Home / Avis / Kim Karr / The Connections, tome 1 : Connected

Kim Karr / The Connections, tome 1 : Connected

Quelques infos sur le livre :

Connected

  • Auteur : Kim Karr
  • Serie : The Connections
  • Genres : Romance contemporaine
  • Editeur : City Editions
  • Collection : Eden
  • Publication: 01/ 06/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 400
  • Prix : 12,99€
  • Rating:  

 Résumé :

Lors d’un concert de rock, Dahlia tombe sous le charme d’un bad boy très séduisant. Ils s’embrassent fougueusement, puis Dahlia s’enfuit, fidèle à son petit ami Ben, le garçon qu’elle aime plus que tout.

Mais, deux ans plus tard, Ben est assassiné dans une bagarre. Dahlia se retrouve seule, complètement détruite, paralysée par cette tragédie. Jusqu’à ce que le magazine où elle travaille lui demande d’aller interviewer une jeune rock star.

River Wilde est devenu le chanteur d’un groupe ultra tendance. Il n’a jamais oublié le baiser qu’il a échangé avec Dahlia deux ans plus tôt… Mais la jeune femme est-elle prête à aimer à nouveau ? Avec un passé aussi douloureux, Dahlia et River peuvent-ils avoir un avenir ?

Peut-on réellement tomber amoureux deux fois dans une vie ?…

 

Avis de Anne_B :

Une histoire avec en arrière-fond la musique, c’est cela qui m’a d’abord attirée et ensuite le fait de voir que ça ne serait pas un énième triangle amoureux étant donné que le fiancé de Dahlia, Ben, disparaît très vite au départ du livre. Malgré tout, il n’en est pas moins très présent car la jeune femme a du mal à surmonter son deuil et pense constamment à lui.

Connected se présente comme une espèce de journal où l’action se situe à plusieurs dates différentes. Un journal intime où sont décrites les pensées de Dahlia puisque c’est son point de vue que l’on suit au fil des pages – enfin du moins jusqu’à la presque fin, où sans qu’on sache trop pourquoi sur le moment, l’histoire est vue par River. J’avoue que ce changement soudain m’a un peu étonnée. Mais qu’ensuite, il m’a franchement ravie. J’ai été soulagée de ne plus être dans les questionnements constants de Dahlia qui commençaient à sérieusement me lasser, vu la façon dont ils se traînaient en longueur.
En effet, les longs paragraphes où s’expriment les pensées de Dalhia alourdissent le récit et ce n’est pas les quelques phrases de dialogues disséminées entre eux qui aident à l’intérêt. J’ai eu tendance aussi à perdre le fil de l’histoire à cause de ces bla-bla intimes.

Le POV de River aura eu au moins le mérite d’être beaucoup moins chouineur et plus dynamique avec nettement plus de dialogues, une chose qui m’avait manquée jusqu’alors. Et puis il est beaucoup moins mièvre que celui de Dahlia.

Un mauvais point aussi pour le non-usage du préservatif sur le coup de la passion. Je déteste le mauvais message transmis par ce genre de comportement et l’insouciance dont font preuve les deux amoureux.

Mon intérêt n’a été relancé qu’au moment de l’épilogue qui est pour le moins étonnant. Du coup, certaines questions que je m’étais posées et dont je désespérais avoir une réponse, trouvent là leurs explications. Par contre, vu l’ennui ressenti tout le long de Connected et le total manque d’émotions que j’ai éprouvé, j’en suis encore à me demander si je lirai la suite, et ce malgré le regain d’intérêt de la fin du récit.

 

Extrait :

‒ Mince, on n’a pas utilisé de préservatif.

Perdue dans mon monde onirique de plaisir, je n’ai pas réalisé non plus, mais je le rassure aussitôt :

‒ C’est bon. Je prends la pilule.

Les mains appuyées contre le mur de chaque côté de ma tête, il pose son front sur le mien. Pendant que nous essayons tous les deux de stabiliser notre respiration, il attrape mon menton et dit :

‒ Je n’ai jamais couché avec quelqu’un sans préservatif.

Il dessine une croix sur son cœur.

‒ Je suis clean. Promis.

J’acquiesce et l’embrasse, ne voulant pas parler des autres femmes avec qui il a été. Je me contente de dire :

‒ River, c’était incroyable.

Avec un petit sourire, il lance :

‒ Tu pourrais répéter ça !

Il remonte ma culotte déchirée et mon jean avant que je ne le reboutonne et qu’il ferme le sien.

Une fois que nous avons tous les deux retrouvé nos esprits, il enlace ma taille et se serre contre moi.

Front contre front, il se met à danser lentement. Nous bougeons ensemble dans la nuit. Mon environnement prend soudain vie et je vois la beauté qui m’entoure.

Avec les lumières éblouissantes en bas et les étoiles au-dessus de nos têtes, River me fait tourner autour de la terrasse en chantant l’une de mes chansons préférées : «Addicted» de Saving Abe.

About Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Check Also

Simona Ahrnstedt / Une nuit rien qu’une seule

Quelques infos sur le livre : Une nuit rien qu’une seule Auteur : Simona Ahrnstedt Serie :  …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :