Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Estelle Vagner / Kayla Marchal, tome 1 & 2

Estelle Vagner / Kayla Marchal, tome 1 & 2

Quelques infos sur le livre :

L’Exil & L’Ascension

  • Auteur : Estelle Vagner
  • Série : Kayla Marchal
  • Genre : Urban Fantasy
  • Editeur : J’ai lu
  • Collection :  J’ai lu
  • Publication : 27/02/2019 et 22/05/2019
  • Edition : Poche
  • Pages : 380
  • Prix : 7,60€
  • Rating : 
5 étoiles

Tome 1 :

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale ! Motif de honte pour sa famille, Kayla Marchai, petite-fille de l’alpha, est considérée comme lé maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied en dehors du territoire. Alors qu’elle goûte enfin à la liberté et s’adapte à une nouvelle vie, les ennuis pointent à nouveau le bout de leur nez. Déjà trahie une fois par son clan d’origine, pourra-t-elle se fier à quelqu’un ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jérémiah, l’irrésistible humain ? Seul le karma en décidera ― un karma déterminé à se moquer d’elle et à faire ressurgir certains fantômes du passé…

Tome 2 :

Après avoir sauvé sa meute de justesse, Kayla est en fuite afin d’échapper à ceux qui convoitent son pouvoir. Réfugiée chez les polymorphes, qui subsistent dans le plus grand secret, elle y découvre leurs capacités, leurs coutumes, leur organisation… mais aussi leurs ennemis. Alors que la jeune femme pensait compter sur l’appui de Max, le renard est en mission jusqu’à nouvel ordre, ce qui ne facilite pas son intégration ni la quête de ses origines. À la croisée des chemins, Kayla devra pourtant accepter de se laisser guider par les voix de son passé pour ne pas en reproduire les erreurs et, peut-être, réaliser l’impensable : accomplir son destin et trouver enfin sa place.

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu d’urban, j’ai eu un peu de mal à reprendre mes marques mais comme j’ai lu les romans à la suite, ça me semblait plus logique de faire une double chronique – bien que le tome 3 ne soit pas encore lu et complète l’histoire.

On peut déjà noter que la série a été citée à un prestigieux prix (imaginales des lycéens) ce qui est quand même une sacrée distinction. À l’origine publiée chez Le Chat Noir, elle est ressortie en poche chez j’ai lu cette année.

Les toutes premières scènes m’ont donné une petite impression de « cliché », j’ai eu un peu peur mais l’originalité de l’histoire s’est dégagée ensuite. J’ai directement pensé à Buffy ou ce genre d’héroïne un peu bad ass, mais en même temps pas totalement vu qu’on est dans des univers de morphes, de meutes… ce qui est assez annexe dans des univers comme Buffy – peut-être le côté blonde ? Un certain sens de la répartie ? 

Je ne vais pas résumer les deux tomes : ça ferait une chronique affreusement longue ! Je peux cependant dire que le rythme est très soutenu et c’est un point fort, quand je parlais de série télé, il y a un peu de ce côté on découvre l’histoire de Kayla petit à petit et ses pensées, mais cela se fait au court du récit sans introspection lourdingue. Si j’ai regretté quelques…je ne sais pas trop le mot ? Lieux communs dans des descriptions d’un personnage ou d’une situation des expressions déjà trop lu, le roman n’est pas pour autant un fac-similé d’autres urban, pour le fond, il y a un vrai univers complexe hyper sympa.

L’un des points forts aussi, pour moi, est bien sûr Kayla. Elle a un gros caractère, elle s’affirme même quand elle fait preuve d’un peu d’innocence – elle n’a que dix-huit ans – et fait preuve d’erreur de jugement. 

Il y a un côté addictif à la série, moi qui ne suis franchement pas plus que ça « morphe »là on entre dans ce petit univers aux codes précis et bien travaillés et on apprécie de voir que l’auteure a tellement travaillé le back-ground, la cohérence de son monde…. J’y reviens, comme dans une série télé, j’ai eu l’impression que ça bougeait beaucoup, qu’on me permettait de découvrir Kayla par strate, puis son univers, puis les protagonistes autour… et c’est comme les séries : on y revient, on fait défiler les pages. Addictif, donc, je me répète !

Si au départ j’ai trouvé la pauvre Kayla se faisait parachuter un peu rudement par le patriarche, on l’a voit tellement évoluer jusqu’à la fin du deux que c’est ce qui fait une des forces de cette série. L’importance du passé de Kayla, lié à sa mère, à tous les secrets qui la concerne, franchement c’est hyper intriguant. 

J’ai hâte de voir le 3 sortir pour retrouver Kayla et son petit univers, la plume de l’auteur est très fluide et travaillée, c’est visuel, rien n’est difficile à imaginer et plutôt progressif. Tout n’est pas parfait, si j’ai trouvé le tout cohérent, peut-être parce que je ne suis pas totalement fan de « morphes » il y a quand même des espèces de poncifs du genre avec lesquels l’auteure travaille pour se les approprier mais si vous aimez l’urban fantasy, cette série vaut de faire un petit détour pour la découvrir.


Voilà plus de deux heures que je roule droit devant moi, sans savoir où aller. Mais je m’en moque. Tout ce que je désire, c’est m’éloigner le plus vite possible de la meute et de mes montagnes. Bref, de tout ce que j’ai toujours connu. La douleur qui me broyait la poitrine quand Grand-père m’a mise à la porte de chez lui a disparu. Ça peut être une bonne chose, au premier abord, cependant le vide qui l’a remplacée m’inquiète bien plus. En tant que morphe, tout est amplifié : colère, faim, protection, survie, reproduction… Rien de bien compliqué là-dedans, toutefois, c’est toujours intense. Alors que là, rien. Que dalle. En temps normal, je me donne beaucoup de mal pour contrôler mon instinct animal mais, pour le coup, j’aimerais bien qu’il revienne. Tout serait mieux que ce néant.

Hits: 33

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

Rendez-vous avec ma star – Alexandra Lanoix

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : Rendez-vous avec ma star (version intégrale) Auteur : Alexandra …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :