ai le plus de mal à comprendre. Reed Royal est le meneur du groupe, il est la star incontesté du lycée, s’il décide de quelque chose tout sera fait selon son choix, il est distant, son coeur est impénétrable pourquoi ? que cache-t-il ?

Mais surtout, putain de merde, c’est quoi cette fin ? POURQUOIIIIIIIIIIIIII ???? Février me semble encore trop loin pour attendre de découvrir la suite.

 

Extrait :

— Arrête de pleurer, murmure-t-il.
— Arrête de me dire ce que je dois faire, je hoquette.
Il finit par se taire et je suis parvenue à retrouver mon calme quand nous arrivons au portail et que nous pénétrons le parc.
Est-ce que j’ai vraiment dit que je n’avais pas honte ? Ce n’est pas vrai du tout. Et je suis mortifiée d’avoir pleuré pendant cinq bonnes minutes devant Reed Royal.
— Tu as fini ? me demande-t-il lorsqu’il se gare et coupe le moteur.
— Va te faire foutre, je réponds d’un air las.
— Je veux que tu arrêtes de bosser dans cette putain de boulangerie.
— Je veux que Jordan découvre subitement qu’elle a du coeur. Mais on n’obtient pas toujours ce qu’on veut, pas vrai ?
Il fait un petit bruite en signe de frustration.
— Callum ne va pas aimer.
— Oh mon Dieu ! Tu changes les règles en permanence. Ne m’approche pas, Ella. Monte dans la voiture, Ella. Ne saigne pas mon père à blanc, Ella. Je ne sais pas ce que tu veux de moi.
— Nous sommes tous les deux dans le même cas, dit-il sombrement.
Je ne veux même pas répondre à ça. Alors j’ouvre la portière et je descends. Ça me titille, je me dis que je peux peut-être encore sauver la face et je me retourne brusquement vers lui.
— Oh, et au fait Reed, ne te sers plus de moi pour éviter une de tes ex.
— Elle n’est pas une de mes ex, hurle-t-il.
Je ne devrais pas trouver ça tellement jouissif, mais pourtant, c’est le cas.

 

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Sarah Morgan / From New York with love, tome 2 : Un été dans les Hamptons

#SarahMorgan  #SethCarlyle #FromNewYorkWithLove #UnEteDansLesHamptons  Quelques infos sur le livre : Un été dans les Hamptons Auteur …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :