Christmas Actually – Joanna Bolouri

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Christmas Actually

Auteur : Joanna Bolouri

Série : 

Genres : Romance – Comédie Romantique

Editeur : Editions Hauteville

Collection : 

Publication : Le 18 Novembre 2020

Edition : Broché

Pages : 380 pages

Prix : 18,50€

Rating : 

Résumé du livre :

Pour lui, elle est parfaite !

Mais elle sort avec son meilleur ami…

Quelques jours avant les fêtes de fin d’année, Nick perd son prestigieux emploi dans un cabinet d’avocats et se voit contraint d’accepter un travail de Père Noël.

Il rencontre alors Alfie, un adorable petit garçon de cinq ans, qui souhaite pour Noël que sa mère, Sarah, soit de nouveau heureuse et cesse de pleurer son mari disparu trois ans auparavant.
Attendri, Nick décide d’organiser un rendez-vous entre Sarah et son meilleur ami qui est célibataire, Matt.

Mais alors que Sarah et Alfie prennent une place de plus en plus importante dans la vie de Nick, celui-ci se rend vite compte que le bonheur naissant de Sarah et de Matt pourrait bien lui briser le cœur…

Votre avis :

Avant de débuter mon avis et de partager avec vous, mes ressentis concernant ma lecture de Christmas Actually écrit par Joanna Bolouri, je tiens à remercier Stéphanie et les Editions Hauteville de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Ce qui m’a plu lorsque j’ai demandé ce SP était la jolie couverture qui n’est pas sans rappeler la scène culte de Mark et ses panneaux dans le film Love Actually, et bien évidemment que Noël soit la toile de fond du nouveau roman de l’auteure.

J’ai déjà lu de Joanna Bolouri, Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire, et que j’avais adoré. Alors, je voyais déjà qu’avec Christmas Actually, j’allais passer un bon moment de lecture, surtout si de nombreuses références sur le film de Richard Curtis allaient y être suggérées, qu’il y ait de l’amour et de la romance, et des baisers sous la neige.

Ainsi quand Nick contraint d’endosser le rôle du Père Noël dans une galerie d’un centre commercial de Londres – ce dernier a perdu son emploi prestigieux dans un cabinet d’avocats peu de temps avant les fêtes de fin d’année, il était loin de se douter que se grimer en ce personnage adoré… ou pas par les jeunes enfants, allait bouleverser sa vie de façon radicale.

Certes, ce n’est pas le job de ses rêves, lui qui aspire à tout prix de retourner dans les hautes sphères du droit et des affaires civiles, mais cela lui permet de vivre et de garder les pieds sur Terre.

C’est l’affluence devant la maison où il sévit durant des heures à tâcher de satisfaire les demandes farfelues, irréalisables et autres souhaits que lui annoncent tous ces gamins qui prennent place sur ses genoux. Certains mêmes essayent de resquiller voire de passer à plusieurs reprises, des fois que leurs souhaits deviennent réalité la veille ou le matin de Noël.
Mais Nick, malgré qu’il exècre le rôle qui joue, après tout il ment à tous les enfants émerveillés de voir le Père Noël en chair et en os, se prend au jeu et après tout, il est payé pour cela.

Alors qu’il était sur le point de fermer la maison du Père Noël pour la soirée, débarque devant lui Alfie, un adorable petit garçon de cinq ans et qui souhaite que pour ce Noël-ci, sa maman Sarah connaisse à nouveau le bonheur et soit heureuse.

Surpris par la requête peu ordinaire de cet enfant, Nick est touché car en général à l’âge d’Alfie, on veut des voitures, des jeux de construction et encore plus de jouets sophistiqués.

Une fois sa demande faite, Alfie est rejoint par sa mère, qui travaille comme barista dans le centre commercial et dont le petit garçon avait échappé à sa surveillance.

Le Père Noël mais surtout l’homme dessous le costume, est troublé par Sarah et encore sonné par le souhait du petit garçon, entreprend de discuter avec la jeune mère célibataire.

Mais Nick, et afin de réaliser le vœu d’Alfie, a une idée derrière la tête : jouer les entremetteurs de Noël et présenter Sarah à son meilleur ami et colocataire, Matt.

Or bien rapidement, et surtout lorsque Sarah et Matt commencent à se fréquenter et que leur relation naissante grandit sous ses yeux, Nick se rend compte de l’erreur monumentale qu’il a commise.

Sarah lui plait énormément voire trop et c’est lui qui devrait être à ses côtés, à la place de Matt.

Mais ne voulant rien gâcher, il se contente d’être l’ami de Sarah, bien qu’ils passent beaucoup de temps ensemble et de soutenir son colocataire. Nick a quand même le cœur brisé de voir Sarah et Matt si heureux.

Pour lui, elle est bien loin la magie de Noël et son évidence. Parce que sa propre magie se définit par Sarah désormais.

Cette situation n’est pas sans vous rappeler le film, Love Actually, où l’on voit Mark, joué par Andrew Lincoln, qui est amoureux secrètement de Juliet, la femme de son meilleur ami, Peter.

Et qui, quand il veut réellement lui avouer ses sentiments, le fait au travers de messages écrits sur des panneaux qu’il fait défiler sous les yeux de la jeune femme.

Nick a essayé de s’éloigner pour éviter de tout gâcher et peut-être d’estomper tout ce qu’il ressent pour Sarah mais aussi pour Alfie. Mais rien n’y fait. Matt a évidemment compris que son ami avait des vues et des sentiments pour sa petite-amie.

Les deux amis se disputent, en viennent aux mains… Un couple se déchire et une amitié de plusieurs années est mise à mal.

Au travers des pages, qui défilent au rythme des mois narrés, nous voyons les choses évoluer, eux s’éloigner pour mieux se retrouver un jour où Nick s’offre à Sarah avec ces fameux panneaux à messages, et qui sont affichés sur la couverture du livre.

Christmas Actually est une jolie romance de Noël, même si j’ai trouvé que Noël n’était pas assez présent à mon goût. Il est vite éclipsé par cette quête au souhait et à la recherche du bonheur pour Sarah, Alors que ce dernier serait étroitement lié à celui de Nick, même s’il leur a fallu quelques mois pour y parvenir et le comprendre enfin.

Christmas Actually est une lecture agréable mais je n’ai pas autant adhéré par rapport à ce que j’attendais. Et les références que j’espérais reconnaître du film n’y étaient que très peu présentes, mis à part celle des panneaux à message.

Cela dit, Christmas Actually est le livre, la comédie romantique idéale quand on a besoin de douceur, d’amour, d’amitié, et de rêver à la magie de Noël et ses à-côtés, évidemment.

Extrait :

« En balayant la foule du regard, je repère vite Sarah près du kiosque à musique, se tenant au pingouin d’Alfie pendant que Matt assure le spectacle, les faisant rire tous les deux. Lorsque Alfie reprend les commandes de son pingouin, Matt fonce sur Sarah et l’embrasse. C’est de ça que Matt parlait – la scène romantique comme on en voit dans les films. J’ai toujours pensé que les trucs à l’eau de rose qu’on vous vend au cinéma étaient des conneries, et pourtant, voilà que ça arrive juste sous mes yeux.

C’est franchement magique ; Matt et Sarah debout, parfaitement immobiles, alors que tout le monde autour d’eux fonce à toute vitesse, telles des silhouettes floues poussant des cris perçants et riant.

Les voir ensemble tous les deux me fait un tout petit pincement au cœur. Ce sentiment me prend par surprise ; je devrais me réjouir pour eux. Putain, je devrais même exulter – c’est exactement ce que je voulais. Sarah est heureuse ; le souhait d’Alfie a été exaucé. Alors pourquoi est-ce que je ressens cette foutue mélancolie ? »

Vues : 58

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Andie M. Long / Agence matrimoniale surnaturelle, tome 2 : Rendez-vous avec le diable

Quelques infos sur le livre : Rendez-vous avec le diable Auteur : Andie M. LongSerie : Agence matrimoniale …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :