Home / Salon du Livre / Festival / Le festival New Romance et moi

Le festival New Romance et moi

Comme vous le saviez tous et toutes, du 30 Septembre au 2 Octobre dernier, s’est déroulé le Festival New Romance à Bandol, jolie ville balnéaire dans le Var à côté de Toulon.

Bien que j’avais vu l’annonce de l’événement il y a presque 1 an, je n’avais pas prévu d’y aller pour de nombreuses raisons personnelles.

Mais pour répondre à l’appel désespéré d’une amie, j’ai sauté sur l’occasion de l’accompagner et d’en prendre plein les yeux et la tête et le temps d’une soirée, j’avais acheté billets de train et Pass Festival. La chambre d’hôtel étant déjà réservée par mon amie. J’ai même réussi à négocier un grand week-end auprès de ma chef alors que cela faisait à peine 2 mois que je travaillais à ses côtés.

Sac à dos plein de livres à faire dédicacer et sac de vêtements accroché à l’épaule, me voilà le vendredi 30 au petit matin en chemin pour la gare Saint Jean à Bordeaux. J’y habite à cinq minutes à pied. Et direction Nîmes, dans le Gard, où je dois rejoindre Sophie, ma relectrice et la fameuse amie désespérée, afin que nous fassions du covoiturage jusqu’à Bandol.

Pour mon trajet en train, qui durait 5h, j’avais prévu lecture et musique dans les oreilles et c’est Sexygamer qui m’a accompagné alors que je traversais tout le grand Sud Ouest et Languedoc à bord d’un Intercités vieillissant.

Descendue à Nîmes, j’ai retrouvé Sophie, dont c’était notre première rencontre en vrai et de suite, nous avons vite accroché puis nous avons pris la route jusqu’à Bandol à environ 3h de route de là.

Et une fois arrivées sur le port, nous en avons pris plein les yeux d’une part par le cadre qui faisait rêver mais également par les encarts publicitaires qui annonçait le Festival New Romance, qui venait tout juste d’ouvrir ses portes.

Faisant un crochet par notre hôtel, situé à la fois dans une corniche mais ayant également une vue imprenable sur la Méditerranée, nous prenons les clés de notre chambre, larguons nos valises et chargeons nos sacs avec les premiers livres à dédicacer pour le J1 du Festival New Romance.

Étant à 15 minutes à pied du lieu du Festival, nous avons profité des lieux enchanteurs de cette station balnéaire et touristique où nous fûmes accueillies par nombreuses terrasses ensoleillées et une multitude de yachts et bateaux amarrés dans le port de plaisance.

Nous devions retrouver des copines, que je connaissais virtuellement du temps où j’écrivais des fan-fictions, à l’entrée du festival. Mais tellement il y avait de monde, Sophie et moi sommes allées chercher nos précieux Pass Festival qui nous permettaient de circuler à notre guise pendant les 3 jours que durait l’événement littéraire.

Après un crochet au vestiaire, car suite à des règles nous ne pouvions que faire suivre 6 livres dans le salon à chaque entrée, nous voilà sous le chapiteau où une librairie éphémère débordant d’une quantité énorme de livres en vente ainsi que l’espace des dédicaces, les auteures sont situées les unes à côté des autres, en cercle avec des files pré-définies pour éviter tout débordement et respecter l’ambiance festive pour que chaque personne puisse profiter de rencontrer son auteure favorite sans se marcher dessus.

 

JOUR 1 :

Le Festival New Romance n’est pas encore inauguré quand nous prenons place dans la file, déjà longue de Colleen Hoover, et les auteures ne sont pas encore arrivées. Elles sont logées sur l’île de Bendor et doivent prendre une navette fluviale pour rejoindre Bandol et les festivités.

Puis un mouvement de foule et les crépitements de flashs nous indiquent que la fête est sur le point de commencer.
Quelques mots du maire et de l’organisation puis les auteures sont invitées à couper, à chacune leur tour, une partie du ruban. Puis répondant à l’annonce de leurs noms, elles rejoignent leurs places attitrées, qui seront les mêmes tout le long du week-end et ce sous les applaudissements et les ovations des fans regroupées sous le chapiteau et qui attendaient avec impatience cet événement.

Armée de mon carnet de dédicaces, de mon Maybe Someday et de mon Confess, me voilà en train de faire la queue pour que Colleen Hoover signe mes livres. Depuis que j’ai découvert son univers au travers d’Hopeless et du premier tome de la série Slammed, je tenais à tout prix à la rencontrer et désormais je n’étais qu’à quelques pas d’elle. Je n’en revenais pas et je suis toujours surprise d’avoir pu la voir enfin, qu’elle ait signé mes livres, échangé quelques mots avec elle, pris 2/3 photos à ses côtés et avoir obtenu son fameux Death Stare.

Dès que j’ai eu ma photo avec elle, je l’ai directement mise en photo de profil sur mon Facebook, mon Instagram et mon Twitter. Moi fan de Colleen Hoover ? Mais pas du tout !

Puis je me suis mise dans la file pour Christina Lauren, le duo d’auteures qui a écrit les séries Beautiful et Wild Seasons. Et le dernier tome de la série Beautiful était disponible à la vente alors que sa sortie était prévue le 6 Octobre.
Mon Beautiful Secret et le tome 4 de Wild Seaons signés et une photo en leur compagnie, je voulais aller revoir Anna Todd, que j’avais déjà rencontré en Juin 2015 quand elle était venue à Bordeaux au Cultura de Bègles, mais une personne de l’organisation m’a fermé la file devant le nez alors qu’il n’y avait personne derrière moi.

Déçue et légèrement contrariée, je jette un coup d’œil à ma montre et me rends compte que la première séance de dédicace a duré à peine 1h et je ne suis pas la seule à en râler.

Pas grave, d’autres auteures sont toujours disponibles et attendent de rencontrer leurs fans.
Ayant eu un vrai coup de cœur pour son livre mais aussi pour l’histoire écrite dedans, je me présente donc à la queue de Brittainy C.Cherry, l’auteure de The Air He Breathes.

Heureuse de pouvoir la rencontrer, je lui ai dit en anglais, d’ailleurs je suis ravie d’avoir pu me faire comprendre tout le long du week-end,et d’avoir saisi ce qu’elle me répondait, que j’avais adoré son histoire et que Tristan faisait partie de mes BookBoyFriends préférés.

Puis la fin d’après-midi et avec elle, le premier jour du Festival New Romance, touche à sa fin.

Notre équipe de choc se retrouve à la sortie du festival où nous échangeons nos premières impressions, coups de cœurs et déceptions, puis nous commençons à nous organiser pour le lendemain où il est prévu que nous fassions dédicacer un maximum de livres et donc d’être optimales à fond.

Sophie et moi retournons à notre hôtel pour nous rafraîchir, et oui car à Bandol c’était encore l’été indien en cette fin Septembre, et poser nos affaires avant de rejoindre les filles pour dîner ensemble le soir.

Ne connaissant pas les bonnes adresses où se restaurer, et profitant de son statut de conseillère en séjour en office de tourisme, Sophie est allée demander conseils auprès de ses collègues de Bandol.

Mais nous sommes décidées pour une petite trattoria traditionnelle située dans une rue remplie de restaurants en tout genre.

Attablées devant nos assiettes appétissantes, mais ayant été opérée il y a 6 mois d’une sleeve mes repas sont désormais brefs et légers, nous discutons de tout, du festival et de nos goûts en commun jusqu’au moment où à la table de derrière 4 auteures, à savoir Brittainy, Audrey Carlan, Geneva Lee et Lauren du duo Christina Lauren et leurs attachées de presse s’installent.

Quel moment ! On est toutes contentes, un peu comme lorsque nous étions enfants au matin de Noël.

Marie et Sophie s’improvisant traductrices chevronnées, elles aident les auteures à commander auprès de la restauratrice qui parlait très mal anglais.

Puis de fil en aiguille, les filles ont échangé avec les auteures qui se sont montrées fort sympathiques alors qu’elles auraient pu nous remettre à notre place, empiétant sur leur moment de relâche, et ont accepté de prendre des photos que l’on pourrait appeler, instants en coulisses.

Entre fous rires, sourires et clins d’œils, le repas s’est bien déroulé puis nous avons souhaité une bonne fin de soirée aux auteures et nous nous sommes dirigées vers nos hôtels respectifs, avec des étoiles plein les yeux et la tête.

Sur le chemin du retour, au niveau de l’embarcadère pour l’île de Bendor, nous avons croisé toutes les auteures, ainsi que leurs compagnons, qui eux aussi rentraient dormir.

Quelle soirée !

 

*O*O*

 

JOUR 2 :

Au matin du J2 du Festival New Romance, c’est avec un ciel gris et la pluie que nous faisons la queue pour rentrer au festival. Une queue énorme nous y attend, on savait très bien que le samedi allait faire un carton plein, et nous impatientons avec nos parapluies que les portes ouvrent, avec pas mal de retard.

Comme on dit, il n’y a que les belles plantes qui s’arrosent même si les mauvaises en profitent.

Quelque peu trempées, et après avoir déposé notre surplus de livres prévu pour la journée, rappelez-vous nous devions être opérationnelles à 1000%, nous entrons dans le salon du livre.
Les files pour Colleen Hoover, Christina Lauren et Anna Todd sont prises d’assaut alors que pour les autres auteures, cela reste de l’ordre du raisonnable.

Première dédicace de la matinée, c’est vers Mia Sheridan que notre choix s’est fait. Auteure d’Archer’s Voice mais aussi de la série Leo. D’ailleurs, nous avons pu avoir le tome 2 en avant première puisqu’il ne sortait que le 13 Octobre dans tous les librairies.

C’est une auteure adorable, très gentille et j’ai pu lui dire combien j’avais pleuré en lisant Archer’s Voice. Mia a été très touchée.

Mes livres et mon carnet dédicacés, je me suis dirigée vers la fille de S.C. Stephens, la maman de la saga Thoughtless. Vous savez, Kellan Kyle et ses potes les D-Bags…
L’auteure était toute timide dans son coin mais une fois les premiers mots échangés, le courant est bien passé. Kellan est mon BookBoyFriend #1 et l’auteure le sait.

Par contre, la file de K.A. Tucker, auteure de la série Ten Tiny Breaths commence à bien grossir mais que cela ne tienne, j’y vais. Rejointe par les filles, nous nous présentons chacune notre tour face à l’auteure et Sophie a eu une vrai coup de foudre pour Kathleen car dès que l’occasion se présentait, elle y retournait pour discuter avec elle et ce jusqu’à ce qu’on parte le dimanche en début d’après-midi.

Je regarde un peu autour de moi, et je constate que ce ne serait pas aujourd’hui que je pourrais aller chez Anna Todd, même si je voulais quand même faire dédicacer mes 2 Before.

Sachant également que bon nombre d’auteures animaient des masterclass et donc seraient absentes quelques heures durant les dédicaces.

Ayant fait dédicacer presque tous les livres que j’avais fait suivre depuis Bordeaux, je suis partie du principe que tout ce que j’obtiendrai désormais ce n’était que du bonus.

Ainsi, je suis allée à la rencontre de K. Bromberg, l’auteure de la série Driven où nous avions fait la rencontre de Colton Donavan, le fameux coureur automobile qui nous pilote aussi en dehors des circuits de F1.

Après un déjeuner pris sur une terrasse donnant sur l’entrée du festival, en compagnie des filles et d’une amie qui nous avait rejoint le matin même, nous retournons faire le tour des dédicaces.

Afin d’aider Sophie, qui avait amené tous ses Colleen Hoover, qu’ils soient en VO et en VF, nous faisons la queue à nouveau chez l’auteure. Grâce à une gentille organisatrice, nous avons pu présenter à Colleen tous nos livres en même temps, car selon les restrictions imposées par l’organisation du festival, nous ne pouvions que présenter à chaque auteure, 2 livres emportés de chez nous et 1 livre acheté sur place.

Alors que je faisais la queue pour Colleen, j’ai missionné Fleur pour qu’elle fasse dédicacer mon carnet à R.K. Lilley, auteure de la série Up In The Air.

Puis je poursuivis ma mission bonus et faire dédicacer un maximum mon carnet.

Alors je vais voir Monica James, auteur de la série Addicted To Sin. Une auteure australienne que je ne connaissais pas mais dont il me tarde de lire ses livres.

Puis je vais voir Karina Halle, qui a écrit la série sur les McGregor avec les titres Le Pacte, L’offre et Le Jeu. Son mari parle très bien français et elle a fait l’effort de dire 2/3 mots dans notre langue. Ça fait plaisir !

Au tour de Geneva Lee, de poser sa griffe sur mon carnet et j’ai même eu droit à la couronne dans les cheveux lors de ma photo à ses côtés. Elle a écrit la série Royal Saga et m’a avoué qu’elle aurait aimé aller à l’opéra Garnier à Paris lors de son séjour en France. A-t-elle réussi ?!

Sans oublier Lexi Ryan, auteure de la série Unbreak Me et d’une future saga nommée Something.

Et avant que cette seconde journée se conclue, je suis allée faire dédicacer mon carnet à Audrey Carlan, toute nouvelle auteure signée chez Hugo & Cie et dont sa série Calendar Girls est à découvrir en Janvier 2017 lors de la sortie du tome 1 et qui comportera 12 livres.

J’ai fait le point de ce qui me reste à faire signer et je sais d’avance que je ne pourrais pas voir Laurelin Paige car pour raisons médicales, elle a du écourter sa présence au festival. Tant pis pour moi !

Il ne me reste qu’Anna Todd, Laura Trompette, Fleur Hana et Jane Devreaux. Et je trouve que je me suis bien débrouillée pour cette journée et dès le lendemain, je savais où je devais me diriger dès l’ouverture du festival.

Nous dînons, Sophie, Sandra et moi, ensemble dans une pizzeria. J’avais envie d’une pizza même si j’en ai mangé que 2 parts. Marie et Virginie, sont quant à elles, au diner VIP sur l’île de Bendor en compagnie de quelques auteures car à Bandol même il y a un autre dîner un peu plus festif avec le reste des auteures présentes au festival.

Puis en fin de soirée, il y a la remise des Romance Awards. Seule Sophie y est allée, car même si nous pouvions nous y présenter Sandra et moi, on est allées profiter de la mer non loin de là en s’installant sur un banc du parc du Casino, voisin du Festival New Romance.

*O*O*

 

 

JOUR 3 :

Dimanche et dernier jour, sachant qu’on repartait pour Nîmes en début d’après-midi, j’avais mon train pour Bordeaux à 16h10, il fallait à tout prix que je fasse dédicacer mes Before et mon carnet à Anna Todd.

Dès que les portes ont ouvert, je me suis dirigée vers sa file déjà bien grande et j’ai patienté en compagnie de Marie.

J’arrive devant Anna Todd, je lui dis que nous nous sommes déjà rencontrées à Bordeaux et elle me répond qu’elle a adoré la ville ainsi que le bon vin et la bonne nourriture. J’étais toute contente. Moi chauvine ? Même pas vrai !

Elle dédicace mes Before, mon carnet ainsi que des cartes que Virginie m’avait confié pour un futur concours sur son blog.

Je vais ensuite voir Laura Trompette, auteure de la série Ladie’s Taste et de Si on nous l’avait dit, et comme c’est plaisant de pouvoir parler français après tout un week-end à échanger quelques mots en anglais avec mes auteures favorites.

Et vite fait, je retourne voir Lexi Ryan pour lui faire signer le tome 1 d’Unbreak Me en format poche, que j’avais oublié à l’hôtel la veille.

Ma mission au Festival New Romance étant presque terminée, j’en profite pour faire quelques derniers achats à la librairie, et refaire dédicacer un exemplaire de The Air He Breathes par Brittainy C. Cherry, que je ferais gagner lors d’un concours sur mon compte Instagram mais aussi le tome 1 de Driven par K. Bromberg.

Les seules que j’ai pas pu voir sont Fleur Hana et Jane Devreaux puisqu’elles animaient des masterclass le dimanche matin.

Et avant de quitter le salon, j’en profite pour une photo avec les boys du festival, tout en torse nu et élastique de boxer inclus. Je suis toute jouasse !

Nous disons au revoir aux filles avant de retourner à l’hôtel pour récupérer la voiture de Sophie, déjà chargée de nos sacs puis un dernier tour dans Bandol et la première édition du Festival New Romance que nous laissons derrière nous.

Et les quelques mots de la fin…

Pour une première, le Festival New Romance fut pour une réussite malgré quelques couacs et autres désagréments, mais nous ne sommes pas infaillibles.

Un cadre idyllique où la Méditerranée venait se briser sur les rochers au pied du festival, du soleil, des palmiers, un joli port de plaisance, des promenades où se balader, voilà ce que nous a offert Bandol afin que nous passions un excellent week-end entre amies pour rencontrer nos auteures préférées.

Je tiens à remercier toutes les auteures présentes lors du festival, pour le temps qu’elles nous ont accordé, d’avoir échangé quelques mots avec nous, d’avoir posé pour une multitudes de photos. Merci également à leurs maris, leurs compagnons et leurs attachées de presse que nous avons mis à contribution pour les photos.

Un grand merci à la maison d’édition Hugo et Cie, qui est à l’initiative de cet événement et qui s’est démenée pour nous offrir de fabuleux instants et des rencontres magiques. Sans oublier tout le staff de l’ombre, des organisateurs aux bénévoles, qui nous ont permis de passer un excellent moment en toute sérénité et dans une bonne ambiance.

Et un dernier merci à Sophie, Marie, Sandra, Virginie et Fleur d’avoir partagé ce week-end en ma compagnie, où nous en avons pris plein les yeux.

Je suis rentrée à Bordeaux, dans la soirée du dimanche avec mes sacs bien remplis et des merveilleux souvenirs dans la tête.

On se donne rendez-vous pour une seconde édition, OK ?!

 

About Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles mal rasés. A un poisson rouge nommé Pépino. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :