Accueil / LITTÉRATURE / CHRONIQUES / Virginie Grimaldi / Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Virginie Grimaldi / Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

#VirginieGrimaldi #LeParfumDuBonheurEstPlusFortSousLaPluie

Quelques infos sur le livre :

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

  • Auteur : Virginie Grimaldi
  • Série : 
  • Genre : Littérature
  • Editeur : Le livre de poche
  • Collection : 
  • Publication : 02/05/2018
  • Edition : Poche
  • Pages : 416
  • Prix : 7,90€
  • Rating : 
5 étoiles

«  Je veux qu’on divorce. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions du livre poche pour l’envoi de ce SP.

J’ai adoré le pitch de départ de ce roman. Je me suis facilement identifiée à cette idée et la plume de Grimaldi aide vraiment à ça, créer ce lien, se projeter dans l’histoire et suivre l’héroïne se fait avec une aisance confondante. Le fait que l’héroïne soit dans une relation installée, qu’elle soit confrontée à un homme qui veut partir… ça semble totalement basique, classique, mais c’est parfait pour que l’histoire nous parle.

Il est en retard, comme toujours. Il l’était pour notre premier rendez-vous, il l’était pour notre mariage, il serait capable de l’être pour son enterrement.

LE PARFUM DU BONHEUR EST PLUS FORT SOUS LA PLUIE – VIRGINIE GRIMALDI

J’ai aimé suivre l’histoire de Pauline et découvrir tous les efforts qu’elle déploie pour son couple. J’ai trouvé ça touchant et plus inattendu que je ne le pensais. Le twist réel c’est le changement de point de vue qui permet une bascule parfaitement opérée par l’auteure, mais qui permet de mesurer à quel point il y a toujours deux versions d’une histoire, deux versions qui sont à la fois différentes et totalement complémentaires, comme deux couleurs d’un même objet en simultané quelque part.

Tout l’intérêt du roman est là, quand on est en couple on l’expérimente souvent (je trouve) mais là c’est mettre en lumière cet aspect bien précis des relations humaines et amoureuses, ça donne à ce livre tout son intérêt et je l’ai dévoré très rapidement, impatiente de voir comment les personnages allaient évoluer, leurs prises de conscience… ça devient très addictif.

On s’équilibre : entre mon avance et son retard, quand nous arrivons ensemble, nous sommes à l’heure.


LE PARFUM DU BONHEUR EST PLUS FORT SOUS LA PLUIE – VIRGINIE GRIMALDI

La force du roman est cette balade dans une histoire, ses souvenirs égrenés qui nous ramènent à notre propre histoire aussi quelque part, ou c’est l’impression que j’ai jamais eue. Le cadre français, les allers et venues temporels… le livre se lit très vite et vous marque durablement. Un peu plus de nostalgie et une saveur douce amère que « Tu comprendras quand tu seras grande » n’avait pas.

Un roman qui va parler à bien des femmes, qu’on savoure et qui se révèle très attachant. Un beau Virginie Grimaldi, peut-être pas son plus « feel good » pour découvrir l’histoire.


Le plus dur, c’est au réveil. Ces quelques secondes, plus ou moins nombreuses, plus ou moins étirées, durant lesquelles mon cerveau n’a pas encore fait la mise au point sur ma vie. Et puis, je me fracasse contre la réalité.
Les matins qui arrivent au terme de nuits peuplées de rêves dans lesquels il est encore là sont les plus difficiles. J’ouvre les yeux et, en lieu et place des rideaux blancs, des photos de Corse et de son torse à quelques centimètres du mien, je fais face à un mur rose, une affiche du film Titanic, et mon corps seul dans un lit une place. Je ne sais pas ce qui est le plus douloureux : avoir perdu mon mari, assister à l’explosion de notre famille ou retrouver ma chambre d’ado à trente-cinq ans.


On dit que le temps adoucit le chagrin, pour moi c’est le contraire. J’ai mis du temps à aller mal. Au début, je n’avais aucun doute : Ben allait revenir. C’était une terrible erreur, il ne pensait pas réellement ce qu’il disait, il allait s’en rendre compte et on en rigolerait tous les deux. Lui plus que moi.

Hits: 91

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

Zuo Hsuan / Retour aux sources, tome 2

#ZuoHsuan #RetourAuxSources  Quelques infos sur le livre : Retour aux sources Auteur : Zuo HsuanSerie : Retour aux …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :