Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Laura Brown / Love Redemption

Laura Brown / Love Redemption

Quelques infos sur le livre :

Love Redemption

  • Auteur : Laura Brown
  • Serie : 
  • Genres : New Adult
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : &H
  • Publication: 10/01/ 2018
  • Edition: Broché
  • Pages : 320
  • Prix : 14,90€
  • Rating:  

Résumé :

Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues

Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Mélanie et Harlequin pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Quelle belle histoire extraordinaire et réelle, j’ai pu découvrir en tournant les pages de ce roman, je suis passée à un cheveu du coup de coeur, mais je peux déjà vous dire que c’est une histoire qui restera longtemps dans ma mémoire car son sujet est juste intéressant et si réel. Comme je vous le disais lundi dans le rendez-vous sur le blog, Carli m’a fait penser à la jeune fille malentendante qui partage les cours de mon fils.

Carli est étudiante à l’université, son rêve est de devenir enseignante, alors que les études semblant être facile pour certains, Carli a du mal avec son nouveau court de linguitisque car elle est malentendante. Toute sa vie, elle a toujours été traité comme un monstre de foire par sa famille qui ne comprenait pas que Carli était différente mais normale et non pas imparfaite. Carli ne s’est jamais senti à sa place parmi les autres et sa famille n’a rien fait pour l’aider dans ce sens en lui apportant toute l’aide qu’elle méritait, en lui enseignant la langue des signes. De ce fait, Carli se cache, cache son handicap et ses problèmes à tout son entourage, se forçant à être parfaite même si elle ne ressemble pas à la plupart des gens.

Reed est né sourd, il a été abandonné par ses parents biologiques et adopté à l’âge de 3 ans par une famille merveilleuse qui a toujours pris soin de lui. Il a une famille aimante qui l’a toujours soutenu, des bons amis mais il est réticent à se s’en faire de nouveaux ou à démarrer une nouvelle relation après ce que lui a fait son ex. Il est enseignant dans un établissement spécialisé et ses élèves sont tous malentendants, il aime aider son prochain.

Carli et Reed se rencontre le jour de la rentrée de leur dernière année à l’université, Reed vient en aide à Carli alors que la batterie de sa prothèse auditive tombe en panne. On ressent l’alchimie entre eux dès le départ et ils sont doux et adorables ensemble, même s’ils ne savent pas dans quoi ils s’embarquent dès le départ. Dans la première moitié du roman, Reed est une sorte de super héros des temps modernes, un soutien pour Carli, mais dans la seconde partie, Carli devra faire un choix difficile entre amour et souffrance quand elle va découvrir des vérités qui la blesseront et la laisseront perdue face à l’avenir qui se présente devant elle.

Cette histoire est unique et intéressante dans le sens où je ne me souviens pas avoir déjà lu un roman qui parlait de surdité et surtout pas que les deux protagonistes ont une déficience de ce côté-là. Carli et Reed sont sans aucun doute de très bons personnages avec une histoire émouvante et un passé difficile. Laura Brown a fait un travail absolument incroyable avec son récit et son sujet, car plus j’avançais dans ma lecture, plus j’étais captivée. Alors si vous cherchez un romance qui sorte vraiment de l’ordinaire, je ne peux que vous conseiller de vous lancer.

Extrait :

Le premier site sur lequel je me rendis renfermait un dictionnaire visuel. Je cliquai sur « merci » et j’eus la confirmation que c’était bien le signe que Reed m’avait montré.

Qu’est-ce qu’il m’avait appris d’autre ? « Café. » Je trouvai le signe correspondant. Effectivement, ça ressemblait à celui que je l’avais vu utiliser.

Pendant l’heure suivante, je consultai le dictionnaire, bien plus concentrée qu’à mon habitude. J’absorbais chaque mot comme une

éponge. Je n’avais pas besoin de faire des efforts surhumains pour comprendre les vidéos. Certes, elles ne montraient qu’un homme ou une femme qui faisait le même signe encore et encore, mais je trouvais quand même ça cool.

Je passai aussi un certain temps à étudier l’alphabet, imitant ce que je voyais à l’écran.

À la fin de l’heure, je m’allongeai sur le dos et je regardai ma main.

C-A-R-L-I, C-A-R-L-I, C-A-R-L-I.

R-E-E-D.

Hits: 2

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Marina Lewycka / Traders, hippies et hamsters

Quelques infos sur le livre : Traders, hippies et hamsters Auteur : Marina LewyckaSérie : Genre : LittératureEditeur : J’ai luCollection : Publication …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :