Accueil / Avis / Kalypso Caldin / Wariwulfs, tome 1 : Sang à crocs

Kalypso Caldin / Wariwulfs, tome 1 : Sang à crocs

Quelques infos sur le livre :

Sang à crocs

  • Auteur : Kalypso Caldin
  • Serie : Wariwulfs
  • Genres : BitLit
  • Editeur : La Condamine
  • Collection : Fantasy
  • Publication: 07/ 09/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 438
  • Prix : 3,99€
  • Rating:   

 

Résumé :

Loups-garous, vampires et beaucoup, beaucoup de malchance…

Un enlèvement. Une morsure. La vie d’Elana, barmaid de Los Angeles, bascule en une soirée. Lorsqu’elle se réveille, elle se sent… différente. Assoiffée de sang. Et elle découvre un monde qu’elle était loin de soupçonner jusqu’alors.

Recueillie par une meute de loups – des Wariwulfs, apprend-elle -, elle doit accepter la terrible vérité : elle est désormais un vampire…

Mais apprivoiser sa nouvelle nature n’est pas simple alors qu’elle doit désormais supporter le troublant Alpha de la meute… Réussira-t-elle à vaincre les démons qui la hantent depuis la nuit du drame ?

 

Avis de Korri :

On y rencontre Elana, une jeune femme de 25 ans barmaid qui à un cœur sensible et qui aide les personnes en détresse dans son bar.
Malheureusement pour elle, elle va faire la rencontre d’un vampire psychopathe sur son chemin, qui s’en prend à des femmes blondes, travaillant la nuit, comme elle. suite à son agression et un viol,
Elle se réveille désorienté, traumatisé par ce qu’elle a subi mais surtout changé physiquement…. Elle devient un vampire, elle egarée et apeurée elle arpente la ville est tombe sur un clan de Warifuls.

Elle va combattre la réalité, en refusant sa nouvelle nature.
Elana m’a touché, on ressent bien sa détresse et surtout son incompréhension, son envie de sang mais elle refuse de faire du mal.
Elle reste humaine avant tout
Elana va se retrouver malgré elle plonger dans un monde où les êtres surnaturels existent et se combattent.
Elana est clairement le type de personnage malchanceux, Sans oublier que son viol et la présence de son violeur/ psychopathe dans sa tête ne l’aide pas à surmonter son traumatisme.
Pour survivre, elle va faire un pacte avec Aaron, le mâle alpha de la tribu des warifuls.
Elle va se reconstruire avec l’aide d’Aaron, de Scar son garde du corps qui l’empêche de mordre son entourage.
Elle est émouvante, drôle par moments, ne se laissant pas marcher sur les pieds par les garous !!

 

La force du roman sont ses personnages hauts en couleur, charismatiques ayant le sens de la répartie, avec une bonne description de leurs émotions.

la plume de l’auteure, je l’ai juste adorée elle y mets des touche sombre qui nous donne envie de vomir et des passage bourré d’humour aux dialogues explosifs.

il se lit avec fluidité et un certain engouement car on veut savoir si enfin Aaron et Elana vont concrétiser !

Merci à la Condamine pour le SP !

 

Extrait :

— Elana ! Ouvre, s’il te plaît. Je sais qu’on a commencé sur un mauvais pied toi et moi, mais ne me laisse pas seul ici. J’ai peur.
Je m’attendais à entendre Sa voix, raison pour laquelle celle de Scar me soulagea. Ça n’aurait pas dû : ce type m’avait torturée.
— Fiche le camp ! criai‑je.
— La nuit va tomber et j’ai du matos pour toi. Devine un peu ce que je ramène, à part mon fessier de rêve !
— Ton humour pourri ?
— Non, mauvaise réponse, plus que deux chances. Un indice : c’est rouge et tu crèves d’envie d’en boire.
Un sourire étira mes lèvres malgré moi.
— Ouvre ou je vais devoir utiliser la manière forte.
Une seconde voix familière éclata dans le couloir ; celle de Mme Morochon.
— Dis donc, petit voyou, assena‑t‑elle, on ne harcèle pas les filles, ici ! Fiche le camp ! C’est un immeuble respectable.
— Elana ? Un vieux débris m’agresse. Viens à mon aide.
— Vieux débris ? s’énerva Mme Morochon. Je vais t’apprendre le respect ! Espèce de sale petit…
Elle ne termina pas sa phrase, car j’ouvris la porte à la volée, lui lançai un sourire d’excuse et tirai Scar
à l’intérieur de mon appartement.
— Excusez‑moi, madame Morochon, c’est un gamin que j’aide à sortir de la rue. Au revoir, bonne soirée !
Je claquai la porte et balançai le jeune homme contre le mur. J’avais une forte envie de l’étriper.
— Toi, crachai‑je, tu as intérêt d’avoir une très bonne raison de te pointer chez moi !
Il me servit un large sourire qmui déclencha chez moi une envie brutale de lui sauter à la gorge.
— Range tes crocs, ma belle, je viens en ami.
— Je n’ai pas d’ami !
— J’avais cru comprendre que ta vie sociale se limitait à ta famille. Qui a seulement douze amis Facebook à notre époque ? Ça craint.
— Tu es allée voir mon compte ?
— Toute la meute y est allée. Pourquoi tu as mis « veuve » ?
Pour faire parler les curieux.
Je retroussai les lèvres en une menace silencieuse. Scar m’ignora et jeta un petit sac à dos à mes pieds. Je reculai, les bras croisés sur ma poitrine.
— Pourquoi es‑tu ici ?
— Le boss m’envoie pour te surveiller et te briefer un peu. Sympa chez toi. Un peu petit, mais je dormirai sur le canapé.
— Pardon ? J’ai mal entendu, là.
— Pas du tout, ton ouïe va très bien. Au passage, elle se développera ces prochaines semaines. Hé, ça sent bizarre. Tu as un animal ?
Je lui envoyai un coussin de canapé en pleine tête. Bien entendu, il le rattrapa au vol.
— Hé ! Je suis un Wariwulf, je te rappelle ! Personne ne balance d’oreiller à un Wariwulf !

A propos de Korri

Je suis une passionnée d’équitation. J'ai aussi un coup de cœur pour le Japon, j'aime beaucoup leur tradition et surtout l’univers des mangas (du Shojo au yaoi).

Découvrir également

Thierry Courtin / T’choupi, tome 62 : Champion de foot

Quelques infos sur le livre : T’choupi champion de foot Auteur : Thierry Courtin Serie : T’choupi …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :