Friendship, Texas 1 – Aux portes de la gloire – Magan Vernon

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Aux portes de la gloire

Auteur : Magan Vernon

Série : Friendship Texas tome 1

Genres : Romance contemporaine

Editeur : Editions Juno Publishing

Collection : Collection Maïa

Publication : Le 18 Février 2021

Edition : Numérique

Pages : 300 pages

Prix : 5.99 €

Rating :

Résumé du livre :

Bienvenue chez Conti. Je suis Lia et je vais nguhhhhhhhhhhhh ». J’ai beugué.
Directement en face de moi se trouvait le nageur olympique, Jay Morningstar… et je me suis comportée comme la dernière des idiotes. Le reste de la table a levé les yeux pour me voir debout là, la bouche pratiquement béante. Son entraîneur, que j’ai reconnu grâce à des interviews télévisées, et même les deux autres nageurs de l’équipe olympique… ils n’ont rien dit, ils n’ont même pas cligné des yeux. Rien/ « Euh… je veux dire… » Je ne pouvais même pas former une phrase cohérente et Jay Morningstar me regardait toujours, un sourire en coin. Que devais-je dire ? « Désolée, je viens de faire un bruit bizarre, c’est juste que j’ai une affiche de toi sur mon mur où tu ne portes rien de plus que tes médailles d’or, un sourire et un maillot minuscule ?

Votre avis :

Aux portes de la gloire est le premier tome de la série Friendship, Texas de Magan Vernon. Une romance dont l’intrigue évolue dans le milieu sportif, du moins en toile de fond, et plus précisément celui de la natation.

Et à ma grande surprise, la ville de Friendship existe réellement, et qui pour les besoins de l’histoire a été resituée dans la banlieue de Dallas, alors que tout du long de ma lecture, j’étais persuadée du contraire.

Comment réagiriez-vous si l’objet de tous vos rêves et de votre affection, si l’idole placardée sur les murs de votre chambre se présentait devant vous ? Quelle serait la première chose que vous lui diriez ? Parviendriez-vous à faire taire la groupie en vous pour lui parler ? Et si par le plus grand des hasards ou plutôt par la plus grande chance, vous pourriez le fréquenter et plus si affinités ?

Feriez-vous comme Lia…

Mais en attendant que ce miracle arrive, profitons de celui que va vraiment vivre Rosalia Conti, dite Lia, lycéenne en dernière année à Friendship et serveuse dans le restaurant sicilien familial.

Coincée dans cette bourgade dans la banlieue de Dallas, où pas grand-chose ne s’y passe et où tout le monde se connaît et sa famille un brin surprotectrice, Lia ne rêve qu’au jour où elle partira à l’université, et plus précisément à l’U.S.C., pour y suivre des études de musicologie.

Mais avant que ce grand jour arrive, elle doit servir les spécialités siciliennes confectionnées par ses parents, subir les plaisanteries de l’un de ses frères ainés, au même titre que la pression familiale et ainsi que les moqueries de ses camarades de classe.

Jusqu’au moment, le soir du réveillon de la Saint Sylvestre, où son idole, le nageur olympique Jay Morningstar pousse la porte du restaurant familial, pour partager un bon repas et quelques verres avec ses coéquipiers et son coach.

Venu s’entraîner dans la région, avant la reprise de la saison de natation avec son équipe, Jay Morningstar qui détient le record de médailles d’or dans sa discipline, est également connu pour ses frasques judiciaires, que la presse people adore utiliser à tout va pour le discréditer.

Tout en muscles élancés et travaillés, maillot de bain minuscule ne couvrant pas grand-chose et sourire en coin inclus, Jay profite de sa notoriété et de son charme, qu’il sait être l’outil fatal pour les femmes. De plus, sa famille est également célèbre et il est ainsi donc habitué à être sous le feu des projecteurs et les portes de la gloire ne lui font pas peur.

Certes, il a dû travailler énormément pour parvenir à être cet athlète accompli et vise toujours plus loin pour l’avenir.

Et obtenir que Lia accepte de le fréquenter est le défi de sa vie, même si remporter d’autres médailles et battre de nouveaux chronométrages ne quittent jamais son esprit.

Lia n’en revient toujours pas que Jay Morningstar soit installé à l’une des tables du restaurant géré par sa famille alors qu’elle est fan de lui depuis bon nombre d’années et qu’elle se contentait de le regarder à la télévision et sur ses posters affichés dans sa chambre d’adolescente.

Tentant de rester professionnelle, la jeune femme a du mal à maitriser ses émotions mais craint surtout d’avoir le cœur brisé quand Jay la quittera pour rentrer en Californie et qu’il sera parvenu à ses fins.

Mais Jay va lui prouver par ses actions et ses sentiments qu’il tient vraiment à elle.

Redoublant d’affection et de gestes tendres, Jay se montre patient et attentionné mais n’en oublie pas moins sa compétitivité et s’en sert dans sa relation naissante avec Lia.

Profitant de leur temps ensemble, Lia et Jay sont attachants et adorables.

Cependant quand une ex revancharde décide de venir semer la zizanie, ou quand ce ne sont pas des caméras de télé-réalité ou encore la famille plus qu’envahissante de la jeune femme, Lia retourne dans ses travers où elle se sent en sécurité, barricadée derrière des murs et repousse Jay.

Le sportif ne va-t-il pas se lasser ou au contraire, faire preuve d’une détermination encore plus forte que celle qu’il utilise dans les lignes de nage ?

Parviendront-ils également à préserver leur couple face aux curieux, face à la presse people mais aussi le faire résister avec les tensions engendrées par les multiples compétitions que dispute Jay ?

Et si la plus belle nage réalisée par Jay était celle où il remporterait définitivement le cœur de Lia ?

Voici les quelques moments, parmi tant d’autres, que vous réservent les fameuses portes de la gloire, le premier tome de la série Friendship, Texas, dont les Editions Juno Publishing et sa collection Maïa m’ont confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat, et plus précisément Maïwenn.

En préface de son roman, Magan Vernon, dont je découvrais les mots et la plume, nous livre les détails de comment lui est venue l’idée de cette histoire. Son vécu, ses émotions, sa tragédie et que sous les traits de Jay Morningstar, elle a utilisé ceux de Ryan Lochte, nageur olympique américain et qu’elle idolâtre, tout comme Lia avec Jay.

Aux portes de la gloire est donc une romance sportive pleine d’humour et d’amour. Magan y traite également du manque de confiance en soi, du mal-être corporel et des remises en question.

Même si la compétition est aussi au cœur de cette romance contemporaine, c’est avant tout une histoire entre une jeune fille, à la fin de l’adolescence, rêveuse, qui souhaite se libérer de sa famille qui a mis un peu trop d’espoir sur ses épaules et d’un jeune homme, qui a passé la majeure partie de sa vie dans les bassins olympiques pour une médaille d’or mais qui s’est un peu brûlé les ailes, et qui désormais veut juste être un gars de son âge et profiter.

Simple et efficace, avec toutes les touches que j’aime lire, Aux portes de la gloire est une romance fluide et bien écrite. Les détails sur la natation y apportent une touche supplémentaire pour rendre le tout crédible.

Mais avec une conclusion venue un peu trop rapidement et assez prévisible, et qui aurait méritée un peu plus de consistance et de durée. Je ne vous cache pas non plus, que j’ai eu l’impression de me trouver dans un thème de fanfiction avec une nana qui adule une vedette, et qui peut enfin réaliser ses rêves de groupie, quand cette dernière l’accoste comme par miracle.

Un bon moment de lecture avec des sourires et des soupirs. Un genre de lecture que j’aime bien.

Reste à savoir ce que le second tome me réservera…  

Extrait :

« -Ecoute : les choses ne se déroulent pas toujours comme on veut. On peut avancer avec nos rêves et nos grands espoirs, et puis les voir se briser parce que les évènements n’ont pas pris la tournure qu’on attendait. Sais-tu combien de médailles j’ai perdues en compétition ? Combien de fois me suis-je dit que j’allais baisser les bras, que c’était comme ça, et qu’ensuite, la situation a changé ? Tu savais que j’avais tenté d’intégrer le club de natation de la région douze fois avant d’y parvenir ? Dès que j’ai eu l’âge de me qualifier pour les Jeux Olympiques, je me suis lancé en quête de gloire. A quinze ans, quand j’ai pu participer aux épreuves, je n’ai même pas fait un seul podium. Certains disaient que j’aurais mieux fait d’abandonner, d’aller à l’université, ou autre. Mais je ne l’ai pas fait, parce que je savais ce que je voulais. Je voulais une médaille d’or autour du cou, et je ne me suis arrêté que lorsque j’en ai eu huit.

Je pris une profonde inspiration. Je n’étais pas au courant de toutes ces tentatives manquées. Je croyais que Jay avait toujours été en pleine forme et qu’il n’avait jamais rien raté.

-Mais je ne suis pas toi. Je ne suis pas une nageuse olympique.

Il s’humecta les lèvres et fit « non » de la tête.

-Tu n’en as pas besoin. Il te faut juste savoir ce que tu veux et l’obtenir. En une seule fois, tu es allée plus loin que moi en dix fois. Tu es allée dans l’école de tes rêves. Maintenant, il ne reste plus qu’à te trouver une bourse d’études. Ensuite, on ira peut-être faire un tour dans la résidence universitaire, ou on ira visiter des appartements. Je peux même passer quelques coups de fil pour t’obtenir un job au club de gym ou au club de natation où je m’entraîne. Quoi qu’il en soit, tu as trouvé ton coéquipier. 

Je souris malgré moi.

-Je crois que c’est la première fois que je suis la coéquipière de quelqu’un. »

Vues : 62

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Géraldine Collet & Olivia Cosneau / Coccinelle

Quelques infos sur le livre : Coccinelle Auteur : Geraldine Collet & Olivia CosneauSerie : Genres : Petite enfance …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :