Corinne Michaels / Si Seulement

Corinne Michaels / Si Seulement

Quelques infos sur le livre :

Si Seulement – Je reviendrai Tome 4

  • Auteur : Corinne Michaels
  • Série : Second Time Around – Je reviendrai Tome 4
  • Genre : Romance Contemporaine
  • Editeur : BAAE Inc.
  • Publication : 25/04/2022
  • Edition : Numérique
  • Pages : 319
  • Prix : 5,99€
  • Rating :
6 étoiles

Ma vie était parfaite, jusqu’à ce qu’une terrible tragédie vienne ébranler les fondations de mon existence toute entière.
Mes enfants n’ont plus de père. Je n’ai plus de mari qui prend soin de moi. Au lieu de me laisser aller pleurer sur ce bonheur disparu, je travaille d’arrache pied à Dovetail Enterprise. J’obtiens une promotion et deviens le bras droit du PDG. C’est exactement ce dont j’avais besoin.
Me retrouver coincée avec Milo Huxley comme assistant, ça, je ne l’avais pas prévu.
Je ne peux pas le supporter.
Il est arrogant, irresponsable, et veut me voler mon travail. Et comme si ça n’était pas suffisant, il est horriblement sexy, et doté d’un accent anglais qui me laisse rêveuse. J’ai eu assez de surprises dans ma vie, merci beaucoup.
Mais très vite, nous nous battons de moins en moins, et nous nous amusons de plus en plus. Il est là pour moi, et il est le seul. Et son physique ravageur n’est plus la seule chose qui me fasse craquer.
Si seulement je savais quoi faire…

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier l’auteur Corinne Michaels pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce livre en avant-première en m’accordant sa confiance dans le cadre de ce Blog Tour.

Mais pas seulement, je remercie également Aurélie (The Lovely Teacher Addictions) et Yamina (Women Who Stare at Books) pour avoir organisé le blog tour.

Danielle en a tellement bavé durant les 3 tomes précédents que je suis enfin ravie que la saga se clôture avec son happy end car s’il y a bien un personnage qui le mérite c’est elle ! Par contre, je n’aurais jamais imaginé qu’elle puisse finir avec Milo. Le gars dans le tome 3 nous a été dépeint plutôt négativement et je dois dire que vu comme il était con et antipathique, je me voyais mal l’apprécier dans ce tome. Et bien c’est là que j’ai eu tort car je l’ai adoré. En fait, Milo est surtout un incompris et Danielle parviendra à percer sa carapace et le rendre vrai, humain et tendre.

Après avoir lu ces 4 tomes, je peux dire que cette histoire fait partie de mes favorites. Danielle essaie de survivre pour ses enfants mais ce n’est pas évident, en plus le procès pour le meurtre de son mari commence juste, alors pas facile de se plonger dans cette horreur et de faire son deuil. Elle s’est complètement concentrée sur le boulot bossant comme une acharnée avec Callum car finalement le travail est la seule chose qui lui permet d’oublier un tant soit peu sa condition de veuve et d’enfouir son chagrin.

Callum lui propose alors une promotion en tant que directrice pour être son bras droit et elle ne peut refuser cette opportunité. Sauf que Milo arrive sur ces entrefaites et refuse que SON poste lui passe sous le nez car après tout c’est une affaire de famille, et ce poste de directeur lui revient de droit. Il compte bien en découdre avec celui qui lui a piqué sa place sauf qu’il ne s’attendait pas à tomber sur Danielle en tant que rivale. Milo est au début vraiment mauvais, parce que se retrouver l’assistant de Danielle alors que pour lui ça devrait être l’inverse, et bien la pilule a du mal à passer. Il va vraiment lui mettre plein de bâtons dans les roues. Malgré leur attirance indéniable, nos deux héros vont devenir des ennemis sans se connaître ni se laisser une chance, car chacun veut la place qui lui revient de droit. Mais à force de se détester si férocement, ils vont finir par s’apprécier un peu, puis beaucoup, pour au final entretenir une vraie amitié car chacun comprend l’autre et ses failles, et ils vont s’apporter mutuellement du réconfort dans leur vie et dans leur travail.

Nos deux héros vont parvenir à panser leurs propres blessures en entretenant cette amitié puis relation charnelle qui est inévitable. Ils vont tenter de résister à la tentation mais ça ne durera pas car tous les deux, c’est comme le feu et la glace, ça fait des étincelles. J’ai adoré leur alchimie et comment Milo réagit en la présence des enfants de Danielle et au procès du meurtre de son mari. L’amitié entre nos 4 copines est toujours bien présente mais c’est Milo qui parviendra à percer la carapace de Danielle.

Ainsi gros coup de cœur pour ce dernier tome qui clôture cette série en beauté, si vous n’avez pas encore lu cette saga, je vous la recommande très chaudement.

Extrait en images

N’hésitez pas à aller voir les avis, citations et autres stories chez les autres blogueuses participantes à ce Blog Tour !

Vues : 137

Pat Barker/Le silence des vaincues

Pat Barker/Le silence des vaincues

Titre : Le silence des vaincues

Auteur : Pat Barker

Série :

Genres : littérature

Editeur : J’ai lu

Collection :

Date de Publication:   19/1/2022

Edition (papier/ebook ):papier

Pages : 448

Rating: 6/6

Présentation de l’éditeur

En quelques heures, la belle Briséis, reine de Lyrnessos, a vu sa vie s’effondrer en même temps que les murs de sa cité sous les assauts des Grecs. Son mari et ses frères ont été massacrés, et elle est devenue l’esclave, le trophée parmi d’autres, de l’homme qui l’a conquise : le divin Achille, dont les générations futures chanteront les exploits. Briséis doit alors choisir : se laisser mourir, ou survivre et raconter son histoire. L’histoire de la femme qui a fait basculer la guerre de Troie.Avec elle, après trois mille ans de silence, ce sont les voix de toutes les femmes rendues muettes par l’histoire qui s’élèvent. Esclaves, prostituées, guérisseuses, effacées au profit des faits d’armes des guerriers. Avec une précision remarquable et un style époustouflant, Pat Barker fait naître sous nos yeux une Iliade féminine magistrale.

Extraits

– Aurais tu vraiment épousé l’homme qui a tué tes frères ? Eh bien, premièrement, on ne m’aurait pas laissé le choix. Mais, oui, probablement. Oui, j’étais esclave, et une esclave ferait tout, absolument tout, pour ne plus être une chose et redevenir une personne. Je ne comprends pas comment tu pourrais faire ça.  Bien sûr que vous ne comprenez pas. Vous n’avez jamais été esclave.

*****

Là-bas, au-delà des rouleaux de la houle, dans l’endroit calme où la mer oublie la terre, se trouvait l’âme de mes frères défunts. Ils avaient été privés de rites funéraires, et l’entrée des Enfers leur serait interdite, ils seraient condamnés à hanter les vivants, non pendant quelques jours, mais pour l’éternité. Derrière mes paupières fermées, j’ai revu plusieurs fois mourir le plus jeune. Je les pleurais tous, mais lui plus que les autres.

Avis

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Moi qui me plaignais de lire lentement ce roman je l’ai plutôt dévoré (même si j’ai mis une semaine de plus à faire une chronique).

Cette partie du résumé : « les voix de toutes les femmes rendues muettes par l’histoire qui s’élèvent. Esclaves, prostituées, guérisseuses, effacées au profit des faits d’armes des guerriers. »

Je pourrais ne pas chroniquer le roman, cet extrait vous donne une idée juste de tout le roman, mais on va quand même ajouter mes impressions – tant bien que mal, cela a été difficile pour ce roman.

Le thème est fort, les réflexions qui l’émaillent à la fois réalistes et pleines d’une immense désillusion tapent juste. Le pire à lire pour une personne loin de ce quotidien d’esclave, et l’acceptation quelque part de la plupart de ses femmes de leur condition. Conscientes qu’elles ne pourront pas se rebeller, fomenter une révolte, s’enfuir… non, elles vont subir. Elles vont peut-être, comme Briséis, passer du statut de reine à esclave. Et encore, d’un seul homme et d’un guerrier glorieux, quand d’autres sont offertes en récompense à toute une troupe de soldats. Quelques-unes se suicident, mais la plupart des femmes vont être vendues, offertes, échangées, marchandées… c’est terrible à lire. Certaines ont perdu leur fils (on ne laisse pas d’homme en vie, même un nouveau-né garçon ou une femme enceinte doivent mourir), et vont se retrouver avec le meurtrier de leur famille comme nouveau « maître ». C’est le cas de l’héroïne.

Si elles ne sont pas révoltées, quelque part, il n’y a pas que de la passivité. L’acceptation est teintée de désillusion, d’amertume, de réalisme. L’auteure fait un travail fou sur ce sujet et développe son propos petit à petit, en étendant petit à petit la vision d’origine qu’on pouvait avoir pour élargir notre champ de réflexion. J’ai trouvé ça bluffant.

Sans entrer dans les détails, l’auteure n’épargne pas pour autant la réalité des faits. À quelques petites allusions claires, on souffre avec ces femmes. J’ai aimé voir des héros égratignés, retrouvé une réalité moins comme Ulysse qu’on associe toujours à Pénélope, qui l’attend si patiemment. Il la pleure et la regrette dans les bras de la femme esclave qu’on lui attribuée, trophée de guerre parmi d’autres.

Au point de vue initial de Briséis, s’ajoute pour compléter le récit, le complexifier et même le densifier, d’autres sons de cloche, sans pour autant excuser des faits qui restent ceux de la guerre avec viols, pillages, meurtres et autre, certains hommes avec une narration un peu plus distanciée interviennent.

Le personnage de Briséis est complexe. Il n’est pas parfait, il ne provoque pas une empathie soudaine et une adhésion du lecteur, du moins il ne m’a pas fait ça, mais sa complexité entre résignation, courage, deuil, empathie, égoïsme… tout y passe. Elle sonne juste et cela a dû être très complexe à décrire.

Le style est simple, mais assez visuel et immersif. On a les odeurs, les bruits, on vit les scènes décrites.

Il y a plusieurs niveaux de lecture et réflexion, difficile d’en rendre compte. J’ai trouvé intéressant que si le thème de fond très féministe semble un message évident, presque premier degré, l’avancée de la guerre, la captivité s’allongeant, le rapport des femmes de Troie aux Grecs devienne plus complexe au point qu’on hésite : elle ne lui a pas pardonné, elle n’a pas pu oublier quand même? Et c’est vraiment bien fait. Non, aucune de ces femmes n’oublie. Mais toutes doivent survivre.

Plusieurs scènes cruelles ont mis à mal mon petit cœur, une chose est sûre : je n’ai aucun regret d’avoir lu ce roman. Un conseil, ne passez pas votre chemin et suivez cette réécriture de Pat Barker, elle en vaut le détour, ne serait-ce que pour le prisme inédit et nécessaire qu’il propose. Il était temps que ce genre d’ouvrage existe enfin et rappelle les oubliées.

Vues : 77

James Maclaine & Carolina Bùzio / Mon livre de faits étonnants sur Les Animaux

James Maclaine & Carolina Bùzio / Mon livre de faits étonnants sur Les Animaux

Quelques infos sur le livre :

Mon livre de faits étonnants sur Les Animaux

  • Auteur : James Maclaine & Carolina Bùzio
  • Genre : Jeunesse dès 6 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection : Mon livre de faits étonnants sur
  • Publication : 24/02/2022
  • Edition : Album Relié
  • Pages : 64
  • Prix : 9,95€
  • Rating : 
6 étoiles

Comment les singes se nettoient-ils les dents ? Quel petit est plus grand que ses parents ? Jusqu’à quelle altitude les bourdons peuvent-ils voler ? Les enfants apprendront un tas de choses surprenantes sur de nombreux animaux dans ce livre original et fascinant.

Avis de Sosweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet ouvrage en accordant leur confiance au blog.

Attention méga coup de cœur en provenance de chez Usborne ! Ce livre est tout bonnement excellent, c’est la première fois que nous testons cette collection que nous ne connaissions pas, alors quand j’ai vu cet ouvrage au programme je l’ai tout de suite demandé.

Ce livre allie la découverte du monde animal, la connaissance des espèces mais aussi leur mode de vie parfois anecdotique ou rocambolesque donc tout un côté apprentissage, et qui est extrêmement bien fichu et amené, le tout sublimé par de magnifiques illustrations. Mais attention chez Usborne, cela a toujours une connotation ludique et c’est ça qui fait que cette découverte ne peut être qu’un pari réussi car vos enfants vont adorer. C’est drôle et fun à découvrir. Par contre, vous ne verrez certainement plus les animaux pareil notamment que les bernards l’hermittes changent de maison comme de chaussettes, les paresseux abritent tellement d’insectes dans leur pelage que vous n’aurez pas envie de les câliner ou que les wombats ont leurs excréments en forme de carré. Vous deviendrez incollable sur les anecdotes et autres informations insolites du monde animal.

Vous n’aurez aucune excuse pour vous le procurer car même le prix de ce superbe ouvrage est très raisonnable.

En bref, c’est un ouvrage très complet dans son genre, donc à toutes celles et ceux qui ont des enfants qui aiment les animaux, les découvertes et qui veulent tout simplement apprendre, je ne peux que vous conseiller de foncer l’acheter au plus tôt !

N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

Vues : 77

Corinne Michaels / Encore une fois

Corinne Michaels / Encore une fois

Quelques infos sur le livre :

Encore une fois – Je reviendrai Tome 2

  • Auteur : Corinne Michaels
  • Série : Second Time Around – Je reviendrai
  • Genre : Romance Contemporaine
  • Editeur : BAAE Inc.
  • Publication : 22/11/2021
  • Edition : Numérique
  • Pages : 392
  • Prix : 4,99€
  • Rating :
6 étoiles

Je suis devenue assez douée pour limiter les dégâts.

D’abord, le mari. Mon divorce est la meilleure décision que j’ai prise. Mais entre mon rôle de maman solo et la recherche d’un vrai boulot, j’ai du mal à reprendre mon souffle. Alors quand on m’offre un poste dans un blog de célébrité, je me lance, bien décidée à réussir.

Ou plutôt, jusqu’à ce que j’obtienne mon premier projet et que je rencontre Noah Frazier pour la première fois… Pratiquement nu, ruisselant d’eau. Mon cœur s’emballe et mon cerveau oublie comment composer des phrases complètes. Ses abdos saillants, son sourire irrésistible et ses yeux d’un vert limpide sont trop parfaits pour être vrais. Que vais-je faire? Boire un verre de trop et m’humilier dans la foulée, bien sûr.

J’ai bien l’intention d’oublier cette nuit et la honte cuisante que j’ai ressentie, mais Noah ne me laisse pas faire. Au contraire, il s’arrange pour me faire écrire un article sur lui et s’assurer que nous passions les prochaines semaines ensemble. Les maladresses s’enchaînent, les baisers aussi et avant de pouvoir m’en empêcher, je réalise que je suis en train de tomber amoureuse de lui.

Et lorsqu’un un événement impensable se produit, puis-je seulement lui en vouloir de limiter les dégâts?

Je donnerais tout pour le revoir encore une fois…

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier l’auteur Corinne Michaels pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce livre en avant-première en m’accordant sa confiance dans le cadre de ce Blog Tour.

Mais pas seulement, je remercie également Aurélie (The Lovely Teacher Addictions) et Yamina (Women Who Stare at Books) pour avoir organisé le blog tour, car impossible de passer à coté de cette nouvelle histoire traduite d’une auteur que j’affectionne.

J’avais déjà adoré le premier tome de cette série en 4 volumes et je m’attendais à nouveau à me régaler dans ce second opus. Eli avait placé la barre assez haut en terme de bookboyfriend mais Noah le devance haut la main. Noah va a coup sûr vous faire fondre et j’ai totalement craqué pour lui. Il fait désormais partie de mon top 10 des meilleurs bookboyfriend de part sa prévenance, ses attentions, son romantisme, il m’a totalement conquise et le pire c’est qu’il sait être parfait dans une relation alors qu’il n’en a pas conscience.

Kristin est une jeune femme qui est au bout du rouleau, il fut un temps où elle était pétillante mais son mari l’a détruite. Lui c’est le gros connard par excellence et croyez-moi dans le dictionnaire, il est d’office dans la définition bien en évidence en gras et majuscule, oui à ce point ! Ce gars, Scott, est le summum même du pervers narcissique, il a pris plaisir pendant des années à rabaisser sa femme psychologiquement, il ne l’a pas maltraitée physiquement mais les blessures sont les mêmes. Il l’a mise plus bas que terre à tel point qu’elle a toujours cru qu’elle faisait mal les choses et se culpabilisait pour ça, alors que lui la trompait et la malmenait sans en avoir rien à foutre. Elle parvient finalement à s’en extirper en divorçant mais durant toute l’histoire, il ne va pas la lâcher alors qu’elle fera tout pour protéger les enfants. C’est un personnage qui a le cœur sur la main et qui fait passer les autres toujours avant elle. Je l’ai beaucoup appréciée et j’ai eu beaucoup d’empathie et de compassion pour son personnage et son vécu dans cette relation toxique qu’elle entretenait avec le connard.

J’ai adoré retrouver Heather qui avait le rôle principal dans le 1er tome et ses 2 autres copines Danielle et Nicole. Heureusement que ce groupe d’amies est là pour la soutenir et l’aider dans cette épreuve difficile.

C’est alors qu’arrive Noah le meilleur ami d’Eli. Kristin, qui a trouvé un travail dans un tabloïd type Voici, doit faire son interview. Leur rencontre est pour le moins classique mais leurs premières interactions sont épiques et drôles. C’est aussi l’amour au premier regard mais qui se construit au fur et à mesure des pages. Ils apprennent à se découvrir et finissent par succomber à la tentation. Noah est déterminé à découvrir ce qui se cache derrière son attirance envers Kristin, pourquoi elle lui inspire tant de choses et pourquoi il développe très vite des sentiments pour elle. Et croyez-moi il ne la lâchera pas tant qu’il n’aura pas Kristin dans sa vie et dans son lit. Il est tout aussi acharné à lui faire oublier son connard d’ex mari en lui prouvant que l’amour existe encore et qu’il y a aussi des hommes bons sur cette terre comme lui. Mais Kristin n’a connu qu’une relation dans sa vie et forcément elle est marquée et a du mal à faire confiance et à se laisser approcher par Noah car elle a toujours des plaies ouvertes. Elle ne croit plus vraiment en l’amour même si Noah parvient à lui faire ressentir tout un tas de choses. Leur alchimie est incroyable. J’ai particulièrement aimé cette dynamique et leur romance se met doucement en place avec un Noah très prévenant qui m’a fait aussitôt succomber à son charme.

Corinne Michaels a été plutôt soft dans son récit pour une fois, vous n’aurez donc pas besoin de la boîte de mouchoirs cette fois. En effet, elle a l’habitude de torturer voire de tuer ses personnages et là on dirait qu’elle a voulu y aller tranquille, ce qui n’est pas pour me déplaire, et pour une fois, on ne sera pas au bout de notre vie en terminant l’histoire. Effectivement le côté drama reste sa marque de fabrique ou d’écriture dans ce cas, mais on dirait que dans ce récit elle a voulu nous épargner mais j’avoue que j’ai un peu peur pour les tomes suivants du coup 🙂

Je pense qu’il y avait largement assez de drame avec sa relation toxique et l’ex de Kristin. C’est donc une romance qui montre que malgré le fait qu’on puisse tomber bien bas, surtout en amour, il faut toujours garder espoir car le bonheur peut toujours frapper quand on ne s’y attend pas. Kristin mérite cette seconde chance et mérite surtout d’être aimée par quelqu’un de bien et Noah parviendra tant bien que mal à panser ses blessures.

C’est à coup sûr, une romance à avoir dans sa bibliothèque à lire et relire sans modération. En conséquence, pour l’instant je peux dire que c’est mon tome préféré, Kristin et Noah sont un couple extra dont vous adorerez suivre leurs aventures et leur histoire d’amour. Ne ratez pas cette nouvelle histoire !

« — Arrête ça !

J’essaie de repousser sa main alors que ses doigts se frayent un chemin dans ma culotte. Je tente de nous préparer un petit-déjeuner, mais la tâche est rendue compliquée par son nouveau jeu qui consiste à voir combien de fois il arrive à me faire rougir en une matinée.

— Sois raisonnable.

— Ce n’est pas ce que tu me disais hier soir, me chuchote-t-il d’une voix rauque dans l’oreille.

Hier soir, nous n’avons pas du tout été raisonnables. Nous n’avons même pas réussi à aller jusque dans la chambre. Nos envies ont pris le dessus. Nous nous sommes arrêtés au canapé où nous avons fini par nous endormir, moi allongée sur lui jusqu’au petit matin.

Ça m’allait très bien.

Maintenant, nous devons reprendre des forces. Mais c’est dur de penser à manger avec son doigt qui caresse mon mamelon. Ma tête retombe sur son épaule et je gémis.

— Si tu continues, on ne va pas réussir à manger, je le préviens, prise dans le moment.

— Je vais manger quelque chose.

— Noah, je le gronde en repoussant sa main. Va t’asseoir là-bas pendant que je…

La sonnerie retentit, suivie de coups sur la porte.

— Tu attends de la visite ? me demande Noah.

— Non, c’est probablement les enfants du voisinage. Ils n’ont pas encore compris qu’il ne fallait pas sonner chez les gens avant dix heures du matin.

J’éteins la cuisinière et je me dirige dans le salon.

— Kristin !

La voix de Scott retentit alors qu’il tambourine à nouveau la porte.

Mon cœur s’arrête de battre et la crainte me paralyse. Mais qu’est-ce qu’il fout ici ? »

N’hésitez pas à aller voir les avis, citations et autres stories chez les autres blogueuses participantes à ce Blog Tour !

Vues : 111

Miriam Toews/ Ce qu’elles disent

Titre : Ce qu’elles disent

Auteur : Miriam Toews

Série :

Genres : litterature     

Editeur :  j’ai lu

Collection :

Date de Publication:   10/09/2021

Edition (papier/ebook ): papier

Pages : 256

Rating: 6/6

Présentation de l’éditeur

Colonie mennonite de Molotschna, 2009. Alors que les hommes sont partis à la ville, huit femmes de tous âges tiennent une réunion secrète dans un grenier à foin. Depuis quatre ans, nombre d’entre elles sont retrouvées, à l’aube, inconscientes, rouées de coups et violées. Pour ces chrétiens baptistes qui vivent coupés du monde, l’explication est évidente : c’est l’oeuvre du diable. Mais les femmes, elles, le savent : elles sont victimes de la folie des hommes. Elles ont quarante-huit heures pour reprendre leur destin en main. Quarante-huit heures pour parler de ce qu’elles ont vécu, et de ce qu’elles veulent désormais vivre.Au fil des pages de ce roman éblouissant qui retranscrit les minutes de leur assemblée, leurs questions, leur rage et leurs aspirations se révèlent être celles de toutes les femmes.

Extrait

« Salomé poursuit : Et quand nos hommes nous ont usées jusqu’à la corde, quand ils ont fait de nous des femmes qui, à trente ans, ont l’air d’en avoir soixante, des femmes avec un utérus qui, littéralement, menace de tomber sur le sol immaculé de notre cuisine, des femmes finies, ils se tournent vers nos filles. Et s’ils pouvaient nous vendre à l’encan ils le feraient sans hésiter. »

*

“Si j’ai bien compris, nous, les femmes, avons déterminé trois choses auxquelles nous estimons avoir droit.
Lesquelles ? demanda Greta.
Nous voulons que nos enfants soient en sécurité, répond Mariche. Elle s’est mise à sangloter doucement, elle a du mal à parler, mais elle poursuit quand même. Nous voulons rester fidèles à notre foi. Nous voulons pouvoir penser.”

Avis

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Bon ce roman est… particulier. Pourtant c’est un coup de cœur. Je suis contente de l’avoir lu. J’allais dire c’est un ovni, pas forcément, mais je n’en ai pas lu beaucoup de ce genre, je trouve qu’à notre époque il résonne particulièrement à l’époque de #metoo et TANT MIEUX.

À mon avis, ça ferait un film brillant, car au format livre il est plus difficile à digérer suite à des choix de l’auteure (qui ont du sens, mais qui rendent la lecture plus ardue). En film ça serait une belle claque.

Il faut déjà noter que c’est un sujet féministe, difficile et que le résumé étant clair, je suppose que les trigger warnings sont là, mais peut-être pas autant que je m’y attendais que je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi dur à lire. Déjà parce que les faits sont inspirés de faits réels qui ont eu lieu en Bolivie a priori. Dans une colonie « mennonite » (je ne sais pas si ça existe en France) donc une congrégation religieuse assez extrémiste et fermée qui vit avec ces principes venus de l’ancien testament et avec une vie en autarcie. Un peu comme les mormons peut-être, pour ce que j’en sais, ils sont peut-être plus connus.
Comme le décrit le résumé, le récit se situe dans une de ces colonies où pendant des années des femmes se réveillent rouées de coups et violées, soit disant par le diable, en réalité par un groupe d’hommes de la colonie. Tout cela est bien dit, on a pas par contre tout de suite la compréhension que cela atteint des soeurs, des cousines et des femmes de tout âge enfant ou grands-mères, ce qui amplifie encore l’horreur des faits décrits. Si rien n’est décrit, le récit se situe vraiment a posteriori, quand ces femmes se regroupent pour prendre une décision suite à ce qu’elles ont subi, on a quand même les nombreux retentissements dans la vie des personnages féminins, des séquelles physiques avec mâchoire abimée à des séquelles psychologiques très lourdes.

On suit donc sans pathos j’ai trouvé, avec une certaine distance et en même temps un côté incisif, malaisant, hyper fort les délibérations des femmes de la colonie. Que faut-il faire ? Elles ont 48h pour prendre leur décision. On va suivre leur délibération presque heure à heure grâce à une suite de dialogues, presque en huis clos, de réflexions et considérations de femmes en colère, perdues, mais aussi très croyantes, ligotées par leur foi et des principes très forts. Eh oui, car elles sont censées pardonner, aimer leur prochain, même si ce prochain a eu un comportement au-delà des mots.

Au départ, cela semble très loin de notre réalité, donc on se sent presque protégé. On est plein d’empathie pour cette assemblée de femmes, mais quand même, à distance. Et petit à petit ce qui m’a bluffé et le renversement de la situation à quel point les réflexions de ses femmes deviennent universelles, concernent le patriarcat dans son ensemble à tout niveau même très loin d’une congrégation religieuse aussi particulière : ses femmes deviennent toutes les femmes, elles parlent pour toutes celles qui subissent au quotidien des maris violents, le poids d’une charge mentale d’être celle qui fait tourner une famille, s’occupe des enfants, et, dans ce roman, fournissent un travail colossol faisant presque tourné la colonie alors qu’elles sont entièrement sous la coupe des hommes à qui elles doivent obéissances.

Si on peut vraiment croire ses réflexions lointaines au départ, elles résonnent encore dans notre société actuelle. C’est sidérant.

Ce roman a été recommandé par M.Atwood qui a écrit « La servante écarlate » plus que connu, et qui en disait « Un roman époustouflant ». C’est ce qui m’a donné envie de demander ce service presse. Au départ, j’ai eu du mal à le lire, le dialogue nous ait retranscrit par un homme de la colonie au statut à part : revenu depuis peu et de parents qui ont été exclus de la colonie, tout comme lui. C’est un « homme » mais il est considéré par la plupart comme un moins que rien vu qu’il ne travaille pas dans les champs et donnent des rudiments d’écriture, calcul, etc. aux enfants de la colonie (des garçons bien entendu). Il a va retranscrire les paroles de ces femmes de leur langue (un vieux dialecte) à l’anglais. Choisir un tel narrateur n’est évidemment pas anodin. La retranscription que livre le roman ne comporte du coup aucun trait de dialogue par exemple, ce sont de longs blocs de textes ce qui les rend plus difficiles à lire, moins digestes, mais semble aussi plus réaliste, vu la situation. Nous avons les digressions qu’il évoque mentalement, et certaines sont presque jugeants ou on sent qu’il ne comprend pas forcément (sans devenir macho ou aussi rétrograde que les autres hommes de la colonie décrite), mais il réalise parfois trop tard qu’il peut faire des interventions qui inquiètent les femmes sans le vouloir. J’ai trouvé ça très bien fait et pensé ; s’il est un vrai allié, il n’est pas l’une de ses femmes. Il ne comprend pas tout. Même dans une telle situation, elles ont besoin de lui alors qu’elles ne l’acceptent pas totalement au départ.

Si j’ai pensé à l’origine qu’il y avait pas mal de personnages, on s’y retrouve rapidement, en film ça serait vraiment brillant avec de bonnes actrices pour camper ces personnages tous très différents, crédibles au point qu’on les voit presque avec leur tic, leur posture… L’auteure a fait un travail fou à ce niveau !

Enfin, dernière petite remarque, l’auteure elle-même est issue de l’une colonie mennonite, donc elle est totalement cohérente crédible et on sent à quel point elle a un infini amour et surtout respect pour celles qu’elle dépeint. Quand on parle du « ownvoice » actuellement, on est en plein dedans. Je doute qu’un auteur extérieure à ce type de congrégation aurait atteint une telle justesse pour retranscrire les questionnements moraux et règles qui vont écraser ses femmes, le cheminement de leurs pensées et la façon dont elles vont devoir trouver leur vérité.

J’ai eu la sensation que l’auteure avait le besoin viscéral de retracer cette histoire pour celles qui n’ont pas pu le faire. Je n’ai aucune idée si tout le déroulé du récit et la fin sont réalistes, si elle a suivi toute l’affaire, j’ai même eu envie de chercher. En même temps tout est cohérent et j’ai presque eu les larmes aux yeux à la fin, c’est très émouvant tant on s’attache à elles (et on est aussi vraiment indignés ou en colère quand on comprend tout ce qu’elles ont subi).

C’est un livre fort, féministe, bien campé, réaliste, précis. Un roman à lire. Il est court, pas forcément facile d’accès pour la forme, mais son peu de nombre de pages mérite vraiment de tenter l’aventure. La couverture fait penser à la servante écarlate d’ailleurs, à mon avis pour interpeller les lecteurs de M.Atwood (vu qu’on a aussi sa citation en tête de livre) et je la préfère nettement à celle de la version brochée que j’ai vu en ligne. J’espère que le roman trouvera son public, voire qu’il aura le droit à son adaptation cinéma.

Vues : 79

Fiona Watt – Stella Baggott et Non Figg / J’habille mes amies : L’hiver en fête

Fiona Watt – Stella Baggott et Non Figg / J’habille mes amies : L’hiver en fête

Quelques infos sur le livre :

J’habille mes amies : L’hiver en fête

  • Auteur : Fiona Watt
  • Illustrations : Stella Baggot et Non Figg
  • Genre : Jeunesse dès 6 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection :  J’habille mes amies
  • Publication : 14/10/2021
  • Edition : Album broché illustré
  • Pages : 34
  • Prix : 6,50 €
  • Rating : 
6 étoiles

Les amies choisissent un sapin de Noël et le décorent, elles se promènent dans une forêt enneigée, font du patin à glace et découvrent de magnifiques illuminations de Noël. Les enfants auront plaisir à choisir leurs tenues et leurs accessoires parmi les nombreux autocollants.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet ouvrage en accordant leur confiance au blog.

Alors là, on ne rigole plus avec ce nouvel ouvrage d’autocollants de la collection J’habille mes amies, 440 autocollants à intégrer dans ces nouvelles histoires autour de l’hiver, autant dire des heures d’amusement et d’émerveillement pour vos enfants. Je ne crois pas avoir vu plus gros ouvrage dans cette collection jusqu’à présent et en plus on le reçoit avant la fête c’est donc un excellent préambule avant les vacances de Noël.

On ne compte plus le nombre d’ouvrages de cette collection tellement ma fille est fan alors forcément quand je lui ai montré celui-là sur le catalogue, elle n’a pas hésité à me le réclamer.

C’est vraiment un magnifique cahier d’autocollants avec de grandes et superbes illustrations sur le thème de l’hiver. Les illustrations sont chatoyantes et scintillantes en lien avec les fêtes de fin d’année, ma fille l’a ainsi tout de suite adopté avec ses yeux qui brillaient au fil des pages, se plongeant dans l’univers des fêtes de fin d’année avec marché de Noël, neige, montagne, sapin et magie de Noël tout simplement.

Sur chaque page un petit texte nous informe sur le contenu de l’illustration et ce qu’il se passe et permet de mieux comprendre l’univers et apprendre tout en s’amusant. Cette partie est essentielle à ce cahier d’autocollants et les textes sont simples, concis et attractifs pour les enfants. Cela permet aussi de garder le livret une fois que tout est bien collé et de le garder comme un livre et de raconter l’histoire à souhait. Et si vos enfants débutent la lecture, ça tombe bien car les récits sont courts et faciles pour eux.

Les autocollants sont beaux et simples à coller afin de personnaliser chaque page à sa guise et ainsi pouvoir s’approprier l’histoire, ce qui plaît particulièrement à ma fille qui ainsi fait travailler son imagination et se raconte plein d’histoires. Dès qu’elle commence, je sais qu’elle en a pour un sacré moment, tellement elle est passionnée par le cahier.

Les autocollants sont également repositionnables ce qui n’est pas négligeable lorsque par inadvertance le collage a été un peu trop rapide et pas assez précis et croyez-moi, les enfants sont tellement impatients, que parfois ça dérape ! Je pense qu’il est nécessaire de le préciser car c’est le gros avantage de ces ouvrages d’autocollants de chez Usborne. Il y en a de toutes tailles, formes et types (objets, décors, vêtements..), le tout dans des couleurs bien flashy, on en a plein les mirettes !

J’avoue ne pas être du tout objective concernant cette collection d’autocollants qui est tout bonnement géniale. On ne les compte plus tellement nous en avons et forcément c’est toujours un coup de cœur ! C’est à coup sûr l’ouvrage à vous procurer pendant ces prochaines vacances de Noël ! Vos enfants vont adorer cette collection de livres d’autocollants où ils trouveront de super tenues et accessoires pour habiller les amies, selon le thème et les différentes occasions.

Encore une très belle découverte made by Usborne ! En bref, foncez l’acheter !!!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers1.jpg.

N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Vues : 67

Marlène Eloradana / Noël à Silver Peaks

Marlène Eloradana / Noël à Silver Peaks

Quelques infos sur le livre :

Noël à Silver Peaks

  • Auteur : Marlène Eloradana
  • Genres : Romance contemporaine
  • Editeur : Auto édition
  • Publication : 22/10/2021
  • Edition : Relié
  • Pages : 323
  • Prix : 24,90€
  • Rating :  
6 étoiles

Une romance douce et pleine d’humour, où la magie de Noël virevolte dans l’air.

Chaque année, à Silver Peaks, l’esprit de Noël prend ses quartiers aux chalets de Céleste, un complexe de vacances où seule une poignée de gens ont la chance de séjourner. Et pour cause, Céleste et Eliott, les propriétaires des lieux, sélectionnent les heureux élus avec soin.

C’est dans cet endroit à l’ambiance chaleureuse, à des milliers de kilomètres de chez eux,  qu’Hailey, Connor et la petite Leia vont passer les fêtes.

Entre Hailey et Connor, tout commence par une rencontre houleuse dans l’avion. Elle le trouve antipathique au premier regard, il se moque bien de ce qu’elle peut penser. Ce qui amuse particulièrement Leia, la nièce et filleule de celui-ci.

Oh, le courant passe entre le Californien sûr de lui, et la blonde hirsute de Cap Cod. Pire encore, l’univers semble se liguer contre eux, à les rapprocher sans cesse.

Ce n’est pas pour déplaire à Leia, qui œuvre dans l’ombre pour que son vœu le plus cher se réalise.

Parfois, il suffit d’y croire, et de le vouloir suffisamment fort pour qu’un miracle se produise. Surtout à Silver Peaks !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur, Marlène, pour m’avoir offert l’opportunité de lire son roman en avant-première et pour la confiance qu’elle m’accorde dans son aventure.

Bon c’est une chronique méga coup de cœur donc pas objective du tout mais promis je ne vais pas vous faire l’éloge de cette histoire en écrivant une bible, il faudra vous faire votre propre opinion. Ceci dit c’est sans doute la meilleure romance de Noël que vous puissiez lire sur le marché alors si vous ne la lisez pas c’est bête pour vous.

Commençons tout d’abord par cette couverture avec un dessin magnifique sous les montagnes enneigées, dès que vous croisez cette couverture vous ne pouvez qu’avoir envie de vous la procurer tellement cela donne envie de lire le roman. Elle est bien entendu signée par votre hôtesse dévouée, notre chère Ninie (c’est gratuit la pub lol). J’ai même la chance d’avoir la version reliée de cette histoire et je peux vous dire que c’est sans doute un des plus beaux livres de ma bibliothèque.

C’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans ce récit, d’une parce que j’adore les romances de Noël car elles font toujours battre mon petit cœur d’éternelle romantique et de deux parce que pour moi les romances de Noël sont comme des romances doudous, j’y reviens toujours, même quand c’est pas la saison tellement je les adore.

Au fil de l’histoire, nous allons suivre les aventures de Connor, Leia et Hailey aux Chalets de Céleste. La rencontre de Connor et Hailey est explosive et les découvrir se chercher en permanence est juste excellent. Céleste est la Mère Noël par excellence et elle choisit ses invités triés sur le volet pour leur rendre la magie de Noël et c’est juste extraordinaire à découvrir. Le décor du Canada n’est que la chantilly sur le gâteau. Chaque personnage a énormément souffert et passer des vacances dans ces montagnes permet d’apaiser certaines douleurs, et de redonner de l’espoir, le tout bien entendu saupoudré de la touche humoristique de l’auteur rendra l’histoire encore plus touchante. Les émotions seront aux rendez-vous et il faudra parfois vous accrocher tellement c’est intense mais lire cette histoire c’est aussi réconfortant et apaisant. C’est à lire et relire sans modération tellement c’est bon. La plume est toujours autant addictive et c’est toujours un régal de lire une nouvelle romance de Marlène.

Cette romance est une ode à l’amour, à comment survivre après un drame et surmonter sa peine, c’est une ode d’espoir, de magie, c’est une histoire qui redonne goût à la vie de ses personnages tellement c’est beau. En bref, vous ne resterez pas indemne face à ce récit, personnellement j’ai été touchée de plein fouet mais je vous garantis que vous passerez à coup sûr un excellent moment de lecture.

Que la magie de Noël soit avec vous !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers1.jpg.

Extrait :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Vues : 115

Fiona Watt / J’habille mes amies : Les Filles

Fiona Watt / J’habille mes amies : Les Filles

Quelques infos sur le livre :

J’habille mes amies : Les Filles

  • Auteur : Fiona Watt
  • Illustrations : Stella Baggott et Vicki Leyhane
  • Genre : Jeunesse dès 6 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection : J’habille mes amies
  • Publication : 08/07/2021
  • Edition : Album broché
  • Pages : 24
  • Prix : 6,50 €
  • Rating : 
6 étoiles

Un livre de la collection à grand succès J’habille mes amies avec une couverture scintillante et des centaines d’autocollants dont une planche de vignettes scintillantes pour habiller des sirènes et compléter les scènes imagée. Les amies vont à la plage, elles organisent un pique-nique, elles sont invitées à une fête d’anniversaire… Les enfants, qui aimeront leur composer des tenues à la mode à l’aide des nombreux autocollants de vêtements et d’accessoires, ne verront pas passer le temps.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour la confiance accordée au blog dans le cadre de ce partenariat.

400 autocollants sur le thème des filles, les petites filles comme la mienne ne peuvent qu’être en admiration devant ce livret et pour tout vous dire j’avoue également avoir un faible. On ne les présente plus ces livrets d’autocollants, on est des mégas fans et cela depuis quelques années maintenant et ça tombe bien car il nous manquait celui-ci !

J’ai voulu garder la surprise cette fois et j’ai fait une heureuse. Une fois le colis déballé, ma fille s’est ruée sur le cahier d’autocollants. Et c’est vrai que je ne peux que la comprendre, les illustrations sont tout simplement magnifiques et incroyablement réalistes, on est de suite projeter dans le thème et on navigue au fil des pages dans l’univers de ces demoiselles tantôt à la plage, au bal, au mariage en passant par la phase shopping ou au club équestre à s’occuper des chevaux sans oublier le pique-nique d’été. L’imagination est à son comble et à chaque page tournée j’ai pu écouter les histoires inventées par ma fille, elle a particulièrement adoré les tenues de ces demoiselles. Ma page préférée reste celle du mariage mais je crois que ma fille a préféré le shopping.

Sur chaque page un petit texte nous informe sur le contenu de l’illustration et ce qu’il se passe et permet de mieux comprendre l’univers et apprendre tout en s’amusant. Cette partie est essentielle à ce cahier d’autocollants et les textes sont simples, concis et attractifs pour les enfants. Cela permet aussi de garder le livret une fois que tout est bien collé et de le garder comme un livre et de raconter l’histoire à souhait. Et si vos enfants débutent la lecture, ça tombe bien car les récits sont courts et faciles pour eux.

Encore une très belle découverte made by Usborne !

J’avoue ne pas être du tout objective concernant cette collection d’autocollants qui est tout bonnement géniale. On ne les compte plus tellement nous en avons et forcément c’est toujours un coup de cœur ! C’est à coup sûr l’ouvrage à vous procurer pendant ces vacances d’été ! Vos enfants vont adorer cette collection de livres d’autocollants où ils trouveront de super tenues et accessoires pour habiller les amies, selon le thème et les différentes occasions. En bref, foncez l’acheter !!!


N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

Vues : 83

Micalea Smeltzer/ Recherche colocataire désespérément

Micalea Smeltzer/ Recherche colocataire désespérément

Quelques infos sur le livre :

Recherche colocataire désespérément

  • Auteur:  Micalea Smeltzer
  • Genre : Romance 
  • Editeur : Juno Publishing
  • Collection : Maïa
  • Publication : 26/11/2020
  • Edition : Numérique
  • Pages : 258
  • Prix : 5,49€
  • Rating :
6 étoiles

Prérequis :

  1. Ne fume pas. C’est dégueu.
  2. Ne sois pas un connard. Je n’ai pas le temps de gérer tes sautes d’humeur.
  3. Nettoie derrière toi. C’est vraiment si difficile que ça de mettre ses fringues sales dans le panier à linge ?

Si tu remplis ces conditions, appelle-moi.

Cordialement,

Recherche désespérément colocataire.

Lorsque je mets l’annonce dans le journal de l’université, je ne m’attends certainement pas à ce que la star de l’équipe de football y réponde. De ce que je sais, Abel Russo est un homme à femmes et un crétin fini. Malheureusement, il est la seule chose à pouvoir m’éviter d’être mise à la porte par mon propriétaire et son ennuyeux air guilleret.

Cela devrait être relativement simple – il n’y a aucune chance pour que nous développions des sentiments l’un pour l’autre. Mais il commence à attarder son regard sur moi, et il se pourrait bien que je lui rende ses œillades.

Tout ce que je voulais c’était un coloc, mais je suis sur le point d’obtenir bien plus que ce qui était prévu dans l’accord initial.

Avis de SoSweety :

Comme toute chronique qui se respecte, je me dois de remercier Maïwenn et les éditions Juno Publishing pour l’envoi de ce service presse et la confiance accordée au blog dans le cadre de ce partenariat.

Alors attention, chronique pas du tout, mais alors pas du tout objective car cette histoire est un méga coup de cœur !

L’histoire de Lou et Abel est avant tout une ode à la vie, à l’amitié, à l’amour et surtout un bon coup de pied du destin. C’est une romance qui fera battre votre cœur à 100 à l’heure mais le fera fondre aussi comme un délicieux fondant au chocolat ou comme dans cette histoire, un bon krema rose 🙂

Lou cherche rapidement un colocataire sinon elle sera bientôt à la rue car son loyer est désormais inabordable et son connard de propriétaire n’attend que ça pour la dégager. Elle poste alors une annonce un peu folle dans le journal de la fac afin de trouver la perle rare et cela au plus tôt. Abel cherche un endroit où loger et répond à l’annonce de Lou car elle l’intrigue dès le départ. L’un et l’autre n’auraient jamais vraiment dû rentrer en contact car leur cercle est différent. Et pourtant le hasard fait parfois bien les choses.

#Lou Powell #Abel Russo

Tout démarre du coup de fil pour voir si la cohabitation peut le faire. C’est drôle et punchy et Abel a envie de savoir qui est la fille mystère derrière l’annonce et ce coup de fil plus ou moins original et étrange. Abel est monsieur populaire, célèbre quaterback de l’équipe de football et beau comme un dieu mais derrière le tableau dépeint de la grosse brute sans cervelle, c’est en fait un jeune homme intelligent, drôle, et protecteur. Oui c’était un homme à femmes qui a profité et fait la fête mais tout cela change cette année. Il a désormais fait vœu de célibat car il veut se consacrer pleinement à sa dernière année d’étude et obtenir son diplôme haut la main. Je m’attendais à lire tous les stéréotypes du footballeur mais je dois dire qu’Abel fut une incroyable surprise, l’auteur a su le rendre attachant et beau à l’intérieur comme à l’extérieur. Je l’ai adoré il a tout pour faire chavirer votre petit cœur et devenir un de vos bookboyfriends favoris.

Quant à Lou c’est une jeune femme qui aime tous les plaisirs de la vie et surtout la bouffe et forcément elle a des rondeurs là où il faut qu’elle assume plus ou moins. Elle croque la vie à pleines dents mais a été pas mal échaudée dans ses relations amoureuses car elle est tombée sur quelques cons. Elle n’a aucun filtre et son franc parler est parfois déstabilisant car elle dit tout ce qui lui passe par la tête ce qui rend les situations plutôt cocasses. Mais mon dieu qu’est-ce qu’elle est drôle !!! Je vous garantis qu’elle va vous faire rire aux larmes. C’est un personnage haut en couleurs qu’on aime de suite et on a envie de devenir sa meilleure amie. Je l’ai adorée, elle m’a touchée et m’a inspiré tellement de sentiments, c’est vraiment une héroïne au top comme on en voit peu finalement dans les livres.

Je ne connaissais pas du tout la plume de l’auteur ni ses histoires, ce fut donc une super découverte. C’est une histoire addictive qui dès qu’on la commence se doit d’être ininterrompue pour être appréciée à sa juste valeur. J’ai aimé chaque instant de cette lecture, c’est bien écrit, fluide et à chaque page on s’y plonge intensément. J’ai passé un excellent moment de lecture. Nos deux héros sont des opposés mais qui s’attirent irrémédiablement, ils tissent de profonds liens d’amitié dès le départ et se complètent à la perfection en se trouvant plein de points communs. A force d’être aussi fusionnels, l’alchimie entre eux devient impossible à refouler, tout comme leurs sentiments et ils finissent par céder à la tentation pour notre plus grand plaisir.

J’ai adoré les voir tomber amoureux l’un de l’autre car l’auteur nous fait profiter du point de vue de chacun. C’est un pur bonheur à lire !

En conséquence, si vous aimez les belles histoires d’amour avec des personnages attachants et touchants ce roman est fait pour vous. Pour ma part c’est un vrai coup de cœur, j’ai vraiment tout aimé dans cette histoire et je sais que c’est un roman que j’aurais plaisir à lire et relire sans modération tellement il m’a marquée. J’espère qu’il en sera de même pour vous.

” Elle roule des yeux.

— Tu es pratiquement nu. Enfile ça.

Je souris.

— Seulement parce que tu m’as pris mes vêtements.

Elle étouffe un rire et secoue la robe de chambre.

— Tu vas geler.

— C’est gentil de t’inquiéter pour ma santé.

Je finis par prendre le vêtement et m’efforcer de rentrer mes bras dans les manches. Le tissu est tendu autour de mes muscles et j’aurais juré entendre craquer une ou deux coutures.

— J’ai besoin de te garder en parfaite santé si je veux que tu me baises comme ça à nouveau, dit-elle avec un sourire narquois, croisant les bras sous sa poitrine.

— À nouveau, hein ?

J’essaie de dissimuler mon sourire derrière ma main, mais à cet instant j’entends effectivement les coutures de la manche s’arracher, alors je laisse ma main retomber contre mon corps. 

Lou penche la tête, étudiant l’immeuble alors que les sirènes se rapprochent.

— Peut-être que Jamie était en train d’éteindre une bougie et que ses cheveux ont pris feu, à cause de toute cette laque qu’il utilise. Tu sais, avec un grand wooosh.

Elle fait un geste de la main, tentant de mimer une explosion.

J’émets un reniflement à cette image.

— Je ne pensais pas que Jamie vivait ici.

— Ce n’est pas le cas, mais parfois il couche avec une fille qui vit à l’étage, répond-elle en la pointant du doigt dans la foule. Et elle allume toujours cette bougie nauséabonde dont l’odeur se répand dans tout le bâtiment, je te jure. Je l’appelle sa bougie de sexe.

— Vraiment ? dis-je en haussant un sourcil. Tu as une bougie de sexe, toi ?

Elle secoue la tête.

— Non, ce sont les Kréma, mes aphrodisiaques.

— Ça veut dire que tu peux être excitée par du citron ?

— Je n’arrive toujours pas à croire que tu aies échangé tous les Kréma roses par des jaunes.

— J’ai aussi jeté les roses plutôt que de les remballer.

Le camion de pompier tourne à l’angle de la rue, s’arrêtant dans un crissement de freins devant l’immeuble. 

Lou reste indifférente aux hommes en jaune qui investissent le bâtiment, dans lequel je peux désormais voir de la fumée, qui s’échappe d’une fenêtre à l’étage. Ses yeux sont fixés sur moi et sa mâchoire est grande ouverte.

— C’est juste… non. C’était ta première et ta dernière pipe.

J’émets un petit rire, posant ma main sur son dos, et elle pousse un petit cri en se retrouvant collée contre mon corps. Mon érection grandissante se presse contre elle et ses yeux bleus se lèvent vivement vers les miens.

— On sait tous les deux que c’est un mensonge.

Je ne saurais dire si elle frissonne à cause de mes mots ou de l’air frais. Je sais qu’il serait inutile d’essayer de lui rendre la robe de chambre. Elle est tenace.

J’effleure sa joue des doigts et ses yeux se ferment comme si elle se souvenait exactement où et comment je l’avais touchée plus tôt.

Mon vœu de célibat n’aura pas duré longtemps. Mais je ne m’attendais pas à tomber sur cette fille quand je l’ai prononcé.

— Ça t’arrive d’avoir l’impression d’avoir passé toute ta vie à chercher quelque chose, et quand tu finis par l’obtenir, rien ne change, tout semble juste incroyablement et étonnamment parfait ?

Je ne lui réponds pas par des mots. Je l’embrasse.

Oui, Lou. Je sais exactement ce que tu veux dire. »

Vues : 168

Fiona Watt et Antonia Miller / J’habille mes amies : Les sirènes

Fiona Watt et Antonia Miller / J’habille mes amies : Les sirènes

Quelques infos sur le livre :

J’habille mes amies : Les sirènes

  • Auteur : Fiona Watt
  • Illustrations : Antonia Miller
  • Genre : Jeunesse dès 5 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection :  J’habille mes amies
  • Publication : 16/07/2020
  • Edition : Album
  • Pages : 24
  • Prix : 6,50 €
  • Rating : 

Un livre de la collection à grand succès J’habille mes amies avec une couverture scintillante et des centaines d’autocollants dont une planche de vignettes scintillantes pour habiller des sirènes et compléter les scènes imagées.

Les sirènes qui peuplent les pages de ce livre d’autocollants explorent le monde sous-marin en compagnie de phoques, à la recherche de perles ou de trésors enfouis, et font la connaissance d’une reine. Les enfants s’amuseront à les habiller et à compléter les scènes imagées à l’aide des nombreux autocollants. Un livre de la collection à très grand succès J’habille mes amies.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour la confiance accordée au blog dans le cadre de ce partenariat.

350 autocollants féeriques sur le thème des sirènes, les petites filles comme la mienne ne peuvent qu’être en admiration devant ce livret et pour tout vous dire j’avoue également avoir un faible pour ce livret-là.

Ma fille est une fan des sirènes donc lorsqu’elle a vu cet ouvrage sur le programme elle n’a pas hésité une seule seconde. Et c’est vrai que je ne peux que la comprendre, les illustrations sont féeriques et incroyablement réalistes, on est de suite projeter dans l’océan et on navigue au fil des pages dans l’univers de ces demoiselles tantôt dans le récif corallien à la chasse aux perles, au bal royal ou encore à la baignade avec les phoques. L’imagination est à son comble et à chaque page tournée j’ai pu écouter les histoires inventées par ma fille.

Sur chaque page un petit texte nous informe sur le contenu de l’illustration et ce qu’il se passe et permet de mieux comprendre l’univers et apprendre tout en s’amusant. Cette partie est essentielle à ce cahier d’autocollants et les textes sont simples, concis et attractifs pour les enfants. Cela permet aussi de garder le livret une fois que tout est bien collé et de le garder comme un livre et de raconter l’histoire à souhait.

Elle a adoré ce livret d’autocollants et particulièrement ce thème et je l’entends encore aujourd’hui se faire des histoires avec ses poupées en répétant ce qu’elle a vu dans cet ouvrage. Encore une très belle découverte made by Usborne !

J’avoue ne pas être du tout objective concernant cette collection d’autocollants qui est tout bonnement géniale. Cela doit être au moins le trentième que nous avons et forcément c’est toujours un coup de cœur ! C’est à coup sûr l’ouvrage à vous procurer pendant ces vacances d’été !


N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

Vues : 202

Kirsteen Robson / Mon premier bloc de jeux : Les Fées

Kirsteen Robson / Mon premier bloc de jeux : Les Fées

Quelques infos sur le livre :

  • Auteur : Kirsteen Robson
  • Genre : Jeunesse
  • Editeur : Usborne
  • Collection : Mon premier bloc de jeux
  • Publication : 04/06/2020
  • Edition : Album
  • Pages : 100
  • Prix : 7,95€
  • Rating : 
6 étoiles

Ce bloc, débordant de jeux simples qui mêlent mots, nombres et images, Un carnet de jeux sur le thème des fées, à l’intention des enfants à partir de 5 ans.Près de 200 jeux et activités sur le thème des fées : des casse-têtes, des dessins, des points à relier, des mots mêlés, des jeux des différences et des jeux de logique simples. Ce bloc facile à glisser dans un sac ou une valise amusera les enfants pendant les jours de pluie, les vacances ou les longs trajets.

Avis de Sosweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet ouvrage en accordant leur confiance au blog. Initialement prévu pour fin avril c’est finalement début juin que ce bloc est sorti, mais dû à la situation particulière, ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai le plaisir de vous le faire découvrir.

On ne présente plus ce bloc de jeux, je crois que c’est au moins le 5ème en notre possession. Comme à son habitude, nous disposons de 50 feuillets détachables ce qui permet d’emmener ces jeux n’importe où mais aussi de les partager si vous avez plusieurs enfants comme ça pas de jaloux. Ma fille a choisi le thème des fées cette fois et elle s’est une fois de plus régalée.

Les illustrations restent magiques avec de superbes dessins, le papier glacé et un peu cartonné permet une adhérence très pratique pour l’enfant, nous sommes donc fan de ce bloc de jeux.

On y retrouve des mots mêlés, des numéros à relier, des coloriages, des différences, des labyrinthes… en bref une multitude de jeux tous différents et très variés qui je suis sûre raviront vos loulous. Sans oublier les réponses qui sont essentielles à la fin du jeu.

Pour ma fille, ses chouchous sont les labyrinthes, les cherche et trouve, le jeu des différences entre 2 illustrations ou encore les trouve et entoure. Elle ne se lasse pas et revient toujours sur le bloc régulièrement et m’en redemande souvent. Sans parler de ces cousines qui profitent de ce bloc à chaque fois qu’elles viennent.

Cet ouvrage est donc un franc succès à la maison car il fera passer de bons moments à vos enfants et leur permettra de développer découverte, observation, logique et dextérité. On adore !

Voici donc l’indispensable qu’il faut absolument vous procurer pour que vos enfants passent de super moments de jeux. Pendant les longs trajets en voiture, dans la salle d’attente, en terrasse, ce bloc de jeux est à coup sûr l’élément incontournable pour occuper vos petits. Méga coup de cœur !!!

En bref, oubliez les cahiers de vacances d’été, le côté ludique et éducatif de ce type d’ouvrage ne vous fera pas réfléchir à 2 fois pour vous le procurer, foncez ! Vos enfants vont ADORER s’amuser pendant ces vacances !

N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : @editionsusborne 

Instagram : @livres_usborne


Vues : 62

Fiona Watt et Stella Baggott / J’habille mes amies : Elles se marient

Fiona Watt et Stella Baggott / J’habille mes amies : Elles se marient

Fiona Watt & Stella Baggot / J’habille mes amies : Elles se marient

Quelques infos sur le livre :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image2-230x300.jpeg.

J’habille mes amies : Elles se marient

  • Auteur : Fiona Watt
  • Illustrations : Stella Baggot
  • Genre : Jeunesse dès 5 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection :  J’habille mes amies
  • Publication : 30/04/2020
  • Edition : Album
  • Pages : 34
  • Prix : 6,50 €
  • Rating : 
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6Stars.png.

Une nouvelle édition d’un best-seller de la collection J’habille mes amies avec une couverture scintillante et plus de 300 autocollants dont une planche de vignettes scintillantes.

Les fans des amies vont adorer habiller les mariées et les demoiselles d’honneur, des préparatifs jusqu’au grand jour, avec plus de 300 autocollants pour compléter les scènes imagées : l’essayage des robes de mariée, le choix du gâteau, la séance d’habillage, la première danse…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet ouvrage en accordant leur confiance au blog.

Pour information, la sortie prévue était fin avril mais confinement oblige elle a été repoussée à cet été, me voici donc à vous faire enfin découvrir ce nouvel opus. N’étant pas du tout objective concernant cette collection d’autocollants qui est tout simplement extra, c’est avec grand plaisir que ma fille a découvert le thème du mariage cette fois-ci. On ne compte plus le nombre d’ouvrages de cette collection que nous avons à la maison tellement on adore, ma fille a toujours les yeux qui brillent à l’idée d’en entamer un nouveau.

C’est vraiment un très beau cahier d’activités avec de grandes et superbes illustrations sur le thème du mariage. Comme a son habitude, ma fille l’a tout de suite adopté, se plongeant dans l’univers grandiose du mariage au fur et à mesure des pages tournées de l’essayage en passant par les préparatifs jusqu’à la cérémonie et la lune de miel.

Sur chaque page, toujours un petit texte qui nous informe sur le contenu de l’illustration et permet de mieux comprendre le thème abordé et apprendre tout en s’amusant. Cette partie est essentielle à ce cahier d’autocollants et les textes sont simples, concis et attractifs pour les enfants. Pas besoin d’en faire trois tonnes car après tout l’enfant est là pour s’amuser avec les autocollants plus qu’avec les histoires. Pourtant, ma fille l’aime tellement qu’elle le garde précieusement comme un livre qui raconterait une belle histoire de conte de fées.

Les autocollants sont beaux et simples à coller afin de personnaliser chaque page à sa guise et ainsi pouvoir s’approprier l’histoire, ce qui plaît particulièrement à ma fille qui ainsi fait travailler son imagination et se raconte plein d’histoires. Dès qu’elle commence, je sais qu’elle en a pour un sacré moment, tellement elle est passionnée par le cahier.

Les autocollants sont également repositionnables ce qui n’est pas négligeable lorsque par inadvertance le collage a été un peu trop rapide et pas assez précis et croyez-moi les enfants sont tellement impatients que parfois ça dérape ! Je pense qu’il est nécessaire de le préciser car c’est le gros avantage de ces ouvrages d’autocollants de chez Usborne. Il y en a de toutes tailles, formes et types (objets, décors, vêtements..), le tout dans des couleurs bien flashy.

Bref encore un très bel ouvrage qui ravira vos enfants et surtout les petites filles ! Un vrai coup de cœur pour ma fille en tout cas, je ne peux que vous le recommander et en profiter pendant ces vacances !


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers1.jpg.

N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Vues : 88

K.C. Lynn / Douce Tentation – Des hommes d’honneur 2

K.C. Lynn / Douce Tentation – Des hommes d’honneur 2

Quelques infos sur le livre :

Douce Tentation – Des Hommes d’Honneur #2

  • Auteur : K.C. Lynn
  • Série : Des Hommes d’Honneur
  • Genres : Romance
  • Editeur : Juno Publishing
  • Collection : Maïa
  • Publication : 21/ 05/ 2020
  • Edition : Numérique
  • Pages : 326
  • Prix : 5,99€
  • Rating :  
6 étoiles

À dix-sept ans, Grace Morgan a réussi à vivre ce qui sera le pire jour de sa vie. On pourrait penser que c’est là que son tourment s’est terminé, mais elle a été ensuite envoyée vivre avec lui – le diable lui-même. Trois ans plus tard, elle se retrouve dans la belle petite ville de Sunset Bay, en Caroline du Sud, un endroit parfait pour recommencer sa vie. C’est là qu’elle rencontre les meilleurs amis qu’elle aura jamais, et un ancien Navy Seal arrogant et sexy qui fait battre son cœur plus vite. Au moment où les choses s’améliorent, le pire jour de sa vie revient en force, ruinant la paix qu’elle a finalement retrouvée.

Sawyer Evans aime les femmes autant qu’elles l’aiment. Sa philosophie est : plus il y en a, moins il y a d’attaches. Mais tout cela change le jour où il rencontre une pâtissière blonde et sexy avec des yeux ambre tristes, qui sent les tartes. La seule fille qui ne soit pas affectée par sa beauté et son charme, du moins le pense-t-il. Lorsque la vie de Grace est menacée, non seulement il la protégera, mais il lui prouvera également que son cœur est plus grand que son ego.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je voudrais remercier les éditions Juno et Maïwenn pour me laisser la chance de lire ce livre avant sa sortie et surtout de m’avoir permis de découvrir cette saga qui fait désormais partie de mes favorites.

Attention méga coup de cœur pour cette histoire alors forcément chronique pas du tout objective 🤷🏻‍♀️😂🤣

C’est pour ma part une relecture que je fais, mais cette fois en français, de cette saga, je ne cache donc pas le fait que je suis déjà accro et forcément que je ne suis pas du tout objective avec cet avis.

Je dois dire que j’ai toujours une appréhension à lire la version française d’un livre dont je suis fan, en me disant “Est-ce que je vais avoir le même ressenti ? Est-ce que la traduction sera fidèle à l’originale ?” Mais je suis aussi toute excitée car je sais qu’enfin les non anglophones pourront lire cette fabuleuse histoire (coucou les copines). J’ai donc eu l’immense plaisir de retrouver tous mes chouchous et je n’ai pas été déçue.

On reprend l’histoire là où on l’avait laissée avec Jax et Julia. Sauf que cette fois, l’histoire est centrée sur Sawyer le meilleur ami de Jax et sur Grace la nouvelle amie de Julia et Kayla qui vient de s’installer depuis quelques mois à Sunset Bay. Il est donc bien d’avoir lu le premier tome pour être dans l’ambiance et suivre au mieux, car cette famille d’amis est très soudée et donc il y a beaucoup d’interactions entre tous les personnages. C’est d’ailleurs ce que j’adore et préfère dans une saga. Le fait que chacun soit là l’un pour l’autre rend la série d’autant plus incroyable car on s’attache à chacun des personnages. Jax, Julia, Kayla, Cooper et Cade sont tous très attachants et passionnants.

#GraceMorgan #SawyerEvans

On démarre donc l’histoire un bond en arrière avec les premiers chapitres qui mettent une ambiance sacrément pesante, accrochez-vous bien ça va être dur à lire, vous êtes prévenus. En effet, on y traite du passé de Grace qui a une fin assez tragique et le pourquoi elle est désormais à Sunset Bay et tente de se reconstruire.

Cela fait quelques mois que Sawyer et Cade viennent manger au Diner ou Grace travaille et Sawyer est très attiré par elle et fait tout pour la mettre dans son lit à grand coup de séduction et de drague intempestive. Sauf qu’elle résiste farouchement à ses avances ce qui le frustre au plus haut point car il voit bien qu’elle lui plaît. Il essaie donc de percer le mystère de la jeune femme.

Si vous avez lu le premier livre, vous savez déjà que Sawyer est le summum du mec qui se la pète, j’en ai lu des mecs comme ça mais lui, il a la palme du mec qui a une sacrée confiance en soi comme il le dit si bien. C’est un homme à femmes et elles le lui rendent bien. Il n’a donc pas perdu de sa ferveur ici dans ce 2ème tome. Il est toujours autant dragueur, arrogant, beau parleur, plaisantin, homme des cavernes mais putain, toujours autant sexy !!! On ne peut que l’aimer sauf par moment où il mérite un bon coup de pied au cul mais j’y reviendrai plus tard.

“- Tu as fini de bouder, demande-t-elle, l’esquisse d’un sourire aux lèvres.

– Je ne boude pas.

– Si, tu boudes, mais ce n’est pas grave. je viens enterrer la hache de guerre.

Elle entame une petite danse devant moi avec la tarte dans la main, toute mignonne et sexy.

– Elle est à quoi, demandé-je, refusant d’abandonner aussi facilement.

– Je pensais suivre ton conseil et l’appeler “la tarte de la jalousie”.

Je plisse les yeux , tandis qu’elle se met à pouffer de rire, sans trouver cela mignon. En fait, si, ce serait mentir. Je la trouve toujours mignonne, même quand je suis en colère.

– Je plaisante… C’est une tarte la crème de noix de coco.

J’adore la noix de coco et suis incapable de refuser la part qu’elle me tend.

– D’accord, mon chou, j’accepte tes excuses.

– J’ai dit que je venais enterrer la hache de guerre, pas m’excuser que tu aies été aussi ridicule ce matin.

Elle m’évite en s’allongeant sur le sol devant la télé, se mettant sur le ventre près du chien.

– Comment va mon bébé, susurre-t-elle, en faisant des bruits de bisous.

Petit con, il a de la chance”.

Douce Tentation – K.C. Lynn

On sait déjà que Grace a beaucoup souffert par le passé et que c’est donc une jeune femme très fragile et elle ne veut en aucun cas laisser entrer Sawyer dans sa vie. Pourtant elle a du mal à résister à la tentation car Sawyer est doué pour l’amadouer et essayer de la mettre dans son lit. Voyant que l’approche directe ne marche pas avec elle, il tente alors de s’en faire une amie.

Débute alors une amitié particulière entre nos 2 protagonistes, c’est beau, intense et la frontière avec l’amour est très proche. Pourtant Sawyer a des failles, il n’a jamais vraiment eu de vraies relations avec les femmes préférant largement le sexe à l’amour et il va donc déconner quelques fois, et c’est là qu’on a envie de le frapper bien fort pour ses conneries. Après il n’a jamais souhaité s’attacher à une femme à cause de la dangerosité de son métier de Marines, mais maintenant qu’il se crée une nouvelle vie avec Jaxson et Cade, il commence à y réfléchir et Grace pourrait très bien lui faire revoir son concept de célibataire endurci.

C’est alors que les problèmes de Grace refont surface et ainsi Sawyer le Navy Seal entre en action et décide de tout faire pour la protéger.

Ils se rapprochent et finissent par se mettre ensemble et boom c’est explosif, attention pensez aux glaçons pour vous rafraîchir dans certains chapitres car c’est chaud bouillant !!!

Grace est un personnage très attachant car elle est fragile, sensible mais aussi très douce. Elle peut passer pour une pleurnicheuse mais croyez-moi vu ce qu’elle a vécu, on peut largement comprendre et compatir à son émotivité. C’est une pâtissière hors pair, elle fait des tartes incroyables et leur donne des noms selon l’humeur ce qui est excellent je trouve et parfois bien cocasse. Elle a besoin d’une famille et s’en découvre rapidement une avec tous nos héros et leurs copines. J’ai adoré qu’elle fasse mariner Sawyer et le remette régulièrement à sa place. Leurs joutes verbales sont excellentes et drôles, on prend plaisir à la voir résister coûte que coûte mais échouer parfois. Quant à Sawyer il reste fidèle à lui-même, un connard arrogant et sexy au cœur tendre. Il s’attache très vite à Grace et va tout faire pour qu’elle se sente aimée et protégée. Il lui apprend même à tirer pour qu’elle puisse se défendre si besoin, d’ailleurs mention spéciale pour ce passage qui est extra.

Pour ma part c’est un méga coup de cœur, j’adore la plume de l’auteur. Le récit est bien écrit, addictif avec une touche d’humour là où il faut. La romance est très bien exploitée mais n’arrive pas trop tôt ce que je peux souvent déplorer dans le genre. Chacun prend le temps de s’apprivoiser et de s’aimer. Le côté suspense est assez tragique et hard mais heureusement l’auteur nous évite les détails pour ne pas dériver dans le trash ou dark, même si parfois imaginer la situation n’est pas mieux…

Seul petit bémol, je regrette que les petits surnoms français ne soient pas plus sexy que ceux en anglais (coucou Maïwenn 🤣😂) car le « mon chou » ne me donne ni chaud ni froid surtout venant de la bouche de Sawyer, c’est un peu risible… il surnomme Grâce, Cupcake en anglais en référence à ceux qu’elle a fait pour le mariage de Jax et Julia et forcément je trouve que ça rend mieux.

J’ai donc passé un excellent moment de lecture en compagnie de tous ces personnages que j’affectionne tant. La fin nous laisse présager la suite entre Cade et Faith et j’ai donc hâte de les retrouver rapidement.

En tout cas, si vous ne connaissez pas encore cette série et que vous aimez les romances militaires, je ne peux que vous encourager à la lire !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers1.jpg.

” Je pars à sa recherche, me demandant quand il a l’intention de faire sa valise, lorsque je le vois assis sur le canapé dans le salon, lisant un de mes livres. Un livre assez… osé.

Et mince…

Il lève la tête, nos regards se croisent, son sourire mesquin embrase mes joues.

— Alors, mon petit chou lit du porno. Qui l’eut cru ?

Je ferais tout pour me cacher de cette humiliation.

— C’est de la romance, lui fais-je remarquer en serrant les dents.

— Tu parles. Ça, c’est du porno, bébé. Cliché, mais du porno, quand même.

— Rends-le-moi !

Je cours vers lui, mais il saute sur ses jambes, tenant le livre au-dessus de sa tête.

— Je suis sérieuse, Sawyer. Arrête de faire l’imbécile et rends-le-moi.

Il ricane, ouvrant le livre et entame la lecture d’un passage :

— Il la pénètre d’un grand coup…

— Arrête !

Je me jette sur sa masse, tentant de lui arracher le livre des mains, en vain.

Il me retourne, je suis dos à lui, ses bras me coincent dans le creux de son corps.

— Dis-moi, Grace, à quel point tu mouilles quand tu lis ces trucs-là ?

Ses paroles salaces me donnent des frissons, mais je reste bien trop humiliée.

— Arrête, tu me gênes, dis-je dans un murmure.

— Ne sois pas gênée, bébé. Je trouve ça attirant. Te touches-tu en lisant ça ?

— Non, réponds-je entre mes dents. 

Il rit.

— Je ne te crois pas. Il n’y a pas moyen que tu ne te touches pas en lisant ça.

— Je ne mens pas ! Je n’ai même jamais eu d’orgasme.

Je regrette immédiatement mes paroles.

Il se raidit, son emprise se desserre. Je me retourne, lui arrache le livre des mains et évite tout regard direct.

— Qu’est-ce… Qu’as-tu dit ?

— Tu m’as très bien entendu, rétorqué-je, les yeux rivés au sol.

— Es-tu vierge ?

Il est évident que cette pensée le répugne. Je lève les yeux, et lui adresse un regard dédaigneux.

— Je ne suis pas vierge, connard. Pour ton information, j’ai fait l’amour trois fois et demie.

Bon sang, Grace, la ferme !

L’incrédulité totale se lit sur son visage.

— Comment as-tu pu faire l’amour trois fois et demie ? Ce n’est physiquement pas possible.

Il rit et secoue la tête.

— Attends une minute. D’abord, il est évident que ces nuls n’ont jamais su comment te faire grimper aux rideaux. Ça, c’est tout à fait possible. Mais es-tu en train de dire que tu n’as jamais su te donner un orgasme ?

Je n’aurais jamais cru que j’aurais pu avoir plus honte que maintenant, mais j’avais visiblement tort.

— Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Tu ne peux pas poser des questions comme ça aux gens.

— Je te les pose, à toi.

— Eh bien, ce ne sont pas tes affaires, dis-je en maugréant, et détestant la tournure de cette conversation.

Il réalise alors soudainement quelque chose, son regard s’illumine.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Flowers2.jpg.

Vues : 150

Léonie Pratt – Stella Baggot et Vici Leyhane / J’habille mes amies : Les fées

Léonie Pratt – Stella Baggot et Vici Leyhane / J’habille mes amies : Les fées

Quelques infos sur le livre :

J’habille mes amies : Les fées

  • Auteur : Léonie Pratt
  • Illustrations : Stella Baggot et Vici Leyhane
  • Genre : Jeunesse dès 5 ans
  • Editeur : Usborne
  • Collection :  J’habille mes amies
  • Publication : 30/04/2020
  • Edition : Album
  • Pages : 24
  • Prix : 6,50 €
  • Rating : 

Trois jolies fées se promènent dans les pages de ce livre, elles se retrouvent au clair de lune, vont à une fête et rendent visite à la reine des fées… Il y a treize scènes en tout à compléter avec plus de 400 autocollants repositionnables. Les enfants seront ravis d’habiller les fées en choisissant leurs tenues et accessoires, dont des bijoux et des diadèmes, selon les différentes occasions.

Une réédition d’un bestseller, l’un des premiers ouvrages de la collection, avec un tout nouveau look, à l’intention des nouvelles générations.

Tous les autocollants sont repositionnables, les enfants peuvent donc les déplacer à leur guise sur les pages plastifiées. Un grand rabat permet de tout ranger.

Les pages d’autocollants, prédécoupées, peuvent être détachées.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Usborne et Nathalie pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet ouvrage en accordant leur confiance au blog.

J’avoue ne pas être du tout objective concernant cette collection d’autocollants qui est tout bonnement géniale. Cela doit être au moins le vingtième que nous avons et ma fille a toujours les yeux qui brillent à l’idée d’en entamer un nouveau.

C’est vraiment un très beau cahier d’activités avec de grandes et magnifiques illustrations sur le thème des fées. Comme a son habitude, ma fille l’a tout de suite adopté, se plongeant dans l’univers féérique au fur et à mesure des pages, que ce soit avec la fête, le jardin aux fleurs, la cascade ou encore la chasse aux flocons.

Sur chaque page un petit texte nous informe sur le contenu de l’illustration et permet de mieux comprendre ce milieu et apprendre tout en s’amusant. Cette partie est essentielle à ce cahier d’autocollants et les textes sont simples, concis et attractifs pour les enfants. Pas besoin d’en faire trois tonnes car après tout l’enfant est là pour s’amuser avec les autocollants plus qu’avec les histoires.

Les autocollants sont beaux et agréables à coller afin de personnaliser chaque page à sa guise et ainsi pouvoir s’approprier l’histoire, ce qui a particulièrement plu à ma fille qui a ainsi fait travailler son imagination et s’est racontée ses propres histoires. Dès qu’elle commence, je sais qu’elle en a pour un sacré moment de jeu, tellement elle est passionnée par le cahier.

Les autocollants sont également repositionnables ce qui n’est pas négligeable lorsque par inadvertance le collage a été un peu trop rapide et pas assez précis et croyez-moi les enfants sont tellement impatients que parfois ça dérape ! Je pense qu’il est nécessaire de le préciser car c’est le gros avantage de ces ouvrages d’autocollants de chez Usborne. Il y en a de toutes tailles, formes et types (objets, décors, vêtements..), le tout dans des couleurs bien chatoyantes.

Bref encore un très bel ouvrage qui ravira vos petits anges ! Un vrai coup de cœur pour ma fille en tout cas, je ne peux que vous le recommander !


N’hésitez pas retrouver leurs ouvrages ici :

www.usborne.fr

Facebook : editionsusborne 

Instagram : livres_usborne

Vues : 79

%d blogueurs aiment cette page :