Accueil / Avis / Irène Cao / La trilogie italienne, tome 2 : Pour tes lèvres

Irène Cao / La trilogie italienne, tome 2 : Pour tes lèvres

Quelques infos sur le livre :

Pour tes lèvres

  • Auteur : Irène Cao
  • Serie : La trilogie italienne
  • Genres : Romance, erotisme
  • Editeur : JC Lattès
  • Collection : 
  • Publication: 05/ 03/ 2014
  • Edition: Broché
  • Pages : 320
  • Prix : 14,50€
  • Rating:  

 

Résumé :

Elena a tourné la page. Sa passion dévorante pour Leonardo, qui l’a initiée aux plaisirs des sens, est maintenant derrière elle. Elle a choisi Filippo : pour lui, elle a quitté Venise et est venue s’installer à Rome.
Mais rien ne sert de lutter contre le destin.
Pour ses trente ans, Filippo invite Elena au restaurant. Au moment du dessert, elle découvre, parsemés sur son assiette, des grains de grenade… Le fruit de Leonardo. L’homme qui l’a tant hantée est là, et la désire plus que jamais. Pour Elena, une fois de plus, tout bascule. Mais ce qu’elle ignore, c’est que se dresse entre eux le secret le plus inavouable de Leonardo…

 

Avis de Ninie :

J’ai profité de mon long trajet vers Verdun mercredi pour finir ma lecture  de ce second opus de la trilogie italienne. J’ai retrouvé avec plaisir les différents personnages, aussi bien Elena, Gaia, Filippo que Leonardo.
Dans ce tome-ci, nous retrouvons Elena alors qu’elle vit maintenant avec Filippo, qu’elle a rejoint à Rome ( à la fin du tome précédent. Retrouvez mon avis ici.)

Le couple vit d’heureux jours, ils s’aiment  et l’amour qu’ils se portent l’un pour l’autre devient plus fort chaque jour qui passe. Elena fête son 30eme anniversaire et à cette occasion Filippo l’invite un des meilleurs restaurants de Rome. Elle passe une soirée agréable avec les collègues de Filippo, même si elle ne se sent pas entièrement à sa place parmi eux. Lorsque arrive le moment du dessert, et que la part de gâteau de la demoiselle revient couvert de grains de grenade, elle sait à l’instant même que ça ne peut être le fruit du hasard.

Effectivement Leonardo a décidé de refaire surface dans sa vie. Il vient réveiller la passion endormie d’Elena en troublant sa petite vie tranquille auprès de Filippo. Au grand désarroi de la jeune femme, Leonardo ne va cesser de se rapprocher d’elle, alors qu’elle ne rêve qu’à s’éloigner pour ne pas succomber. Mais Leonardo fera tout son possible pour la belle ne l’abandonne pas.

J’ai retrouvé avec joie l’univers de l’art italien avec les tableaux, les monuments, les statues, les restaurations d’oeuvres d’art. J’ai vraiment eu l’impression d’être en Italie, ça m’a même donné envie de découvrir tous ces lieux et le pays.

Leonardo est toujours aussi mystérieux, heureusement on en apprend un peu plus sur lui, sur sa vie. Elena quand a elle a l’air d’être une femme moins insouciante quand elle est en compagnie de Leonardo, alors qu’elle est plus réservée dans les bras de Filippo. Les autres personnages qui sont apparus comme Martino ou Paola sont tout aussi intéressants car ils apportent un petit quelque chose d’inattendue à l’histoire, d’ailleurs je ne m’attendais pas du tout à ce que l’on découvre sur Paolo qui semble vraiment très froide au premier abord.

En bref, ce tome est une excellente suite , mais je vais de ce pas retrouver les personnages pour le troisième et dernier épisode, car je suis vraiment trop curieuse, la fin est trop frustrante.

 

Extrait :

Six heures et quart. Il s’apprête à partir ; moi aussi, d’ailleurs. Inutile de rester plus longtemps. J’ai assez donné pour aujourd’hui et j’en ai vraiment ma claque. Le temps d’enlever ma combinaison et de me recoiffer, je traverse la nef en essayant de marcher le plus discrètement possible, vu le bruit d’enfer que font mes sandales.

Je vois le mystérieux jeune homme marcher devant moi quand une feuille tombe soudain de son porte-documents. Je la ramasse et m’empresse de le rattraper avant qu’il ne s’en aille. Je lui donne une petite tape sur l’épaule. Il se retourne, l’air surpris.

— Excuse-moi, mais tu as perdu ça, lui dis-je en lui tendant la feuille.

— Ah, merci. Je ne m’en étais même pas aperçu, me répond-il en rougissant.

Visiblement intimidé, il se gratte la tête avant d’attraper la feuille et de la coincer sous l’élastique de sa chemise. Une fois dehors, je lui demande :

— ça fait plusieurs jours que tu viens ici, j’ai l’impression. Tu es étudiant ?

— Oui. Je suis en première année à l’Académie des beaux-arts.

Il est nerveux. Son regard ne cesse de bouger.

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars…

Découvrir également

Sharon Cameron / The forgetting, tome 1 : La cité de l’oubli

Quelques infos sur le livre : La cité de l’oubli Auteur : Sharon Cameron Serie : The …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :