Lily R. Davis / Etoile de brume

Lily R. Davis / Etoile de brume

Quelques infos sur le livre :

Etoile de brume

  • Auteur : Lily R. Davis
  • Serie : 
  • Genres : Romance
  • Editeur : Mxm Bookmark
  • Collection : Infinity
  • Publication: 11/ 10/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 300
  • Prix : 5,99€
  • Rating:   

Résumé :

« C’est comme si on m’avait fait un don. Un don qui m’a été arraché, me laissant bancale dans un monde qui ne veut pas de moi. »

Elle s’appelle Brume, un prénom étrange que sa grand-mère lui a donné. Brume… comme la couleur de ses yeux et de toutes ces pensées dans lesquelles elle se perd.

Elle s’appelle Brume, cette jeune femme particulière, cette jeune femme malade. Elle avance sur le campus de Berkeley en rêvant d’être comme tout le monde. Il lui arrive parfois de le croire durant quelques heures. Jusqu’à ce que l’alarme de son téléphone se déclenche, lui rappelant son traitement à prendre.

Elle s’appelle Brume… Indécise et insoumise Brume… Elle partage son temps entre ses cours de philosophie, ses toiles inachevées, sa grand-mère et son cousin Finn, gardiens de ses secrets, et ses amis qui la comprennent sans vraiment la connaître.

Un jour, elle rencontre Jensen et avec lui l’espoir d’un bonheur qu’elle a longtemps cru lui être interdit. De ses faiblesses, il construira ses forces. De ses peurs, il tissera ses certitudes. De ses errances, il créera son refuge. De ses cris, il inventera ses silences.

Avec lui, elle n’aura plus jamais ni à se taire ni à se cacher.

 

Avis de Phika :

En demandant ce livre, j’ai cru que j’allais lire de la science-fiction, puis j’ai découvert le résumé et j’ai été étonnée par le thème abordé. Je ne me souviens pas avoir déjà lu un livre sur ce sujet.

Brume est étudiante et bipolaire, mais je ne m’en suis pas aperçue immédiatement, même si elle en parle… Elle a l’air de mener une vie tout à fait normale. Elle a un cercle d’amis très proche, même si seul son cousin est au courant pour sa maladie. Personne n’a l’air de se poser de questions. Tant qu’elle prend son traitement, tout semble sous contrôle.

Mais, comme dans toutes les familles de personnes malades, certains le prennent mieux que d’autres. En l’occurence, son père le vit très mal et s’est éloigné d’elle. Il faut dire que Brume a vécu une adolescence particulière et qu’elle a plongé ses parents dans la peur, le doute et l’incompréhension…

Même quand on sait à quoi s’attendre, c’est difficile de le vivre.

Quand elle rencontre Jensen, on comprend mieux son histoire, sa maladie. Elle se livre et on l’écoute comme il le fait, sans jugement.

A la moitié du livre, je pensais ne plus être surprise, mais il se passe toujours quelque chose et ça évite d’avoir envie de passer des pages.

L’auteur a une très belle plume, la lecture est fluide, sans blabla ennuyeux.

Merci à la Collection Infinity !

 

Extrait :

– Bon, fis-je, eh bien, bonne soirée.

– Vous aussi.

Je reculai en lui lançant un dernier regard, il leva la main pour me saluer, poli, distant et peut-être intrigué. Soudain, il pencha la tête et m’observa un peu plus attentivement, comme si, tout à coup, il se souvenait de quelque chose.

– Vous ne connaîtriez pas une certaine Brume Marechale ? Je la cherche depuis un moment, mais sur le campus personne ne semble la connaître.

– Non, mentis-je.

Il ne me fallut qu’une seconde pour faire le lien. Moins que ça. J’avais toujours réfléchi très vite – trop parfois. Les rares qui me cherchaient savaient à quelle porte frapper, à quoi je ressemblais et ils connaissaient les endroits que je fréquentais. Ce jour-là, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait se mettre en quête de Brume Marechale. Jensen Solveig. Un certain assistant qui préparait une thèse de doctorat. Sur la folie. Sur la raison. Sur ces choses qu’il ne pourrait que frôler du doigt. Il en dessinerait le contour sans réussir à en percer la cuirasse pour atteindre le coeur.

Laisser un commentaire